Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique





















Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’unification du Datacenter : Quel impact sur les infrastructures réseaux et les DSI à l’heure de la convergence ?

octobre 2012 par Clément Marty, Expert Réseau et Sécurité de SPIE Communications

Face à l’augmentation constante du volume de données, à la complexité des informations et aux nouveaux projets de virtualisation et en Cloud Computing, les entreprises doivent relever de nouveaux défis : augmenter sans cesse les performances, garantir la disponibilité permanente et gérer la croissance continue. Cette montée en puissance exponentielle du transit engendre des contraintes importantes, à la fois en termes de réseau et d’infrastructure dans les centres de données, et incite les DSI à s’interroger sur le choix d’un système unifié. Clément Marty, Expert Réseau et Sécurité de SPIE Communications, délivre sa vision sur l’unification des réseaux, au sein des datacenters.

Le phénomène de la convergence des réseaux, né au Etats-Unis à la fin de l’année 2009 et arrivé en France courant 2010, concerne surtout les grandes PME. A l’origine, chaque serveur possède une carte pour accéder au LAN (Local Area Network) et une carte pour accéder au SAN (Storage Area Network). Le réseau LAN permet aux utilisateurs d’accéder aux ressources applicatives, et le SAN, côté stockage, permet d’accéder aux données à partir des applications. Avec la convergence des réseaux, les serveurs font la passerelle entre les deux réseaux : d’un côté, ils présentent des applications aux utilisateurs et, de l’autre, ils récupèrent les données stockées dans les baies du Datacenter. Jusqu’alors, la coexistence des deux réseaux entraînait des dépenses importantes ainsi qu’une utilisation de très nombreux câblages et d’un espace considérable.

Aujourd’hui, les DSI se penchent sur la convergence des réseaux dans un contexte de renouvellement ou d’extension de réseau puisque la mise en place d’un tel modèle nécessite l’achat et l’installation d’un nouvel équipement.L’unification du Datacenter a plusieurs finalités. Dans un premier temps, le serveur réunissant SAN et LAN, à la croisée des utilisateurs et des ressources, va permettre de réaliser un gain d’architecture physique. En effet, cette convergence simplifiera la gestion quotidienne puisque l’on pourra accéder aux réseaux qui étaient auparavant physiquement séparés au travers d’un seul câblage. Dans un second temps, les équipes IT pourront remarquer un gain de souplesse considérable puisqu’elles disposeront des mêmes interfaces de connexion aux serveurs et aux commutateurs réseaux. Enfin, l’un des avantages notables de la convergence des réseaux est économique. Si l’unification engendre des coûts significatifs, le retour sur investissement sur le long terme est bien réel.

Afin d’accompagner ces changements informatiques, l’expertise humaine va, elle aussi, devoir converger : s’il existait plusieurs équipes IT qui s’occupaient d’un côté des réseaux, de l’autre du stockage, puis de la virtualisation, elles devront bientôt n’en former plus qu’une. Par conséquent, les collaborateurs constituant les équipes, tant chez les constructeurs que chez les clients, vont devoir compléter leur formation. Cette fusion représente un réel enjeu dans l’évolution des métiers de l’informatique.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants