Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

La Fondation CIGREF livre les premiers résultats de son programme international de recherche ISD

avril 2012 par Marc Jacob

La Fondation CIGREF (sous égide de la Fondation Sophia Antipolis) finance, pilote et coordonne le programme international de recherche ISD, Information Systems Dynamics. Ce programme ambitieux est constitué d’une série de projets de recherche qui visent à étudier la dynamique des usages des systèmes d’information au travers de différentes dimensions : stratégique, organisationnelle, sociale et éthique, règlementaire et technologique. Ces travaux permettront à terme de dessiner les contours possibles de l’entreprise numérique de 2020.

Pascal Buffard, Président du CIGREF et de la Fondation CIGREF, rappelle : « Dans ce cadre, le lot de recherche sur les Modèles d’affaires, dont les résultats des deux premiers projets viennent d’être dévoilés, traite de l’évaluation des modèles émergents, en prenant en compte leurs facteurs d’influence critiques à un niveau sociétal, managérial, technologique et politique. »

Quels modèles d’affaires pour l’entreprise numérique ?

Dans leur étude[1], Omar A. El Sawy et Francis Pereira de University of Southern California, affirment que les approches existantes pour décrire des modèles d’affaires ne sont pas adaptées aux nouveaux modèles d’entreprises numériques. Ils proposent un nouveau cadre de référence adapté à ce contexte numérique : VISOR (Valeur, Infrastructure, Services, Organisation et Revenus), illustré à travers trois études de cas. Il est ensuite appliqué à un exercice de prospective qui aboutit à trois scénarios pour l’entreprise à l’horizon 2020.

Le professeur Françis Peirera précise : « Pour l’entreprise, trois changements majeurs sont à anticiper. D’abord, la primauté de l’expérience client, via des plates-formes numériques et les besoins de personnalisation, ensuite la co-création de valeur distribuée, les frontières de l’entreprise vont devenir de plus en plus poreuses et il va être difficile de déterminer où s’arrête l’entreprise et où commence l’écosystème et enfin des expérimentations permanentes sur le modèle du capter et répondre. La multiplication des données fournies par des capteurs et le dialogue potentiellement permanent avec les consommateurs va entraîner le développement de capacités d’analyses complexes, permettant d’interpréter des masses de données de manière intelligente. »

L’ensemble des synthèses des projets conduits par les équipes de recherche se retrouveront sous la forme d’une collection, « Les Essentiels » dont la première est consacrée au projet d’Omar A. El Sawy et Francis Pereira.


A propos de la FONDATION CIGREF :

La Fondation CIGREF (sous égide de la Fondation Sophia Antipolis) a été créée en juin 2008 pour conduire un programme international de recherche, baptisé ISD (Information Systems Dynamics), destiné à « mieux comprendre comment le monde numérique transforme notre vie et nos entreprises ». La Fondation CIGREF est présidée par Pascal BUFFARD (Président CIGREF et Chairman AXA Group Solutions). Jean-François PEPIN en est le Secrétaire général. La Coordination du Programme Scientifique est assurée par le Professeur BOUNFOUR (Université Paris-Sud 11).


[1] 1 Towards a Unified Framework for Business Modelling in the Evolving Digital Space : An Eco-System Approach, Identifying the Co-Creation of Value with Customers, Complementors, Competitors and Community. University of Southern California - Marshall School of Business, 2011, 74 pages.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants