Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Joël Mollo, CrowdStrike : Avoir un regard nouveau sur sa sécurité est devenu primordial

octobre 2019 par Marc Jacob

Pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité, CrowdStrike présentera son portefeuille de solutions conçues pour éliminer la complexité et simplifier l’infrastructure de sécurité des entreprises Joël Mollo, Senior Director Europe du Sud de CrowdStrike estime qu’avoir un regard nouveau sur sa sécurité est devenu primordial.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Joël Mollo : CrowdStrike présentera son portefeuille de solutions conçues pour éliminer la complexité et simplifier l’infrastructure de sécurité des entreprises et pouvant être déployées en un temps record. En exploitant la puissance du Big Data et de l’intelligence artificielle, CrowdStrike apporte aux équipes une visibilité instantanée et une protection efficace tout au long du cycle de vie des cybermenaces. Avec CrowdStrike, les entreprises se dotent de tout ce dont elles ont besoin pour prévenir les violations avec un agent unique et léger qui remplacera l’antivirus, consolidera les agents et restaurera les performances des postes de travail.

GS Mag : Quel sera le thème de votre conférence cette année ?

Joël Mollo : Nous proposons une conférence sur le thème « Duel avec un hacker moderne : chasse au cyber-adversaires ou course contre la montre ». Vitesse et efficacité seront les deux principaux thèmes abordés par CrowdStrike lors de l’évènement. L’assurance qu’une entreprise peut gagner en sachant qu’elle dispose d’une solution efficace pour épauler ses équipes internes, contribuera à renforcer sa confiance sur le fait qu’elle sera à même d’être rapidement informée des menaces la ciblant et qu’elle disposera des outils et informations nécessaires pour y faire face et protéger efficacement ses données.

GS Mag : Quelles sont les principales menaces que vous avez pu identifier en 2019 ?

Joël Mollo : Alors que les comportements et méthodes des cyber-attaquants ne cessent d’évoluer, la menace autour des endpoints s’est accrue à un rythme sans précédent. Aujourd’hui, la plupart des cyber-menaces dans le monde ciblent les postes de travail. Les attaquants s’appuient sur des méthodes beaucoup plus évasives qui s’éloignent des attaques classiques s’appuyant sur des logiciels malveillants. Ils privilégient désormais des techniques beaucoup plus furtives telles que les attaques sans fichier, les exploits et le spear-phishing.

Notre expertise mondiale nous permet de bien comprendre le paysage actuel des menaces ce qui nous permet d’offrir à nos clients des informations approfondies. C’est pourquoi nous avons développé le concept de détection et de réponse active sur les endpoints (EDR), qui tire parti du machine learning et du cloud analytics pour stopper les intrusions sur les terminaux. Cette méthode combine intelligence artificielle, indicateurs d’attaque et des capacités de threat hunting. Grâce à cela, nous sommes aujourd’hui reconnus comme leader du marché dans le domaine de la protection des endpoints, par des cabinets d’analystes de premier plan tels que Gartner, Forrester et IDC.

GS Mag : Quid des besoins des entreprises ?

Joël Mollo : A l’heure actuelle, deux situations sont notables pour les éditeurs traditionnels d’antivirus : soit ils conservent leur approche traditionnelle et continuent de perdre des parts de marché, soit ils vendent leurs activités à de plus grandes entreprises évoluant souvent en dehors du secteur de la sécurité. Cela s’explique par le fait que de nombreux éditeurs de logiciels traditionnels sont confrontés à des défis lorsqu’ils adoptent des technologies exploitant l’intelligence artificielle et basées nativement dans le cloud. Les clients adoptent de plus en plus des technologies modernes telles que CrowdStrike afin de se débarrasser de la masse d’agents qui consomme les ressources des postes sans offrir de réelle protection.

GS Mag : De quelle manière votre stratégie est-elle amenée à évoluer pour adresser ces enjeux ?

Joël Mollo : Les entreprises sont aujourd’hui à la recherche de nouvelles méthodes qui s’appuient sur un agent léger et unifié, collectant les données une seule fois et les utilisant pour l’analyse, la prévention et la visibilité.

La stratégie de CrowdStrike est de s’orienter vers la philosophie d’un agent universel du poste de travail, emmenant davantage de souplesse et de simplicité aux entreprises. Cela passe entre autres par la création de partenariats forts avec d’autres grands acteurs de la sécurité, en tirant partie de la télémétrie puissante fournie par notre agent. Nous avons d’ores et déjà des partenaires tels que TrueFort, Dragos, Interset qui font partie de notre CrowdStrike Store.

GS Mag : La sécurité et la privacy « by design » sont devenues incontournables aujourd’hui. De quelle manière intégrez-vous ces principes au sein de votre entreprise et de votre offre ?

Joël Mollo : « Security First » est notre crédo. Cette sécurité des données représente notre moteur et leur protection nous est essentielle.

À l’ère de la transformation numérique, nous assistons à une croissance sans précédent des dispositifs IoT et des charges de travail (workloads) dans le cloud. Ainsi, les fenêtres de tirs pour des cyber-attaquants explosent. Notre devoir en tant qu’acteur majeur de la cyber-sécurité implique d’améliorer constamment nos technologies afin de protéger tous les actifs de nos clients. GS Mag : Quels sont vos conseils en la matière, et plus globalement pour limiter les risques ?

Joël Mollo : Alors que la main d’œuvre devient davantage mobile et que l’adoption du cloud computing ne cesse de croître, le périmètre traditionnel du réseau tend à disparaître. Il est donc nécessaire pour les entreprises de réévaluer les stratégies de sécurité des endpoints et de déployer des outils modernes de prévention et de visibilité pour l’ensemble de leurs flux de données, que ce soit sur-site ou dans le cloud.

Aujourd’hui, les organisations doivent prendre conscience de la nécessité d’intégrer de la threat intelligence au sein de leurs outils de sécurité afin de gagner en connaissance, résilience et proactivité dans leurs stratégies de sécurité.

Il ne suffit plus d’essayer de se protéger contre les logiciels malveillants et les virus, il faut se concentrer sur la protection contre les violations. La rapidité de réponse et l’efficacité sont essentielles dans l’environnement d’entreprise d’aujourd’hui.

GS Mag : Enfin, quel message souhaitez-vous faire passer aux RSSI ?

Joël Mollo : Rester sur ses acquis et répéter les mêmes vieilles stratégies sont des attitudes qui ne fonctionnent plus aujourd’hui. Chaque entreprise ayant subi une faille de sécurité au cours de ces dernières années se reposait sur un pare-feu et un antivirus. Il est donc évident qu’une prise de conscience doit s’amorcer. Les méthodes traditionnelles ne sont plus adaptées à l’usage auquel elles étaient destinées. Avoir un regard nouveau sur sa sécurité est devenu primordial. Les entreprises sont arrivées à une période où il est nécessaire de moderniser leurs stratégies de sécurité des endpoints et de se concentrer sur des solutions axées sur la rapidité de détection et de remediation.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants