Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La solution Symantec Mobile Management Suite se dote de nouvelles fonctionnalités

mai 2013 par Emmanuelle Lamandé

Symantec annonce de nouvelles mises à jour pour sa solution Mobile Management Suite, renforçant ainsi son offre de technologies de protection des données destinées aux entreprises.

Outre l’intégration récente de solutions MDM (gestion des terminaux mobiles) et MAM (gestion des applications mobiles) dans un seul produit et une seule console, Symantec a ajouté un nouveau client de messagerie sécurisé pour prendre en charge l’application la plus utilisée pour les données confidentielles (le SSO, Single Sign-On), ainsi que le SSL avec liste blanche d’URL pour protéger les données actives.

Un nouveau client de messagerie sécurisé a été intégré dans la suite pour les plates-formes iOS et Android, afin de protéger le courrier électronique, l’agenda, le carnet d’adresses et les listes de tâches des utilisateurs. Les administrateurs peuvent configurer plusieurs règles pour certains groupes d’utilisateurs, y compris les noms de serveur et d’utilisateur Exchange, les contraintes relatives aux mots de passe, les contraintes SSL, les restrictions relatives au copier/coller, les contrôles applicables aux widgets, ainsi que la synchronisation et les limites concernant la taille des pièces jointes.

Grâce à la nouvelle fonction SSO intégrée à la suite, les utilisateurs ne doivent se connecter qu’une seule fois pour accéder à plusieurs applications gérées. Les administrateurs peuvent également appliquer des contrôles à cette fonction. Ils peuvent, par exemple, définir des allocations de temps pour une session SSO. Les sources d’authentification comprennent LDAP et SAML, ainsi que de nouvelles intégrations avec Symantec O3 et CA SiteMinder.

L’ajout de règles SSL aux règles applicatives et l’application de règles de liste blanche d’URL permettent de chiffrer les données actives et de garantir qu’elles ne seront transmises qu’au serveur ou service préconfiguré par l’entreprise.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants