Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La sécurité en 2013 : Trend Micro dévoile ses prévisions

décembre 2012 par Trend Micro

Face à des menaces toujours plus virulentes autour d’Android, du Cloud et des infrastructures numériques, la lutte contre la cybercriminalité s’annonce plus rude que jamais en 2013, selon un rapport de Trend Micro, leader mondial de la sécurité du Cloud.

« En 2013, les utilisateurs auront du fil à retordre pour sécuriser leurs équipements, » observe Raimund Genes, Chief Technology Officer de Trend Micro. « La mixité des plateformes, des systèmes d’exploitation et des modèles de sécurité sera source de complexité. »

Le rapport de Trend Micro, « Security Threats to Business, the Digital Lifestyle, and the Cloud », met en évidence les 10 principales menaces qui pèseront sur les entreprises et le grand public en 2013.

Les grandes conclusions de ce rapport sont les suivantes :

· En 2013, les menaces les plus dangereuses devraient provenir d’applications Android malveillantes et à risque. Trend Micro prévoit qu’il en existera 1 million en 2013, soit 350 000 de plus par rapport à fin 2012. Dans le même temps, les logiciels malveillants plus traditionnels qui infectent les PC devraient être en léger recul.

· Les menaces virales devraient évoluer pour donner lieu à des attaques plus sophistiquées et plus furtives, que ce soit contre les entreprises, les organismes gouvernementaux ou le grand public.

· Les attaques menées dans un but politique ou idéologique seront plus courantes et dévastatrices en 2013, principalement pour les entreprises et les gouvernements, et pourraient avoir pour objectif la destruction de données.

· Le continent africain est en voie de devenir une « nouvelle scène » de la cybercriminalité internationale.

Parmi les autres prévisions du rapport de Trend Micro :

· L’adoption hésitante de Windows 8 par les entreprises signifie que les particuliers seront les premiers à bénéficier des améliorations de la plateforme en matière de sécurité.

· Les cybercriminels s’attaqueront aux services Cloud et le vol de données restera une menace majeure en 2013 : les solutions de sécurité classiques ne permettant pas de protéger les données dans le Cloud aussi efficacement que celles stockées de manière traditionnelle.

· La multiplication des appareils numériques au sein des foyers avec notamment le succès des smartphones et l’essor des TV connectées, constituera un véritable défi de sécurité.

· L’omniprésence du numérique dans la vie quotidienne des utilisateurs implique l’émergence de malware d’un nouveau genre qui cibleront des équipements grand public tels que les TV connectées.

· Les mesures inter-entreprise et inter-état, visant à enrayer la cybercriminalité, commenceront à porter leurs fruits, mais deux ou trois années supplémentaires seront nécessaires pour assurer leur maturité et leur efficacité.

Tout n’est cependant pas noir à l’horizon 2013.

« La bonne nouvelle pour 2013, est que nous sommes à un moment opportun pour que les acteurs de la sécurité établissent de nouvelles normes et apportent des solutions innovantes qui mettront à mal l’économie souterraine de la cybercriminalité, »explique Raimund Genes.

Si cela se concrétisait, 2013 s’imposerait comme une année décisive dans la lutte contre la cybercriminalité.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants