Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Karine Calvet prend la tête de Verizon France

janvier 2013 par Emmanuelle Lamandé

Karine Calvet rejoint l’équipe de Verizon France au poste de Directrice Générale. Dans ses nouvelles fonctions, qu’elle occupe depuis le mois de juillet dernier, elle aura pour responsabilité de développer les activités de Verizon dans l’hexagone, plus particulièrement auprès des multinationales ayant leur siège social en France.

Karine Calvet, Directrice Générale de Verizon France

De formation Khâgne et titulaire d’un DESS de Commerce International, Karine Calvet bénéficie de plus de 20 ans d’expérience, notamment dans des projets de transformation d’entreprise. Elle a débuté sa carrière chez Unilog, avant de rejoindre successivement Cap Gemini et SQLI. Karine Calvet occupait précédemment la vice-présidence des ventes d’Alcatel-Lucent pour l’Europe de l’Ouest et du Sud, où elle a joué un rôle déterminant dans le développement des ventes de services stratégiques, d’équipements et d’intégration des services sur plusieurs marchés verticaux.

Dans ses nouvelles fonctions, Karine Calvet s’est fixée comme objectif de faire de Verizon France un véritable relais de croissance en Europe, notamment pour la partie « Entreprise ». Pour ce faire, elle s’appuiera, entre autres, sur les cinq piliers suivants, qui reflètent les cinq tendances technologiques décelées par Verizon pour 2013, à savoir :

- L’avenir radieux des Clouds hybrides

Les Data Centers distribués et les réseaux mobiles et filaires intelligents qui les relient entre eux se positionnent désormais comme une alternative viable aux méthodes traditionnelles à base de VPN. 2013 marquera l’accélération de la transition des VPN aux Clouds publics, privés et surtout hybrides. « En 2013, plus de 60 % de toutes les entreprises auront adopté une forme ou une autre de Cloud Computing », selon un rapport du Gartner.

- La prépondérance de la mobilité

Selon Forrester, « 66 % des salariés utilisent au moins deux terminaux mobiles au travail », des pratiques aux multiples implications. « La séparation entre vie professionnelle et vie privée est de plus en plus floue pour les salariés et les clients qu’ils servent », constate David Small, vice-président senior en charge des plates-formes de Verizon Enterprise Solutions. Les entreprises vont devoir imaginer des stratégies de mobilité, comme créer des « clouds personnels » permettant à leurs collaborateurs d’utiliser les applications d’entreprise dont ils ont besoin pour plus de productivité dans leur travail. Et concernant la séparation entre vie privée et professionnelle, elles devront élaborer des politiques de gestion des terminaux mobiles et créer des « apps stores privés », afin de sécuriser le mieux possible l’environnement de travail mobile.

Patrick Harnois, Enterprise Architect chez Verizon

- L’« Internet des objets » ouvre de nouvelles perspectives

L’« Internet des objets » est bel et bien là, et il continuera de croître en réponse aux besoins de l’industrie. Un rapport du Gartner nous apprend que « de 15 milliards d’objets sur le Web représentant plus de 50 milliards de connexions intermittentes en 2011, nous allons passer à plus de 30 milliards d’objets connectés en 2020 et dépasser les 200 milliards de connexions intermittentes ».

Les connexions intermachines, M2M (Machine-to-machine), ne se limitent déjà plus aux réseaux intelligents de distribution d’électricité et aux véhicules intelligents. Par exemple, des réseaux de capteurs sophistiqués avec connexions directes entre machines sous-tendent des applications médicales connectées et la première vague de la télématique automobile pour le grand public.

« Le rachat de Hughes Telematics, en 2012, va dans le sens de cette évolution », explique Patrick Harnois, Enterprise Architect chez Verizon. « En 2013, cette croissance fulgurante s’étendra aux secteurs du retail, de l’industrie et des services financiers. »

- Des réseaux plus intelligents et invisibles

Un super réseau intelligent qui reliera tout et tout le monde rendra les réseaux sous-jacents invisibles aux yeux des utilisateurs, même si le trafic IP poursuit sa croissance au taux annuel moyen de 29 % d’ici à 2016, selon le Cisco Visual Networking Index.

« L’association des terminaux intelligents et des avancées en termes de fiabilité et de résilience des réseaux permet d’envisager la connexion de machines intelligentes au service d’individus encore plus intelligents », ajoute David Small. « Nous allons assister à un tournant, en 2013, vers des réseaux plus dynamiques et des connexions IP universelles aux multiples applications, au service des entreprises, des consommateurs et de la société. »

- La sécurité, prochaine course à l’armement

En 2013, la sécurité cessera d’être l’apanage des spécialistes pour devenir un bien de première nécessité. En effet, les infractions de sécurité ciblent aujourd’hui les accès, les infrastructures et les applications. Elles touchent aussi bien les réseaux fixes que mobiles, avec des répercussions sur les biens physiques, la propriété intellectuelle et la santé financière des victimes. Et l’ampleur du problème est mondiale, comme le confirme le rapport Verizon 2012 Data Breach Investigations Report. Selon ce rapport, les attaques contre les systèmes d’authentification et les applications Web constitueront les principales menaces en 2013.

« La sécurité représente aujourd’hui un socle commun à toutes nos offres. Elle est donc désormais intégrée dans l’ensemble de nos solutions et services managés », conclut Karine Calvet.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants