Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’Internet Society France intègre la Commission nationale consultative des droits de l’Homme et y sera représentée par Nicolas Chagny

avril 2019 par Marc Jacob

Par décision du Premier Ministre et à l’occasion du renouvellement de la Commission, l’ONG Internet Society France intègre ce jour la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’Homme), institution française indépendante de protection et de promotion des droits de l’Homme. Nicolas Chagny, président de l’Internet Society France, y siègera pendant 3 ans avec, en tant que suppléant, Lucien Castex, secrétaire général.

« L’Internet Society France est fière d’être l’une des premières organisations défendant les droits des citoyens numériques à intégrer la Commission nationale consultative des droits de l’Homme. L’espace numérique doit être un espace où les droits de l’homme s’appliquent et se transmettent. La présence d’une association très active sur ces questions complète son expertise. L’Internet Society France prend cet engagement avec gravité car les droits numériques sont méconnus et pourtant essentiels au bon fonctionnement de la société. », explique Nicolas Chagny, président de l’Internet Society France.

La CNCDH est l’institution nationale des droits de l’Homme française créée en 1947. Assimilée à une Autorité Administrative Indépendante (AAI), elle assure en toute indépendance, auprès du Gouvernement et du Parlement un rôle de conseil et de proposition dans le domaine des droits de l’homme, du droit et de l’action humanitaire et du respect des garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés publiques. La CNCDH, conformément aux Principes de Paris, fonde son action sur les principes d’indépendance, de pluralisme et de vigilance. Elle est constituée de 64 membres parmi lesquels des représentants de la société civile et des experts, choisis en raison de leur compétence reconnue dans le domaine des droits de l’Homme.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants