Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La sécurité informatique reste lucrative pour les revendeurs

octobre 2019 par Kaspersky Lab France

Un volume élevé d’investissements dans la sécurité informatique et une spécialisation très demandée : 66 % des entreprises souhaitent investir dans des spécialistes de la sécurité, tels que les SOC ou les DPO

Pour les partenaires commerciaux, revendeurs ou autres distributeurs spécialisés, le marché de la sécurité informatique continue d’offrir un énorme potentiel de revenus. C’est ce que confirme le dernier rapport en date de Kaspersky sur l’économie de la sécurité informatique. D’une manière générale, en 2019, la proportion des investissements dans la sécurité par rapport au budget informatique global des petites et moyennes entreprises est restée stable depuis l’an passé (à 23 %), tandis qu’elle a légèrement reculé dans les grandes entreprises (à 26 %, contre 27 % l’année précédente). Un tiers (33 %) des grandes entreprises internationales interrogées et 27 % des PME souhaitent en outre investir davantage dans les logiciels de sécurité. Un autre enseignement clé de cette étude est que les partenaires revendeurs ont aujourd’hui l’opportunité de s’affirmer comme experts de la sécurité informatique auprès de leurs clients et de mettre ainsi à profit la volonté d’investir de ces derniers.

L’enquête internationale annuelle de Kaspersky étudie la volonté des entreprises d’investir dans la sécurité informatique ainsi que les coûts potentiels résultant des incidents de sécurité. L’aspect préoccupant dans ce contexte est le fait que les PME et les grandes entreprises sont convaincues que le nombre de menaces pour leur réseau est en baisse, alors même que le nombre total d’incidents de toutes sortes est reparti à la hausse en 2019. Parmi les entreprises interrogées, 55 % croient que leur réseau n’a pas encore été piraté, bien que plus d’un tiers (38 %) d’entre elles pensent ne pas suffisamment bien connaître le danger potentiel pour leur activité.

« Notre enquête révèle que de trop nombreuses entreprises prennent un risque considérable en matière de cybersécurité. Pour conserver en permanence une longueur d’avance sur des menaces sans cesse croissantes, elles doivent investir dès à présent dans leur sécurité informatique. En définitive, il ne s’agit plus aujourd’hui d’éviter les attaques de malwares classiques. En cas de cyberattaque, les entreprises mettent en danger leurs ressources financières mais aussi leur réputation. Par conséquent, la cybersécurité est un sujet plus pertinent que jamais pour les dirigeants d’entreprise », commente Catherine Oudot, Head of Channel France chez Kaspersky.

Prendre conscience d’un nouveau potentiel : s’affirmer comme expert

Selon l’étude de Kaspersky, deux tiers (66 %) des PME et des grandes entreprises prévoient d’ores et déjà d’accroître leurs investissements dans le personnel de sécurité interne cette année.

La nomination d’un DPO (Data Protection Officer), par exemple, peut en particulier contribuer à éviter des pertes financières en cas de cyberincident. Plus d’un tiers (34 %) des entreprises dotées d’un DPO n’ont pas perdu d’argent à la suite d’un piratage de données.

La mise en place d’un centre opérationnel de sécurité (SOC) interne permet aussi de réduire massivement les coûts induits par un incident de sécurité informatique. Pour les grandes entreprises, la présence d’un SOC ramène ces coûts de 1,4 million de dollars à seulement 675 000. Pour les PME, la facture totale baisse également de 129 000 à 106 000 dollars.

« Même si la volonté d’investir dans la sécurité informatique est bien présente, il existe souvent un manque d’expertise interne et externe – particulièrement dans les PME – ainsi que de ressources dans le domaine de la sécurité informatique et de la protection des données. Cela représente une formidable opportunité pour les partenaires professionnels de combler cette lacune depuis l’extérieur, tout en fournissant des équipes de sécurité qui interviennent au sein de l’entreprise en s’appuyant sur les solutions, les services et l’expertise appropriés », ajoute Catherine Oudot.

L’offre de solutions et de services de Kaspersky pour les PME et les grandes entreprises procure un ensemble complet d’outils aux partenaires distributeurs, spécialistes et revendeurs de systèmes. Cela favorise la croissance des ventes indirectes, grâce à l’appui de l’un des acteurs de la sécurité informatique les plus réputés sur la scène mondiale.

Les spécialisations et formations intégrées dans le programme partenaires de Kaspersky permettent aux partenaires intéressés de se former en tant qu’experts en cybersécurité de façon à impressionner leurs clients.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants