Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La sauvegarde Kiwi backup sur disque : une nouvelle version et la déduplication

avril 2009 par Marc Jacob

Kiwi backup a sorti la nouvelle version de sa solution de sauvegarde sur disque. Cette nouvelle version intègre une nouvelle interface graphique utilisateur et une nouvelle interface administrateur. La déduplication des données et le stockage des données sur un cluster multi-sites font partie de cette nouvelle version.

La sauvegarde se paramètre grâce à une nouvelle interface graphique, entièrement reconçue :

• La sélection des fichiers et répertoires se fait par « glisser/déposer » (drag and drop).
• L’utilisateur peut programmer sa sauvegarde lui-même de façon intuitive, et en exclure des fichiers ou répertoires.
• Les sauvegardes sont désormais classées par date. L’utilisateur peut lui-même restaurer ses fichiers à une date précise, en quelques clics, 7j/7, 24h/24.

La sauvegarde sur serveur Kiwi permet de centraliser les sauvegardes des postes nomades et des sites distants, que ce soit sous Windows, Linux ou très prochainement Mac.

La sauvegarde se lance automatiquement en service Windows et ne nécessite pas d’intervention utilisateur.

Les mises à jour du logiciel Kiwi backup se font automatiquement sur les postes clients.

Le système Kiwi backup est conçu pour minimiser le trafic de données entre les machines à sauvegarder et le serveur de sauvegarde. Il s’appuie pour cela sur une technologie incrémentale octet. Kiwi backup offre comme toujours un historique (ou versioning) de 90 jours des fichiers (ou plus si besoin).

L’administrateur a accès à une nouvelle interface de gestion qui lui permet de superviser les sauvegardes de toutes les machines, les machines « en alerte » (sans backup depuis 48 h), les clés d’identification de chaque poste…

La déduplication des fichiers

La déduplication consiste à ne stocker qu’une seule fois tous les fichiers en double, ou identiques avec un nom différent. Kiwi backup vérifie l’existence de fichiers doubles sur le poste client, mais également sur les autres postes (nomades ou distants). Tous ces mêmes fichiers ne seront stockés qu’une seule fois sur le serveur. L’espace utilisé est ainsi grandement réduit pour le stockage (économies d’espace de 2 à 5 fois). Externalisation des données et cluster de stockage Le serveur de sauvegarde Kiwi peut être dans l’entreprise client, ou à l’extérieur, dans une salle blanche par exemple. La technologie de sauvegarde incrémentale octet fonctionnera de la même façon qu’avec un serveur sur le site du client, à condition que la bande passante le permette.

Au niveau sécurité de données, il est possible d’aller encore plus loin pour une sauvegarde sur disque grâce à un cluster de stockage multi-sites : les données peuvent être stockées à la fois chez le client, et le revendeur.

- Prix :

A partir de 136 € HT par mois. Disponible à la vente ou à la location La sauvegarde sur disque concerne des volumes dépassant 100 Go et pouvant aller jusqu’à plusieurs tera octets.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants