Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’expertise en infrastructure cloud (73 %) et en sécurité (53 %) vient en tête des technologies actuellement externalisées auprès de prestataires

mai 2020 par NTT Ltd

Alors que les entreprises mettent tout en œuvre pour rebondir et s’adapter à un environnement bouleversé par la crise du COVID-19, elles attendent de leurs prestataires de services une plus grande valeur ajoutée. Selon l’étude Global Managed Services Report 2020 de NTT Ltd., 3 éléments pour une approche intelligente de la sous-traitance, qualifiée de « smart sourcing » sont fondamentaux : les garanties en matière de sécurité, la richesse de l’expertise technique et la capacité à produire des résultats en phase avec les objectifs métier.

Les entreprises semblent bien décidées à exploiter davantage l’expertise de leurs prestataires de services au cours des 18 prochains mois et à nouer avec eux des partenariats plus étroits. Plus que jamais, ces prestataires doivent donc être en mesure de fournir rapidement des solutions reposant sur des plateformes et couvrant l’ensemble des technologies. Qu’il soit question de cloud, de technologies réseau, de data center ou encore de sécurité, la diversité et le niveau d’avancement des capacités d’entreprise seront déterminants pour la reprise de leur activité et leur capacité à se placer en position de force pour les années à venir.

En particulier, l’étude identifie les points suivants :

• La réduction des risques pour la sécurité n’est pas seulement le plus grand défi auquel sont confrontées les équipes informatiques au niveau mondial, c’est aussi la principale raison d’envisager le recours à un prestataire de services. 55 % des entreprises se tournent vers des prestataires pour leur capacité à les aider à « réduire les risques pour leur sécurité »
• Les entreprises se recentrent sur la transformation pour l’utilisateur final : 43 % des participants à l’enquête citent le SD-WAN comme leur principal projet technologique à l’étude
• L’expertise technique est le facteur numéro un pour le choix d’un prestataire de services, l’infrastructure cloud et la sécurité venant en tête des compétences demandées.

Le Smart Sourcing joue un rôle crucial pour permettre aux entreprises à travers le monde de rebondir et de se réadapter au nouvel environnement macroéconomique dans lequel elles opèrent. Sous sa forme la plus élémentaire, cette démarche consiste à s’écarter de « l’externalisation » classique afin de sélectionner en priorité les prestataires de services allant au-delà de l’offre de solutions informatiques tactiques. Il s’agit de prestataires capables de fournir des résultats en phase avec les objectifs de l’entreprise dans son ensemble.

Identifier et protéger vos actifs

Parmi les principaux défis de la gestion de l’informatique en interne, 57 % des participants à l’enquête citent les risques liés à la sécurité. Sous l’effet de la crise actuelle du COVID-19, il faut s’attendre à voir cette proportion augmenter. Les entreprises peinent à se protéger contre un paysage des menaces complexe et qui va en empirant. Il n’est donc pas surprenant de voir la majorité d’entre elles (55 %) se tourner vers des prestataires pour leur capacité à les aider à « réduire les risques pour leur sécurité ».

La sécurité n’est plus un achat fait à contrecœur. Elle joue un rôle crucial dans les priorités générales des entreprises. Elle est également le principal facteur justifiant de faire appel à un prestataire de services. C’est le cas pour 32 % des participants à l’enquête, contre 30 % qui citent des gains d’efficacité opérationnelle et 29 % une amélioration des performances et de la disponibilité. En outre, l’étude souligne que 84 % des entreprises estiment que les partenariats dans le domaine des services managés apporteront une valeur ajoutée.

Damian Skendrovic, executive vice president, Managed Services Go-to-market at NTT Ltd., commente : « Durant cette période de crise, les entreprises passent par une série de phases successives et font de la sécurité une priorité comme mécanisme initial de réponse et de reprise. Elles souhaitent plus qu’un simple fournisseur, plutôt un véritable partenaire qui les épaule. Les prestataires de services doivent les aider à s’adapter aujourd’hui mais aussi à rebondir rapidement lorsque l’environnement économique redémarrera. »

Se recentrer sur la transformation pour l’utilisateur final

Pendant les périodes de crise profonde telles que l’actuelle pandémie, les entreprises peuvent dresser un bilan et revenir sur les projets d’innovation. Cependant, la transformation demeure d’actualité : simplement elle s’articule désormais autour de l’utilisateur final.

La priorité des responsables est de veiller à ce que leurs collaborateurs restent connectés en toute sécurité, de manière productive et efficace. Cela peut expliquer dans une certaine mesure pourquoi 43 % des participants à l’enquête citent le SD-WAN comme leur principal projet technologique à l’étude. Le SD-WAN contribue à améliorer les performances et l’expérience utilisateur en offrant une visibilité sur les actifs et données de l’entreprise sur l’ensemble du réseau.

Par ailleurs, cette tendance accrue à envisager le recours à de nouveaux services se reflète vraisemblablement dans l’augmentation du nombre des entreprises qui prévoient d’externaliser la majeure partie de leur informatique, avec un quasi-doublement entre aujourd’hui (23 %) et un horizon à 18 mois (45 %).

Expertise et prestation de services

L’expertise technique est depuis longtemps l’un des critères primordiaux pris en compte par les entreprises dans le choix d’un prestataire de services. La capacité de puiser dans des compétences à volonté constitue en effet un atout majeur.

En particulier, l’expertise en infrastructure cloud (73 %) et en sécurité (53 %) vient en tête des technologies actuellement externalisées auprès de prestataires. Ces chiffres devraient passer respectivement à 77 % et 64 % en 18 mois.

Le niveau d’expertise qu’un prestataire de services peut offrir constitue une autre corde à son arc dans le développement d’une relation de Smart Sourcing. Alors que les équipes informatiques doivent démontrer en quoi elles permettent d’améliorer les résultats de l’entreprise, les prestataires peuvent les aider à se mettre en phase avec l’activité, de façon à agir ensemble dans un esprit d’unité renforcée.

Pour venir en aide aux DSI et à leurs équipes, l’étude met en lumière l’impact des changements au sein des entreprises sur les prises de décisions dans l’informatique. Le développement de nouveaux produits devrait avoir le plus d’impact dans ce domaine au cours des 12 prochains mois (54 %). Les modifications réglementaires (51 %), l’extension sur de nouveaux territoires (48 %) et les pénuries de compétences (47 %) viennent respectivement au deuxième, troisième et quatrième rang.

« Les entreprises pourront surmonter ces bouleversements et s’adapter à la nouvelle norme en s’appuyant sur les bons partenariats. Notre étude montre l’importance de ces relations et les nombreux avantages essentiels en matière de sécurité et de stabilité – en protégeant les sources existantes de revenus – et pendant les efforts de transformation, lorsqu’il faudra apporter une réponse intelligente à la fourniture de nouvelles plateformes pour offrir une expérience client à distance, ce qui va constituer une priorité pour les entreprises de tous les secteurs », conclut Damian Skendrovic.


Le rapport 2020 de NTT Ltd. sur les services managés repose principalement sur une étude réalisée par IDG, dans 5 régions du monde et 29 pays, auprès de 1 250 dirigeants d’entreprises et responsables informatiques.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants