Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’intelligence technologique au service de la cybersécurité

avril 2016 par Aroua BIRI

Parmi les membres fraîchement élus de l’académie de technologies se trouve Bernard Barbier, responsable de la cybersécurité interne d’une grande entreprise du CAC 40 et ancien directeur technique de la DGSE. Il a ainsi pour mission de créer l’activité de cybersécurité au sein de cette académie. Un vrai signal fort qui témoigne de l’importance qu’accorde l’académie des technologies aux enjeux de la cybersécurité.

Développer l’intelligence technologique

Créée en 2000, l’académie des technologies favorise et valorise la contribution de la technologie au développement économique de la France. Aussi, cette académie œuvre pour la sensibilisation du grand public, des leaders d’opinion et des décideurs politiques quant à l’intérêt des technologies et leurs usages. Par ailleurs, l’académie des technologies porte une attention particulière quant à la promotion de l’enseignement des technologies notamment auprès du jeune public. Pour ce faire, elle "émet des propositions et des recommandations auprès des Pouvoirs publics et des acteurs socio-économiques pour une meilleure exploitation des technologies au service de l’homme". Elle s’est positionné notamment quant au big data et le considère comme enjeu majeur de compétitivité pour les entreprises françaises.

La cybersécurité, enjeu stratégique

Plus personne ne conteste le fait que la cybersécurité est un enjeu stratégique pour les particuliers, la société civile, les Etats et les entreprises. Comme précisé par Bernard Barbier, la surface du risque augmente avec l’Internet des objets. Aussi, les menaces augmentent : figurez-vous qu’il existe plus d’un million de hackers de part le monde ! Par ailleurs, leur niveau d’expertise augmente avec le partage d’expérience sur les réseaux sociaux et la mise à disposition gratuite ou à peu de frais d’outils de piratage. Bernard Barbier note également que la transformation numérique des organisations augmentent le risque : cloud, big data, mobilité. Quid des nouveaux usages numériques des particuliers. Face à ces risques et menaces, une pluralité d’acteurs de la société civile, de l’Etat et du privé œuvre pour le renforcement de la cybersécurité mais la marge d’amélioration est grande au vue des risques.

Un profil d’excellence au service de la cybersécurité

Ingénieur de formation, Bernard Barbier est expert en cryptographie et en interception des communications. Il a occupé des postes de direction dont celui de la direction technique de la DGSE pendant sept ans, de 2006 à 2013. Depuis 2014, il responsable de la cybersécurité interne d’un grand groupe du CAC 40. Bernard Barbier est un homme pragmatique très au fait des nouvelles technologies et toujours au courant des actualités relatives à la cybersécurité. Tous ceux qui le connaissent savent qu’il est toujours à surfer soit sur son smartphone soit sur son ordinateur portable.

Pour Bernard Barbier, l’activité de cybersécurité au sein de l’académie des technologies est un vecteur de réflexion et de propositions au service d’organisations étatiques comme l’ANSSI, le Ministère de la Défense, mais aussi pour proposer un plan d’action de recherche technologique afin que l’industrie française devienne leader et autonome dans le domaine de la cybersécurité. Par exemple, Bernard Barbier fait remarquer que dans l’internet des objets, les jeunes pousses françaises sont très innovantes et que la sécurité sera l’élément clé de l’innovation dans ce secteur. Il invite ainsi à investir fortement dans ce domaine.

Gageons que sa grande expérience et sa maîtrise des enjeux actuels lui permettront d’augmenter la sensibilité du grand public et des décideurs politiques quant à la cybersécurité !




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants