Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’étude d’Ipswitch révèle une énorme confusion des acheteurs autour des modèles de licences de surveillance réseau

avril 2012 par Ipswitch

La division Network Management d’Ipswitch Inc., développeur de la suite logicielle de gestion de réseau, d’infrastructure et d’application WhatsUp Gold, dévoile les résultats d’une étude sur le processus de licence des logiciels de surveillance réseau.

Cette étude sonde la portée, les causes et l’impact de la confusion des acheteurs informatiques devant la complexité des licences logicielles et de ses effets sur le comportement d’achat. Les principales conclusions, après avoir audité plus de 1 500 personnes, sont :

· Plus de 50% des professionnels des réseaux reconnaissent choisir un niveau de licence de surveillance informatique insuffisant pour gérer leur infrastructure et leurs applications

· Un écrasant 67% des PME et 75% des grandes entreprises ont dépassé les limites de leur niveau de licence à la fin de leur première année

· Les erreurs se produisent plus souvent lorsqu’on choisit une licence de surveillance réseau basée sur des "indicateurs de surveillance" plutôt que sur le nombre de "matériels".

· Ce qui constitue un "indicateur de surveillance" est une cause majeure de cette confusion et le dépassement budgétaire pour une fonctionnalité et une valeur comparables. La surprise vient le plus souvent au moment du renouvellement de la première année, lorsque les entreprises sont encore engagées pour payer davantage

Ce qui compte comme "indicateur de surveillance" interdit une comparaison équitable

Les licences basées sur les indicateurs de surveillance peuvent varier fondamentalement d’un éditeur à l’autre. Les participants à cette étude font apparaître les défis pour comparer le coût des solutions, où les indicateurs de surveillance peuvent être calculés sur des combinaisons de plusieurs paramètres comme le nombre d’interfaces réseau, les adresses IP, les disques, les CPU et les moniteurs déployés, à la fois pour les entités physiques et virtuelles.

"Les administrateurs réseau ne comprennent pas toujours bien le processus des licences sur les indicateurs de surveillance", déclare Ennio Carboni, Président de la division Network Management d’Ipswitch. "En général, les capacités de surveillance sont sous-optimisées. Soit les clients sur-compensent et achètent des licences plus chères, ou bien ils achètent moins et font un compromis sur le niveau de surveillance. WhatsUp Gold a toujours proposé un modèle de licence clair, basé sur le matériel pour simplifier la démarche".

Le nombre d’indicateurs de surveillance par rapport aux matériels varie également selon l’entreprise. D’après les retours de cette étude, les grands déploiements de réseaux indiquent que le nombre d’indicateurs surveillés était le nombre de matériels physiques (comme des commutateurs, des routeurs, des serveurs, etc.) pour un rapport 8:1 (8 éléments licenciés pour un appareil). Pour les réseaux de PME, le rapport entre indicateurs surveillés et matériel était de 5:1 (5 éléments licenciés par appareil). Même dans des environnements de data centers où la proportion de serveurs est bien plus élevée que pour un équipement réseau, le nombre d’indicateurs surveillés par matériel dans l’infrastructure est supérieur à 3 (au moins 3 indicateurs surveillés par matériel).

D’après les résultats de l’étude et dans la volonté d’effacer toute confusion du marché sur les licences de surveillance réseau, WhatsUp Gold intègrera un nombre d’indicateurs comparatifs dans sa liste de prix et ses listings web avec effet immédiat.

"Les administrateurs réseau et les experts en achats de matériels savent bien qu’il est essentiel d’avoir la bonne information au moment de l’achat pour prendre une bonne décision financière", a déclaré Ronnie Ray, Vice Président du Marketing et des Produits chez Ipswitch NMD. "L’intégration de l’équivalence indicateur de surveillance à notre liste de prix y contribue. Les clients peuvent désormais comparer des pommes avec des pommes au cours du premier achat et prévoir en toute connaissance de cause l’impact budgétaire s’ils veulent accroître leur niveau de surveillance".

WhatsUp Gold Premium offre les meilleurs capacités de gestion réseau et de surveillance des applications du marché. Par exemple, une licence pour 100 matériels de WhatsUp Gold Premium (ou, au moins 300 indicateurs de surveillance) coûte 2 695 $.

L’étude a été menée auprès d’un large échantillon de professionnels informatiques évoluant dans des PME et des grandes entreprises en Europe et aux Etats-Unis.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants