Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’enquête Infoblox évalue l’impact de la collaboration entre équipes sur les déploiements demachines virtuelles (MV)

avril 2012 par Infoblox

Une enquête révèle que le manque de communication et l’absence d’outils transverses constituent un obstacle à la collaboration indispensable aux déploiements des machines virtuelles.

L’identification et la suppression de ces obstacles sont essentielles au succès de la virtualisation et au déploiement du cloud

Le cabinet d’analyse Enterprise Management Associates® (EMA™) et Infoblox Inc. annoncent aujourd’hui les résultats d’une enquête récente qui évalue l’impact de la collaboration entre équipes sur les déploiements de machines virtuelles (MV).

Les résultats de cette enquête révèlent que ces déploiements exigent une participation importante de différents services informatiques dans l’entreprise, et pas uniquement de l’équipe chargée de la virtualisation des serveurs. Le personnel responsable de l’administration du centre informatique et des systèmes (infrastructure physique), des opérations réseaux, de la sécurité du réseau et des applications, du stockage et du support aux applications (déploiement et opérations) doit aussi être impliqué.

Plus que 40 % des personnes interrogées ont indiqué que leur organisation met en service plus de 500 machines virtuelles par mois, ce chiffre pouvant atteindre 5 000 MV par mois dans certaines organisations. Ce volume impressionnant est une source de pression dans toute l’entreprise, tout particulièrement dans les groupes qui doivent synchroniser leurs travaux avec ces déploiements pour en assurer le succès.

La majorité des personnes interrogées indique que la collaboration tout au long du cycle de vie des MV est formalisée, mais manuelle. Cette situation se traduit par des processus comprenant un plus grand nombre d’interventions humaines, moins efficaces que les approches automatisées. Si les déploiements de MV se poursuivent à ce rythme, les entreprises vont devoir améliorer leur efficience pour assurer une configuration rapide et correcte des MV.

« La virtualisation des serveurs se généralise, et les applications cloud vont continuer à alimenter cette croissance. Mais plus les processus du cycle de vie des MV sont manuels, plus ils sont sujets à des retards et des erreurs. Or, l’objectif du passage à des infrastructures virtualisées est d’accélérer les processus de déploiement et de mise en service » explique Tracy Corbo, analyste senior chez Enterprise Management Associates. « Pour être efficaces, ces processus exigent une collaboration entre toutes les équipes concernées, ainsi que l’utilisation d’outils transverses, indépendants des frontières internes de l’entreprise. »

La plupart des personnes interrogées reconnaissent que l’intégration d’équipes informatiques pluridisciplinaires, le recours à des intervenants supplémentaires et l’exploitation d’outils d’orchestration transverses entièrement automatisés contribueraient à la réduction du délai de déploiement des MV. Toutefois, lorsqu’on leur demande de nommer les principaux obstacles à une collaboration plus proactive que réactive, la majorité des personnes interrogées (57 %) désignent le manque de temps et de personnel.

« Cette enquête montre clairement que les responsables informatiques des entreprises sont conscients de l’importance des outils de coordination, de communication et de collaboration dans l’amélioration de l’efficacité et dans le succès des déploiements d’infrastructures virtuelles », ajoute Steve Garrison, directeur adjoint chargé du Marketing entreprises chez Infoblox. « Plus que jamais, les solutions Infoblox sont clairement alignées sur les besoins du marché. Nos solutions de contrôle et d’automatisation des réseaux éliminent les tâches manuelles répétitives, souvent sujettes à erreurs et qui nuisent à l’efficacité des déploiements virtuels. »

À titre d’exemple, Infoblox annonce aujourd’hui de nouvelles capacités de contrôle automatisé des réseaux, ainsi qu’un Tableau de suivi des tâches d’automatisation (Automation Task Board), conçu pour permettre aux équipes informatiques de déclencher en quelques clics de souris les tâches longues, complexes et souvent répétitives de gestion du réseau, tout en assurant la visibilité transverse et la traçabilité nécessaires (voir l’annonce : Infoblox fait le pont entre les structures informatiques cloisonnées et fournit l’efficacité opérationnelle requise pour maximiser les déploiements d’informatique en nuage).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants