Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

LETO intègre de l’IA à sa solution Saas

juin 2023 par Marc Jacob

Fondée par Benjamin Lan Sun Luk et Edouard Schlumberger en 2021 et commercialisée depuis janvier 2022, la startup Leto a été créée dans l’objectif d’aider chaque organisation à mieux respecter les données personnelles de chaque citoyen européen. En rendant ce sujet du RGPD collaboratif et automatisé, la startup souhaite résoudre définitivement cette problématique de mise en conformité pesante pour les entreprises, notamment en ajoutant de l’Intelligence Artificielle à sa solution Saas.

L’IA : une brique indispensable à la productivité du DPO
Suite à leur levée de fonds d’1,2 Millions d’euros en décembre dernier, Leto a implémenté des briques d’intelligence artificielle à sa solution. Les nouvelles technologies de l’IA offrent des opportunités considérables aux entreprises et à leurs équipes, ainsi, le DPO (Data Protection Officer) décuplera ses forces en termes de visibilité et réactivité.

Au sein de Leto, l’IA est utilisée dans la cartographie des données personnelles collectées par les organisations. Elle permet de classifier dans des catégories communes les types de données identifiées dans des outils afin de rendre la cartographie simple et rapide pour le DPO et ainsi d’appréhender de manière claire tous les types de données traités par son organisation. Elle est donc capable de construire une documentation de conformité parfaitement corrélée à la réalité de l’organisation.

Leto intègre également de l’IA générative dans la création de la documentation de conformité. La startup dispose du contexte extrêmement complet de chaque structure en matière de protection de données personnelles grâce à ses intégrations. Cette connaissance précise et personnalisée leur permet de faire des suggestions de formalisation de la documentation de manière automatisée. Cette approche permet notamment d’aller beaucoup plus loin que les simples “templates” retrouvés habituellement sur le marché, qui nécessitent généralement d’être toujours adaptés de manière artisanale par les équipes. Leto met au cœur de son approche l’utilisateur final en le laissant systématiquement valider les suggestions proposées par la solution.

L’intégration de L’IA à sa solution ne remplace en aucun cas le collaborateur, il lui permet d’obtenir une aide personnalisée et efficace afin de simplifier l’ensemble des tâches liées à la protection de ses données personnelles et l’application du RGPD.

L’IA et le RGPD : une cohabitation nécessaire en entreprise
Afin que l’Intelligence Artificielle et le RGPD puissent cohabiter, des garde-fous doivent être anticipés dès l’origine de la mise en œuvre de ce type de technologie. Le “Privacy by Design” est plus que jamais indispensable. La CNIL s’est emparée de ce sujet dans le cadre de son nouveau service dédié à l’intelligence artificielle, une approche qui se veut avant tout constructive et anticipatrice des enjeux à venir.
L’important pour l’entreprise qui utilise de l’IA est d’avoir les bons comportements et le bon recul des équipes qui s’en servent pour garder un esprit critique sur ce que l’IA peut suggérer. Il convient de garder à l’esprit que l’ensemble des éléments partagés à l’IA alimentent directement le modèle.

La bonne attitude est surtout de partager le minimum possible de données personnelles et d’informations protégées par la propriété intellectuelle détenue par l’entreprise. La sensibilisation des personnes à la bonne utilisation de l’IA est donc très importante.

L’IA : une avancée technologique pour les entreprises
Leto salue la démocratisation des technologies d’intelligence artificielle dans les entreprises, car elles peuvent apporter des opportunités incroyables, notamment pour les structures de taille intermédiaire. L’IA leur permet de multiplier leur productivité et de les aider à identifier des nouvelles opportunités business. L’ajout de cette nouvelle brique à la solution s’inscrit en parfaite cohérence avec les ambitions de la startup : simplifier les tâches liées à la mise en conformité au RGPD. Bien que l’IA soit encore loin d’être en capacité de remplacer l’intelligence humaine, la marge de progression est encore grande et représente un bel espoir d’opportunités pour les entreprises !


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants