Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Julien Hoppenot et David Remaud Spie Communications : La V5 d’Olfeo protège efficacement les SI des menaces du Web

décembre 2008 par Marc Jacob

Spie Communications, un des acteurs majeur informatique, réseaux & télécoms vient de tester la nouvelle passerelle de sécurité Internet Olfeo.

Pour Julien Hoppenot, directeur marketing sécurité et David Remaud, responsable technique chez Spie Communications, Olfeo offre un panel complet de fonctionnalités pour protéger efficacement les systèmes d’information des menaces liés à Internet grâce au filtrage d’url, protocolaire et son antivirus. En outre, elle permet de répondre aux besoins de surf des employés tout en offrant aux responsables sécurité et aux dirigeants la possibilité de se conformer à la législation en ce domaine.

JPEG - 50.6 ko

Julien Hoppenot

GSM : Pouvez-vous nous présentez votre entreprise ?

Julien Hoppenot : Acteur majeur en matière de services « informatique, réseaux & télécoms » en France, SPIE Communications se positionne au cœur de la convergence voix-données (au travers d’une offre de services et de solutions constamment enrichie) et comme l’une des premières Sociétés de Services en Informatique au travers de son activité d’infogérance autour des Postes de travail et des Serveurs.
Le chiffre d’affaires 2007 de SPIE Communications est de 285 M€. SPIE Communications focalise sa croissance sur le « service de proximité », en privilégiant, sur le terrain, réactivité, fiabilité technique et satisfaction maximale de l’utilisateur final.
Aujourd’hui, SPIE Communications compte 66 700 clients en France et emploie plus de 2000 personnes réparties sur 7 directions régionales.

GSM : Comment se positionne Spie Communications sur le marché de la sécurité

Julien Hoppenot : Venant du monde de la voix et de la data, c’est donc tout naturellement que nous avons développer des offres de service autour de la sécurité. Notre cible de clientèle étant très large nous essayons de nous adapter aux exigences de tailles et de métiers en proposant une offre qui va de du conseil à l’infogérance en passant par l’intégration, l’hébergement et les services managés. Notre expertise nous permet notamment d’être très présent sur le marché de la corrélation de logs et du NAC, ainsi que sur l’ensemble des technologies liées à la sécurité comme le filtrage d’URL. Notre objectif est d’anticiper les besoins de nos clients et de leur faciliter au maximum la complexité de leur politique de sécurité notamment à travers la gestion permanente de leur sécurité (GSPS).

David Remaud

GSM : Olfeo vient de lancer la version V5, 1ère passerelle française de sécurité Internet, à quels besoins répond cette solution ?

David Remaud : La nouvelle solution Olfeo répond aux évolutions du marché en termes de sécurité Internet. Fort de son expertise de l’Internet en France : évolutions des contenus Web, habitudes de surf (…) Olfeo répond désormais aux problématiques de sécurité lié à Internet dans sa globalité et à la gestion des accès.

Le produit Olfeo offre un panel complet de fonctionnalités permettant de protéger efficacement les systèmes d’information des menaces liés à Internet grâce au filtrage d’url, protocolaire et son anti-virus.
Depuis quelques temps nous voyons également émerger une nouvelle demande qui consiste en une plus grande gestion et maîtrise de la bande passante.
Face à un Internet de plus en plus gourmand, les applications professionnelles peuvent être ralenties par un surf plus distrayant comme « you tube » ou « M6 replay ». Olfeo permet de professionnaliser l’utilisation d’Internet grâce à sa fonction de Cache QoS qui utilise les catégories Olfeo.

GSM : Quelles sont les avancées techniques incluses dans cette version ?

David Remaud : En complément du filtrage d’url et de l’anti-virus, Olfeo propose désormais du filtrage protocolaire, du cache QoS et une fonction de conservation des logs conforme à la loi française.

Ce nouveau logiciel dispose également d’une nouvelle interface dont le mode d’administration se rapproche des Firewall et qui permet de mettre en place simplement des politiques de sécurité très granulaires. Il inclut aussi un puissant outil de statistiques proposant des rapports préétablis, personnalisables et en temps réel.

GSM : Quels sont les bénéfices de cette solution pour les SI ?

David Remaud : En plus d’une intégration aisée dans toutes les configurations de système d’information, cette solution s’adapte parfaitement à des architectures multi sites, multi annuaires, multi administrateurs.

GSM : Quelles sont les points forts de la solution Olfeo ?

David Remaud : Olfeo permet de répondre à un besoin de surf beaucoup plus professionnel tout en respectant le cadre juridique français qui est bien spécifique.

Par ailleurs, dans cette nouvelle version, Olfeo a démultiplié ses catégories. Cette nouvelle segmentation nous permet d’offrir à nos clients la possibilité de mettre en place des politiques de sécurité plus fines qui englobent à la fois les flux http et protocolaires.

Enfin la solution Olfeo dispose de fonctionnalités exclusives :

- Une base entièrement qualifiée « à la main » par des équipes françaises
- Le filtrage dynamique (outil d’apprentissage des nouveaux sites)
- Un taux de reconnaissance inégalés
- L’intégration à de nombreux firewall, en mode proxy
- L’authentification transparente aux annuaires
- La délégation d’administration (FAI, grands groupes ...)
- Les fonctions de coaching (sensibilisation des utilisateurs à leur consommation Internet)

GSM : Quels sont vos conseils en termes de déploiement d’une telle solution ?

David Remaud : En dehors des aspects techniques, la mise en place d’une nouvelle politique de sécurité de l’accès Internet doit prendre en compte le facteur humain. Souvent lié à une charte Internet, il est important de respecter quelques principes :
- Informer les utilisateurs (Principe de transparence)
- Discuter de cet outil avec le comité d’entreprise (Principe de discussion collective)
- Déclaration de l’outil à la CNIL …


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants