Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

KasperskyLab : Nos mots de passe sur internet ne sont pas assez complexes !

octobre 2012 par Kaspersky Lab

Un mot de passe découvert ou volé peut donner accès au moindre détail de la vie d’un utilisateur, de ses photos personnelles jusqu’à son numéro de carte de crédit. C’est pourquoi il est vivement conseillé :

- d’utiliser des mots de passe complexes pour accéder aux services en ligne.

- de ne pas employer le même mot de passe pour différents services, sous peine de se faire dérober non seulement des données vitales mais aussi son « identité » sur Internet, comme sur les réseaux sociaux par exemple.

Une enquête réalisée pour Kaspersky Lab par O+K Research dans 25 pays à travers le monde révèle que les utilisateurs ne sont pas pleinement conscients des risques présentés par des mots de passe trop simples. Le constat est fait : 34% des personnes interrogées sont en effet pratiquement dénuées de toute protection.

Selon Nicolas Brulez, senior malware analyst, « Trop d’utilisateurs encore favorisent la facilité au dépend de la sécurité quand il s’agit de choisir un mot de passe. Ce mauvais reflexe peut avoir des conséquences loin d’être négligeables : arnaques, vols d’identité et d’éléments personnels sont relativement fréquents alors que des méthodes et des outils simples existent pour éviter le pire. »

Bien trop de mots de passe sont faciles à percer à jour sans même recourir à une technique spéciale.

En effet, certains individus ont comme mot de passe :

- Une date de naissance (17%)

- Un deuxième prénom (10%)

- Le nom d’un animal familier (9%)

- Une simple suite de chiffre telle que « 1234 » (8%)

- L’expression « mot de passe » (5%)

Ce genre de « protection », à l’image d’autres mots de passe évidents, se contourne avec facilité et rapidité.

Un autre problème, souvent négligé, consiste à utiliser le même mot de passe, en théorie pour ne pas risquer de l’oublier. Dans la pratique, cependant, si ce mot de passe universel est découvert, des escrocs auront facilement accès à plusieurs comptes, services et logiciels. Ainsi d’après l’étude 31% des participants n’utilisent qu’un ou deux mots de passe pour l’ensemble de leurs comptes.

Sachant qu’un bon tiers d’entre eux (36%) utilisent au moins cinq services et applications protégés par mot de passe, on imagine l’ampleur des failles de sécurité potentielles.

Le lieu où sont conserver les mots de passe est également primordial en matière de sécurité des données.

Selon les résultats de l’étude, les utilisateurs préfèrent :

- 71% les mémoriser (tandis que 46% reconnaissent avoir oublié un mot de passe vital au moins une fois)

- 12% l’écrire sur un papier placé à coté de leur ordinateur

- 23% le noter dans un carnet

- 7% utiliser un logiciel spécialement conçus pour stocker les mots de passe

Pour ce dernier cas, à titre d’exemple, le gestionnaire de mots de passe intégré à Kaspersky PURE 2.0 permet de générer de nouveaux mots de passe robustes et de les saisir automatiquement à la demande de l’utilisateur. Celui-ci obtient ainsi un mot de passe fiable et, qui plus est, unique, le rendant inaccessible à un usage illicite.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants