Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La génération Z plus inquiète de l’omniprésence des nouvelles technologiques que ses aînés

juin 2019 par Kaspersky

La technologie transforme notre façon de vivre jour après jour. D’après une récente enquête de Kaspersky 51% des 17-24 ans en France considèrent la technologie comme un incontournable de leur vie quotidienne et près de 85% considèrent disposer de connaissances solides ou très solides en la matière. Pourtant, leurs connaissances et leur dépendance n’empêchent pas 10% d’entre eux de la qualifier de terrifiante et 19% admettent être soucieux de la sécurité de leurs appareils et leurs comptes en ligne.

Cette ambivalence se retrouve aussi dans la relation qu’entretiennent les jeunes avec leurs proches lorsqu’il s’agit de leur apporter une aide technique. 85% des 17-24 ans ont déjà aidé une personne plus âgée à résoudre un problème lié aux nouvelles technologies. 52% le font par obligation et 19% reconnaissent même éviter les membres de leur famille s’ils savent qu’ils vont être mis à contribution sur ce sujet. En parallèle, 38% s’inquiètent à l’idée que leurs parents puissent être victimes de fraudes ou se fassent voler de l’argent en ouvrant des emails malveillants.

« Pour les jeunes générations, l’usage des nouvelles technologies est pratiquement inné et l’omniprésence des appareils connectés est une évidence. Pour autant, ils n’en ignorent pas les risques et n’hésitent pas à aider leurs parents et proches plus âgés qui ne disposent simplement pas des connaissances de base nécessaires. Cette responsabilité n’est pas toujours facile à porter mais l’émergence d’une génération d’utilisateurs avertis est un signe positif pour l’avenir et pour la lutte contre les cyber menaces, » explique Tanguy de Coatpont, directeur général de Kaspersky France.

« La prolifération des nouvelles technologies dans nos voitures, nos bureaux et notre cadre de vie oblige toutes les générations à se former continuellement pour en bénéficier. Nos aînés peuvent se sentir submergés par ces nouveautés et redoutent souvent d’être victimes d’escroqueries, de piratages ou d’attaques ciblées par leur biais. C’est pourquoi les plus jeunes viennent fréquemment à leur rescousse », ajoute Kathleen Saxton, psychothérapeute.


Méthodologie de l’enquête
L’enquête a été réalisée en ligne auprès de 11 000 consommateurs dans 13 pays, auxquels ont été appliqués des quotas nationaux représentatifs en termes de sexe, d’âge et de région. Ce communiqué reprend plus particulièrement les résultats de l’enquête sur les 1000 consommateurs qui ont répondu en France.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants