Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’avenir sera Software-Defined

octobre 2020 par Gerardo Dada est Directeur Marketing Global chez DataCore

Le secteur informatique ne pourra plus longtemps rester les yeux fixés sur le hardware. Face à l’accélération permanente des cycles technologiques (surtout dans le domaine du stockage), les entreprises ont de plus en plus de mal à trouver le budget et le temps nécessaires pour remplacer intégralement leurs systèmes de stockage par de nouvelles technologies... d’autant qu’elles devront tout recommencer quelques trimestres plus tard.

L’informatique doit cesser de considérer les systèmes de stockage comme des systèmes discrets, multi-fournisseurs, axés sur les supports. En effet, ces systèmes créent des îlots de stockage qui deviennent difficiles à gérer. L’utilisation des capacités est inefficace et il est presque impossible de déplacer les données efficacement d’un système à l’autre.

Il est temps que le secteur du stockage reconnaisse que l’avenir est au software-defined et passe d’un modèle axé sur le matériel à un modèle axé sur le logiciel. Les avantages du software-defined storage sont maintenant bien connus et largement éprouvés. Mature et facilement disponible, la technologie SDS peut rendre le stockage plus intelligent, plus efficace et plus facile à gérer, ce qui se traduit par des gains économiques.

Le secteur commence à voir que ce sont les données qui comptent et non le système de stockage. En outre, la valeur ajoutée se trouve dans le logiciel qui contrôle l’endroit où les données sont placées, et non dans le type de matériel ou les supports.

Dans le même temps, les entreprises peuvent voir que le regroupement du stockage sur une même plateforme de software-defined storage est une solution performante, qui fournit un pool de stockage unifié et des gains de capacité similaires à ceux déjà constatés avec la virtualisation des ressources de calcul. Si les indicateurs économiques d’une récession se confirment, cela peut même devenir une nécessité car il sera trop coûteux de placer toutes les données sur des solutions de stockage haut de gamme. De plus, si l’on considère le cycle de vie global du stockage, à mesure que les systèmes de stockage haut de gamme atteindront leur fin de vie, les entreprises devront se pencher sur des options qui réduisent les dépenses et prolongent la durée de vie des ressources existantes.

Le secteur se dirige vers le software-defined storage. Plus tôt les entreprises y parviendront, mieux ce sera.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants