Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Kaspersky : Fuites de données, la réputation des entreprises en danger

octobre 2013 par Kaspersky Lab

La grande majorité des entreprises qui doivent faire face à un problème de sécurité sont contraintes de révéler publiquement cette information, comme le révèle l’étude Global Corporate IT Security Risks 2013 menée par Kaspersky Lab auprès de 2 895 organisations à travers le monde.

Les résultats sont sans appel :

 44% des enterprises ayant été victime d’une fuite de données sont dans l’obligation d’informer leurs clients de l’incident,

 34% informent leurs partenaires,

 33% informent leurs fournisseurs,

 27% remontent les fais à un organisme de contrôle ou de régulation,

 15% doivent en informer les médias.

A l’échelle mondiale, les grandes entreprises seraient les plus touchées. Bien que le cadre législatif varie d’un pays à l’autre, une entreprise, même si elle n’est pas dans l’obligation légale d’informer les organismes de régulation, sera souvent contrainte de tenir compte des exigences des clients qui demandent de plus en plus de transparence.

Régulièrement, les révélations liées à des fuites de données entraînent de graves conséquences sur la réputation et l’image d’une entreprise, mais également des pertes financières sous la forme d’une amende, ou d’une compensation aux clients et partenaires.

Tanguy de Coatpont, Directeur Général Kaspersky Lab France, décrypte l’impact d’une fuite de données : « Il est important que les agences gouvernementales concernées par les questions de cyber sécurité soient informées par les entreprises de tout incident lié à des fuites de données, car elles profiteront ainsi d’une meilleure compréhension du paysage des menaces au niveau national. En revanche, toute diffusion d’information à un plus large public doit être murement réfléchie et planifiée. Il est toujours positif d’être transparent, mais cela peut fortement ralentir les investigations. Et les conséquences en termes de réputation, comme on l’a vu de nombreuses fois dans la presse, peuvent s’avérer dramatiques. Il faut donc trouver un équilibre, entre transparence et travail d’enquête, si nous souhaitons voir le nombre d’attaques diminuer. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants