Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Journée de la protection des données 2020 : le début de la fin des mots de passe grâce à la collaboration

janvier 2020 par Andrew Shikiar, Executive Director de l’Alliance FIDO

A l’occasion de la Journée de la protection des données le 28 janvier, le consortium industriel à but non lucratif Alliance FIDO appelle les entreprises à renforcer la sécurité et la praticité de l’authentification aux fournisseurs de services Web ainsi qu’aux utilisateurs dans le monde. La clé de cette transformation est de s’éloigner de l’utilisation des mots de passe, à l’origine de la grande majorité des violations de données. Depuis l’édition 2019 de cette journée, l’Alliance FIDO, qui compte Amazon, Facebook, Google, Microsoft et Samsung comme membres du conseil d’administration, a vu des milliards d’appareils à travers le monde se conformer à ses normes pour y parvenir.

Andrew Shikiar, Executive Director de l’Alliance FIDO, partage sa vision sur les bourleversements que les entreprises doivent subir en matière d’authentification des utilisateurs et pourquoi elles doivent unir leurs forces pour la faciliter :

« La Journée de la protection des données 2020 est l’occasion d’intégrer, une bonne fois pour toutes, que la possibilité de partager les mots de passe constitue un véritable obstacle à une authentification sécurisée. Le consommateur moyen possède aujourd’hui des dizaines de comptes en ligne ”protégés” par une poignée de mots de passe souvent recyclés. Il s’agit d’une vulnérabilité de taille en raison des informations positionnées entre les cybercriminels et les données critiques et qui sont stockées dans des bases de données centralisées, lesquelles peuvent être facilement interceptées, puis réutilisées à des fins malveillantes.

Heureusement, les principaux acteurs des différents secteurs collaborent pour révolutionner la façon dont les consommateurs se connectent. Cela doit en effet changer en faveur d’approches plus sophistiquées telles que l’authentification multifacteur et la biométrie. Cette approche normalisée élimine le besoin de mots de passe stockés et la gestion des informations d’authentification de manière centralisée. Elle propose à la place une approche conviviale de la cryptographie à clé publique qui permet aux consommateurs de se connecter directement via les principaux navigateurs, téléphones et PC qu’ils utilisent déjà au quotidien.

Aujourd’hui, plus que jamais, les mots de passe ne répondent plus aux besoins de protection des données des utilisateurs. L’essor des méthodes d’authentification en ligne plus performantes, telles que la biométrie, est donc essentiel et impactera considérablement la façon dont nous interagissons avec les appareils. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants