Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La nouvelle étude Acronis World Backup Day révèle une hausse de 30% des pertes de données par les consommateurs en 2018

avril 2019 par Acronis

A l’approche de la Journée mondiale de la sauvegarde le 31 mars, Acronis révèle, dans son étude 2019 « World Backup Day » des habitudes de protection des données des utilisateurs du monde entier que 65,1% des consommateurs interrogés ont déclaré qu’eux-mêmes ou un membre de leur famille ont déjà perdu des données suite à une suppression accidentelle, à une panne matérielle ou à un problème logiciel, soit une augmentation de 29,4% par rapport à l’année précédente.

Pourtant, pour la première fois en 5 ans de parution, l’étude Acronis World Backup Day démontre que quasiment tous les consommateurs (92,7%) sauvegardent les données de leur(s) ordinateur(s) une hausse de plus de 24,1% par rapport à l’année précédente, la plus forte en glissement annuel. « De prime abord, les deux conclusions semblent parfaitement incompatibles, comment est-il possible de perdre plus de données si tout le monde sauvegarde », déclare James Slaby, directeur Cyber Protection chez Acronis. « Pourtant, à y regarder de plus près, on trouve des indices dans l’étude. Les gens utilisent davantage d’appareils et accèdent partout à leurs données, ce qui multiplie les risques de perdre des données. Ils pensent peut-être à sauvegarder le contenu de leur PC portable, mais si ce n’est pas le cas du smartphone qu’ils viennent d’oublier dans un taxi, ils risquent là encore de perdre des données. »

Pour l’étude 2019 World Backup Day, Acronis a interrogé des utilisateurs aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Australie, en Allemagne, en Pologne, en Espagne, en France, au Japon, à Singapour, en Bulgarie et en Suisse, des consommateurs comme des utilisateurs professionnels. Le nombre croissant de CEO, DSI et autres dirigeants qui perdent leur job suite à des compromissions de données, des attaques en ligne et des faux-pas du service IT a conduit Acronis à vouloir tenir compte de ces préoccupations et pratiques liées aux données dans l’étude.

L’ouverture aux utilisateurs professionnels révèle plusieurs différences dans la façon et les raisons qui amènent consommateurs et entreprises à protéger leurs actifs numériques.

7% seulement des consommateurs n’essayent même pas de protéger leurs données

Le nombre d’appareils que possèdent les consommateurs continue d’augmenter et 68,9% des ménages déclarent en avoir au moins trois, y compris des ordinateurs, des smartphones et des tablettes. C’est 7,6% de plus qu’en 2018. Au vu de la forte volumétrie des données et des récits de gens qui perdent leur maison suite à un incendie ou une inondation, ainsi que des pertes de données provoquées par des attaques de ransomware et des compromissions de sécurité, la hausse des sauvegardes déclarées laisse penser que les consommateurs essayent au moins de protéger leurs données. Cette année, 7% seulement des consommateurs ont déclaré ne jamais sauvegarder, alors que près d’un tiers des sondés l’an dernier (31,4%) ne sauvegardait pas ses données personnelles.

Ils accordent également plus de valeur à leurs données, puisque 69,9% déclarent qu’ils dépenseraient plus de 50 dollars pour récupérer des fichiers perdus, des photos, des vidéos, etc. L’an dernier, ils étaient moins de 15% à accepter dépenser autant.

Pour protéger leurs données, 62,7% des consommateurs les conservent à portée de main, sur un disque dur externe local (48,1%) ou sur une partition de disque dur (14,6%). Seuls 37,4% utilisent le cloud ou une approche hybride des sauvegardes cloud et locales.

Le défaut d’adoption du cloud semble également être une contradiction. Les consommateurs ont en grande majorité répondu que l’accès aux données est le plus grand bénéfice des sauvegardes, et surtout « l’accès simple et rapide aux données sauvegardées, où que je me trouve ». Pourtant, un peu plus d’un tiers seulement sauvegardent dans le cloud, ce qui leur permettrait de récupérer leurs fichiers partout.

Les données que les consommateurs craignent le plus de perdre sont les contacts, les mots de passe et d’autres informations personnelles (45,8%), puis les fichiers multimédias, comme les photos, les vidéos, la musique, les jeux (38,1%).

Moins de la moitié des consommateurs est sensibilisée aux attaques en ligne qui menacent leurs données, comme les ransomwares (46%), les malwares de cryptomining (53%) et les attaques d’ingénierie sociale (52%) servant à propager des malwares. L’éducation à ces dangers se fait lentement, le nombre des consommateurs conscients de l’existence des ransomwares n’ayant augmenté que de 4% depuis l’an dernier.

Les entreprises protègent intensément leurs données dans le Cloud

Comme une heure d’indisponibilité coûte environ 300 000 dollars en manque à gagner, les utilisateurs en entreprise connaissent bien la valeur de leurs données. Et comme les CEO et les dirigeants sont de plus en plus en situation d’être tenus responsables des postures de protection et de sécurité des données dans un contexte de forte médiatisation des incidents, le leadership commence à montrer un vif intérêt.

Ceci explique pourquoi les professionnels sondés pour l’étude Acronis World Backup Day Survey sont déjà prêts à protéger leurs fichiers, applis et systèmes, une forte majorité d’entre eux citant en première et seconde positions des avantages retirés, la sûreté et la sécurité de leurs données. Cette édition 2019 de l’étude est la première à inclure des entreprises dans le sondage annuel et les réponses émanent d’entreprises de toute taille, y compris 32,7% de petites entreprises de moins de 100 employés, 41,0% d’entreprises de taille moyenne entre 101 et 999 employés, et 26,3% de grandes entreprises employant plus de 1 000 personnes.

Quelle que soit la taille de l’entreprise, la majorité fait une priorité de la protection des données avec des sauvegardes mensuelles (35,1%), hebdomadaires (24,8%) ou quotidiennes (25,9%). En conséquence, 68,7% déclarent ne pas avoir subi de perte de données au cours de l’année qui se serait traduite par un temps d’arrêt.

Ces entreprises étaient aussi très au fait des derniers risques encourus par leurs données, ce qui explique qu’elles se disent préoccupées ou très préoccupées par les ransomwares (60,6%), par le cryptojacking (60,1%) et par les attaques d’ingénierie sociale (61,0%).

Dans la pratique, les entreprises de toute taille font usage des sauvegardes cloud, puisqu’elles sont 48,3% à n’utiliser que le cloud et 26,8% à combiner sauvegardes locales et cloud.

Au vu de leurs préoccupations en matière de sûreté et sécurité des données, on comprend leur intérêt pour le cloud. En effet, côté sûreté, (« des sauvegardes fiables de sorte que les données puissent toujours être restaurées »), une sauvegarde cloud sur un site distant apporte la garantie que les données survivront à un incendie, une inondation ou même à une catastrophe naturelle ravageant les installations. Côté sécurité (« les données protégées contre les menaces en ligne et les cybercriminels »), le cloud crée une sorte de tampon que les attaques de malware peinent à compromettre.

Se défendre contre les nouveaux malwares

Au vu de l’évolution extrêmement rapide des menaces modernes contre les données, individus et entreprises doivent rechercher des solutions sûres de protection des données couvrant tout le spectre de protection, y compris des sauvegardes cloud, hybrides et locales flexibles et des solutions anti-malware actives.

Seules les solutions de sauvegarde Acronis, Acronis Backup pour les entreprises et Acronis True Image pour les particuliers, incluent une défense active, à base d’intelligence artificielle, contre les ransomwares capable de détecter et de stopper les ransomwares en temps réel et de restaurer automatiquement les fichiers affectés. La technologie est tellement efficace qu’elle a bloqué 400 000 attaques de ransomware l’an dernier.

La dernière version de cette défense intégrée, baptisée Acronis Active Protection, a récemment été améliorée pour reconnaître et bloquer les malwares de cryptomining. Dès l’automne 2018, cette nouvelle défense a bloqué des dizaines de milliers d’attaques de cryptomining rien qu’en un mois.

Recommandations de cyber protection pour le World Backup Day

Que vous craigniez pour vos fichiers personnels ou pour la continuité des opérations de votre entreprise, Acronis vous propose quatre recommandations simples pour protéger vos données :
• Créez toujours des sauvegardes de vos données importantes. Conservez des copies de sauvegarde localement (pour des restaurations rapides et fréquentes) et dans le cloud (pour tout conserver en cas d’incendie, d’inondation ou de dégâts majeurs sur le site principal).
• Maintenez votre système d’exploitation et vos logiciels à jour. Si vous continuez d’utiliser un ancien système d’exploitation ou une vieille appli, sachez qu’ils seront dépourvus des correctifs de bogues et de sécurité indispensables pour bloquer l’accès des cybercriminels à vos systèmes.
• Soyez précautionneux vis-à-vis des e-mails, des liens et des pièces jointes. La plupart des infections par des virus et des ransomwares sont le résultat de techniques d’ingénierie sociale qui trompent des individus insuffisamment vigilants et les amènent à ouvrir des pièces jointes aux e-mails ou à cliquer sur des liens vers des sites web infectés par des malwares.
• Installez des logiciels antivirus et programmez des mises à jour automatiques pour que votre système soit protégé contre les instances courantes les plus connues de malware. Un utilisateur de Windows devra s’assurer que Windows Defender est activé et à jour.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants