Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La généralisation du travail à distance va transformer l’alimentation et la priorisation des réseaux

octobre 2021 par Todd Kiehn, VP Product Management chez GTT Communications

Au début de cette pandémie mondiale, la plupart des entreprises ont demandé à leurs collaborateurs de travailler à la maison. Même avec la perspective prometteuse de la vaccination, le télétravail va sans doute perdurer en grande partie. Il s’agit maintenant d’améliorer l’expérience du télétravail. Il y aura des investissements dans de meilleurs outils de collaboration et un accès plus efficace, afin d’optimiser les coûts pour les entreprises et de faciliter le travail des utilisateurs.

Les entreprises vont également améliorer le travail hybride – les employés accédant aux outils, services et applications à la fois chez eux et au bureau. Il est probable que les entreprises adopteront une approche ‘zero trust’, "confiance zéro" en matière de sécurité – avec laquelle les employés ont les mêmes conditions d’accès, d’identification et d’authentification, quel que soit leur lieu de travail. Quel que soit l’endroit où est basé l’utilisateur, l’expérience de connexion aux systèmes de l’entreprise sera la même.   L’ubiquité du travail hybride va également changer la manière dont les réseaux sont fournis et utilisés. Actuellement, les entreprises achètent généralement la bande passante d’un réseau pour un site pour un certain montant. Avec le temps, cependant, cette approche changera pour se concentrer sur les utilisateurs et leurs usages plutôt que sur le lieu - de sorte que les entreprises ne s’engageront plus à acheter de la bande passante pour les bureaux, alors qu’une partie importante des utilisateurs travaillera à domicile. Cela permettra une utilisation du réseau beaucoup plus flexible, qui sera transparente pour l’entreprise.

La priorisation du trafic se fera davantage en fonction de l’utilisateur. La gestion des priorités et l’application des politiques d’entreprise par le SD-WAN vont progressivement se déporter vers l’ordinateur ou le téléphone portable de l’utilisateur, tout comme l’ensemble du réseau d’entreprise. Les utilisateurs distants bénéficieront d’une meilleure performance et cela leur permettra d’être inclus dans les priorités et politiques d’entreprise, ce qui veut dire que l’IT aura une meilleure compréhension de leurs besoins et adaptera la capacité du réseau en conséquence.

Tous les changements nécessaires aux réseaux futurs amèneront les entreprises à adopter une approche plus intégrée de la pile réseau. La tendance ne sera pas à accumuler un nombre important de technologies afin de couvrir l’ensemble de la pile réseau, mais plutôt à chercher la solution qui peut le mieux la couvrir dans son ensemble. Il ne s’agira plus de chercher le ‘best of breed’, les technologies les plus à la pointe, mais le ‘best for the business’, le mieux pour l’entreprise ; moins de solutions qui couvrent bien l’ensemble, plutôt qu’une myriade de solutions adaptées à chaque système.   Dans certains cas, l’accès aux services cloud sera plus important que l’accès au réseau de l’entreprise

Le passage au cloud hybride est en train de s’accélérer avec le développement du cloud de ces dernières années. A cela vient s’ajouter un recours accru au e-commerce et aux outils et services en ligne pour les employés comme pour le grand public. Les entreprises ne regardent plus seulement les offres des trois grands fournisseurs de cloud – mais prennent en compte l’ensemble de leur charge de travail et choisissent la meilleure solution parmi une vaste gamme de possibilités.

L’infrastructure hybride peut prendre plusieurs formes, qui changent d’une entreprise à l’autre. Elle peut être un mélange d’environnements cloud et sur site, ou combiner plusieurs types de cloud dans l’entreprise.   Quoi qu’il en soit, une approche hybride peut rendre l’ensemble de l’environnement très complexe. Garantir la connectivité entre les différents environnements et maintenir la qualité de l’expérience globale du réseau deviendra encore plus difficile pour les entreprises. Pour faire face à cette complexité, les équipes informatiques devront réfléchir plus attentivement à la manière dont elles se connectent à l’écosystème du cloud. Elles devront tenir compte des différents fournisseurs de cloud et de leur localisation, et à leur tour, de la connectivité la mieux adaptée pour fournir les meilleures performances.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants