Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La souveraineté Numérique aussi importante que l’armée !

janvier 2020 par Carvea Consulting sur la base d’un panel réalisé par OPINEA

CARVEA Consulting et OPINEA révèlent dans une étude que la souveraineté numérique est aussi importante que l’armée

La souveraineté numérique est perçue par 78% des Français comme un élément aussi important que de disposer de sa propre armée ; le taux passe à 85% chez ceux qui se sentent en sécurité

Le sentiment de contrôle conforte le sentiment de sécurité, mais ne rassure pas ceux qui se sentent écoutés ou espionnés avec un taux de 80%

Notons que les pour les 5% de ceux qui ne se sentent pas du tout écouté, la souveraineté reste encore importante (61%)

Ce plébiscite pour la souveraineté numérique s’explique par le fait que la population française est sensibilisée à la culture de la protection de la vie privée à travers plusieurs entités, la CNIL, les réglementations sur les écoutes, l’accès aux données de santé HDS, plus récemment le RGPD… Et, aujourd’hui, on parle de plus en plus de cyber-armement : la France vient de se doter d’un commandement de la cyberdéfense (Comcyber), pour conduire des opérations militaires dans le cyberespace.

La prise de conscience du consommateur est effective et les français sont plutôt favorables à un contrôle de données par les institutions…

- 70% pensent que la souveraineté numérique doit faire partie des priorités nationales et/ou européennes…

- Une opinion plus affirmée chez les hommes (+4%). Les femmes se sentent moins concernées (-3%) soit un écart de 7% en H/F). A noter que moins de 35 ans sont moins sensibles à 63% par rapport aux plus de 35 ans 74%

Qui contrôle l’océan digital ?

Selon le cabinet d’études de marché Gartner, seuls six grands acteurs resteront sur le marché mondial :

- 3 leaders américains : Amazon Web Services, Microsoft, Google ;
- 3 challengers 2 américains et un chinois : IBM, Oracle et Alibaba. Tous les autres devront se contenter d’un marché de niches.

Concernant la France, le champion français du cloud computing est la société OVH. Créée il y a 30 ans à Roubaix, elle fait partie des nouveaux géants de l’économie numérique, mais n’apparaît pas encore dans le classement des 20 premiers acteurs, et le chemin sera long pour accéder aux marches du podium.

Nos données sous contrôle américain

La souveraineté numérique est avant tout une affaire de gouvernance, car le « Cloud Act », loi américaine promulguée le 23 mars 2018, autorise le gouvernement américain via les forces de l’ordre et autres services de renseignement d’accéder aux informations stockées sur les serveurs des entreprises de Cloud et Télécoms américaines, quelle que soit leur situation géographique et sans que les propriétaires des données en soient informés.

Dans le droit américain, l’extraterritorialité fait partie des principes de base, en quelque sorte le droit américain s’applique sur sol étranger. Le plus extraordinaire est que les raisons de cet accès à la donnée peuvent être sécuritaires ou d’intelligence économique.

Les Français subissent, sans le savoir, des détournements d’informations sensibles à des fin mercantiles et publicitaires concernant le consommateur et des fins d’espionnage industriel pour les entreprises.

La souveraineté nécessite beaucoup plus qu’une réglementation

Allons-nous vers un cloisonnement de l’Internet par grande puissance économique ? Que peut faire l’Europe pour relever ce défi ?

La stratégie n’est-elle pas de hisser des « champions » européens pour qu’ils arrivent dans le Top 20 mondial lors de la prochaine décennie, sur tous les domaines technologiques majeurs, dont l’IA, le Cloud, le Big Data, les infrastructures de communication …

Si 78% des citoyens considèrent la souveraineté numérique aussi importante que l’armée, à l’inverse la prise de conscience des industriels et des politiques n’est pas à la mesure du défi stratégique à relever pour espérer garder un embryon de souveraineté dans la prochaine décennie.

À QUOI RESSEMBLERA LE MONDE DIGITAL DEMAIN ?

Samedi 11 janvier 2020, Jean-Luc Koch, président de Carvea Consulting a abordé le sentiment de sécurité dans le digital. L’étude menée par Carvea Consulting a revelé que deux Français sur trois déclarent se sentir surveillés au quotidien dans l’émission 01 Business Forum.

Rappels & Définitions :

La Souveraineté Numérique selon les termes d’un rapport sénatorial : c’est la « capacité de l’Etat à agir dans le cyberespace … à réguler les activités dans ce cyberespace lorsque c’est nécessaire…. et à peser sur cette économie numérique qui dévore tous les aspects de l’activité humaine.

Le Cloud Act (acronyme de "Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act") est une loi fédérale américaine promulguée le 23 mars 2018. Elle modifie principalement le chapitre 121 du Titre 18 du United States Code, dénommé Stored Communications Act, en permettant aux forces de l’ordre ou aux agences de renseignement américaines d’obtenir des opérateurs télécoms et des fournisseurs de services de Cloud computing des informations stockées sur leurs serveurs... Que ces données soient situées aux États-Unis ou à l’étranger

Le RGPD (règlement général de protection des données) est un texte réglementaire européen qui encadre le traitement des données de manière égalitaire sur tout le territoire de l’Union Européenne et a été conçu autour de 3 objectifs : renforcer les droits des personnes, responsabiliser les acteurs traitant des données,crédibiliser la régulation grâce à une coopération renforcée entre les autorités de protection des données.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants