Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

L’AFCDP vous présente la 1ère édition de son Baromètre trimestriel

avril 2021 par AFCDP

Avec son Observatoire trimestriel, l’AFCDP souhaite estimer l’évolution de la conformité des organisations, et évaluer la perception des DPO sur des sujets techniques et d’actualité.

« L’AFCDP étant au plus proche des préoccupations quotidiennes des DPO, l’association propose avec ce Baromètre de prendre un peu de recul sur 3 questions clés par trimestre : le sentiment de l’évolution de la conformité des organisations, une question technique et une question plus d’actualité. Avec 245 répondants, nous sommes heureux de partager ces résultats et d’en étudier l’évolution à l’avenir. », commente Paul-Olivier Gibert, Président de l’AFCDP.

Avez-vous confiance dans la protection des données privées au sein de vos organisations ? Il est manifeste que les DPO et les professionnel(le)s de la protection des données personnelles ont majoritairement (54 %) le sentiment qu’il y a encore du chemin à faire avant de considérer leurs organisations comme conformes au RGPD et autres mesures de protection des données privées. Il sera intéressant de suivre l’évolution de ce sentiment dans les mois et années à venir, et l’impact aussi des réglementations changeantes : 12 % des répondants jugeant qu’elles perturbent les stratégies de protection des données personnelles mises en place jusqu’ici.

Avez-vous travaillé votre conformité DPIA/AIPD (Data Privacy Impact Assessment/Analyse d’Impact sur la Protection des Données) avant l’échéance du 28 mai 2021 ? La majorité des répondants (56 %) affirment savoir déjà qu’ils ne seront pas prêts le 28 mai 2021 pour se mettre en conformité DPIA/AIPD. Il est vrai que l’AIPD est un outil utile pour s’assurer que les traitements de données sont bien conformes au RGPD. Ce dernier prévoit bien la conduite d’une analyse d’impact relative à la protection des données pour le traitement des données personnelles susceptibles d’entraîner un risque élevé pour les droits et libertés des personnes concernées. L’AFCDP souligne que le non-respect de cette exigence pourra donner lieu à des sanctions à partir du 28 mai 2021.

Vous sentez-vous prêt à mettre en place votre politique de Cookies d’ici le 31 mars ?

Une fois encore, les DPO et professionnel(le)s de la protection des données privées ne pensent majoritairement (45 %) pas réussir à se mettre en conformité au niveau de leur politique de Cookies avant l’échéance qui était fixée au 31 mars 2021. En effet, la nouvelle réglementation met en difficulté de nombreuses professions qui ne peuvent plus avoir une étude précise des comportements numériques de leur clientèle afin de s’adapter au mieux à leurs attentes. L’AFCDP comprend ces enjeux et les échanges sont nourris au sein de son groupe de travail des métiers Communication-Marketing. « Nous pensons que la mise en conformité reste la priorité, mais qu’il existe des voies à explorer pour réussir à marier enjeux économiques, relation client et protection des données personnelles » commente Martine Ricouart-Maillet, Administratrice de l’AFCDP et animatrice du Groupe de travail « Marketing Digital ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants