Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-Pierre Tournemaine, Vertiv France : nous souhaitons construire un socle fiable pour que la performance technologique perdure

décembre 2019 par Marc Jacob

Jean-Pierre Tournemaine a été nommé il y a quelques mois Country Manager de Vertiv France. Il a pour objectif de répondre à la forte demande des data centers en matières de performance mais aussi de technologie en liaison avec l’avènement des centres de données, le développement des « hyperscalers », le déploiement de la 5G, des solutions d’Edge computing et la forte demande de centres de données modulaires… Pour lui la raison d’exister de Vertiv est de construire un socle fiable pour que la performance technologique perdure avec une disponibilité et fiabilité de chaque instant !

GS Mag : Vous avez été nommé, il y a quelques mois, Country Manager France de Vertiv, quels sont vos objectifs pour 2020 ?

Jean-Pierre Tournemaine : Nos objectifs sont simples : toujours mieux servir nos clients, avec la même détermination et passion. Vertiv est une entreprise en croissance qui sert le monde des nouvelles technologies et des entreprises. Et ce monde est en perpétuelle évolution. Nous devons donc adapter nos solutions et nos services aux besoins exprimés par nos clients en restant flexibles et réactifs. Depuis 5 ans, le marché des datacenters dans l’Hexagone est au beau fixe, et en tant qu’entreprise industrielle et architecte de la continuité des systèmes d’informations, nous devons grandir en ce sens. L’avènement des centres de données, le développement des « hyperscalers », le déploiement de la 5G, des solutions d’Edge computing et la forte demande de centres de données modulaires nous oblige à renforcer nos équipes et investir en permanence pour répondre à cette nouvelle demande.

GS Mag : Quelle est votre vision du marché des Data Center en France ?

Jean-Pierre Tournemaine : De 2010 à 2019 la donnée a connu un taux de croissance annuel de 48% pour atteindre 35 Zettabytes en 2019 soit environ 500 fois plus de data produites en 2019 qu’en 2010. 20% de la donnée est générée par des organisations et des entreprises structurées bénéficiant de process de fonctionnement établis… ce qui sous-entend que 80% de la donnée est générée de manière non contrôlée… ce chiffre peut donc encore s’accélérer. 90% de la donnée active aujourd’hui a été créée sur les deux dernières années. Il faut de la place et de l’énergie pour stocker les serveurs. L’accroissement de la donnée et son exploitation tire donc le marché des Datacenters vers le haut.

De plus, nous sommes passés d’un monde où le discours a évolué de la vente de sécurité physique, d’espace, d’énergie et de systèmes de refroidissement à un discours axé sur la valeur et l’accès aux écosystèmes hébergés. Avec l’apparition des infrastructures Hyperscale les attentes des clients en matière de datacenters ont dépassé le stade d’un simple hébergement dans un espace dédié et sécurisé. Les clients ont besoin d’être là où sont leurs potentiels clients et de s’interconnecter avec d’autres écosystèmes. Le marché français des datacenters est en cours de développement avec l’arrivée de nouveaux acteurs qui viennent chercher un marché d’entreprises qu’ils n’avaient jusqu’à présent pas « assez » adressé. Quoique la 4ème destination des opérateurs des datacenters, derrière l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Pays-Bas, la France présente un potentiel de croissance qui est, à mon avis, l’un des plus important et dynamique en Europe. L’importance de la localisation de la donnée au plus près des utilisateurs va aussi faire évoluer le paysage des datacenters avec l’apparition et le développement de l’Edge Computing.

GS Mag : Quelles sont les technologies dans votre domaine qui vont s’affirmer sur ce marché dans les prochaines années ?

Jean-Pierre Tournemaine : Vertiv possède un portefeuille de solutions extrêmement large. Nous fournissons aux entreprises, aux datacenters et opérateurs télécoms des logiciels de supervision (DCIM), des solutions d’alimentation électrique, de refroidissement d’infrastructure IT et également des produits d’urbanisation de salles informatiques comme des racks et des PDU. Nos solutions anticipent et supportent les grandes transformations du marché en assurant la plus grande disponibilité des infrastructures de nos clients. Nous regardons avec beaucoup d’intérêt « l’open compute project » ou encore l’intégration de nos solutions dans des bâtiments HQE. Il n’y a pas de secret, l’évolution se fera dans le respect de l’environnement, ce qui sous-entend que nous travaillons pour et avec nos clients à des solutions moins énergivores. Par exemple, en 2015 nos onduleurs avaient un rendement moyen de 95%, depuis nous avons quasiment divisé par deux les pertes de nos équipements avec un rendement de l’ordre de 98%,

GS Mag : Quel est votre stratégie pour le marché français ?

Jean-Pierre Tournemaine : Notre marché est en croissance et nous recrutons actuellement de nouveaux talents pour supporter cette croissance (commerciaux et techniciens). Au-delà du recrutement, notre stratégie s’articule autour des ventes directes et le « channel ».

Les ventes directes adressent le marché des opérateurs, des datacenters et des entreprises.
Les analystes s’accordent sur le fait que les datacenters vont continuer à croitre sur le territoire français au cours des 5 prochaines années, les opérateurs vont également déployer la 5G sur la même période. Il est important d’utiliser cette période pour adresser le marché de l’entreprise en créant des solutions à valeur ajoutée par secteur vertical (tels que le transport, le retail, l’énergie ou encore la finance etc…) pour que rapidement se marché prenne le relais lorsque la courbe de croissance des hébergeurs et opérateurs sera arrivée à maturité.

Pour accroître notre réseau de distribution, nous avons lancé cette année Vertiv Partner Program (VPP), un programme partenaires visant à recruter 250 revendeurs en France. Ce programme inclut : un plan d’incentives, un portail partenaires refondu et un portefeuille produits élargi. Afin de soutenir notre stratégie channel, nous avons récemment renforcé notre équipe avec l’arrivée de Slimane Saadi au poste de Directeur des Ventes Channel pour l’Europe du Sud et William Villeneuve pour la France. Avec de bons moyens et une équipe impliquée, notre objectif est de démultiplier les ventes de nos produits tels que les onduleurs, les racks ou encore les PDU sur tout le territoire français.

GS Mag : Pour conclure, quel serait votre message à nos lecteurs ?

Jean-Pierre Tournemaine : Je les remercie pour leur attention et leur fidélité à GS Mag.
L’évolution technologique est un bien nécessaire. La raison d’exister de Vertiv est de construire un socle fiable pour que la performance technologique perdure avec une disponibilité et fiabilité de chaque instant !




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants