Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Kaspersky Lab enrichit sa solution de protection des environnements virtuels

mai 2013 par Emmanuelle Lamandé

Kaspersky Lab présente Kaspersky Security for Virtualization 2.0, la nouvelle version de sa solution de sécurité pour les environnements VMware.

Principales nouveautés de l’offre :

- Kaspersky Security for Virtualization 2.0 incorpore un système de protection contre les intrusions (IDS/IPS) qui sécurise ainsi les réseaux virtuels, grâce à l’intégration avec VMware vCloud Networking & Security. Kaspersky Lab est le premier éditeur à intégrer cette technologie dans son produit.

- La protection contre les malwares en temps réel via Kaspersky Security Network est une autre fonctionnalité offerte par Kaspersky Security for Virtualization 2.0. Kaspersky Security for Virtualization 2.0 protège en temps réel le système de fichiers des machines virtuelles contre les malwares grâce à Kaspersky Security Network, qui fournit des informations sur les nouvelles menaces et permet d’appliquer immédiatement les mesures de protection appropriées.

- La fonction de cache partagé optimise les performances en matière de protection. Les différentes machines virtuelles peuvent en effet comporter un certain nombre d’objets identiques, tels que les fichiers système par exemple. L’objectif est de gagner en performance et en productivité en évitant de scanner plusieurs fois un fichier identique.

- Le modèle de licence par cœur de processeur permet de déterminer rapidement le nombre de licences logicielles nécessaires pour protéger l’infrastructure virtuelle de l’entreprise. Il s’agit d’un modèle de licence qui ne se base pas sur le nombre de machines à protéger, mais sur le nombre de cœurs de processeur présents dans l’infrastructure VMware.

- La console d’administration unifiée Kaspersky Security Center permet aux services informatiques de surveiller le statut de tous les postes de travail protégés dans l’entreprise, qu’ils soient physiques ou virtuels.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants