Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Jean-François Sol Dourdin, salon Expoprotection Sécurité : Les directeurs et responsables sûreté – sécurité sont impatients de revenir au contact des offreurs et des solutions !

juillet 2021 par Marc Jacob

L’édition 2021 du salon Expoprotection Sécurité 2021 propose deux nouveautés majeures par rapport au dernier salon APS qu’elle remplace avec d’une part une approche à la fois plus complète et plus actuelle de la mission sûreté – sécurité. D’autre part, le salon lance un espace consacré à la Cyberprévention autour des thèmes « développer la culture cyber de l’ensemble des collaborateurs » et « protéger les systèmes de sécurité contre les cyberrisques ». De plus pour la première fois ce salon se déroulera avec un format hybride physique et virtuel. Jean-François Sol Dourdin, Directeur de Division – Directeur du salon Expoprotection Sécurité, suite à ces rencontres avec les décideurs organisations, considère que les directeurs et responsables sûreté – sécurité sont impatients de revenir au contact des offreurs et des solutions.

Global Security Mag : Quelles sont les nouveautés de cette édition ?

Jean-François Sol Dourdin : Cette édition du salon Expoprotection Sécurité 2021 propose deux nouveautés majeures par rapport au dernier salon APS qu’elle remplace :

o Premièrement Expoprotection Sécurité, c’est une nouvelle marque déclinée d’Expoprotection, qui correspond au lancement d’un événement revu par rapport à APS : un salon qui reste spécialisé, 100 % dédié à la mission sûreté – sécurité dans les organisations mais avec une approche à la fois plus complète et plus actuelle : d’abord en accueillant une offre Prévention et Protection Incendie en partenariat avec la FFMI. Ensuite, avec le lancement d’un espace consacré à la Cyberprévention autour des thèmes « développer la culture cyber de l’ensemble des collaborateurs » et « protéger les systèmes de sécurité contre les cyberrisques ». Ces deux secteurs, Feu et Cyberprévention, complémentaires du secteur historique « sûreté – sécurité », proposeront chacun un programme complet avec des exposants, des innovations présentées au Trophées et une série de conférences et ateliers dédiés. Enfin avec un recrutement de visiteurs élargi, incluant des responsables Hygiène Santé Environnement (HSE) quand ils sont impliqués dans les questions de sûreté – sécurité, pour accompagner l’évolution des missions au sein des organisations.
o Deuxièmement, cette édition adoptera pour la première fois un format hybride qui va combiner un salon physique et un salon en ligne dénommé « Expoprotection Sécurité Online ». Cette double dimension va proposer aux participants une expérience augmentée et plus flexible : d’ailleurs près de la moitié des visiteurs déjà enregistrés prévoient de cumuler visite physique et visite digitale. Concrètement, la plupart des interactions avec le salon pourront se faire au choix en présentiel et/ou en ligne : sourcer les offreurs et les solutions et rentrer en contact avec eux, assister aux conférences et ateliers, participer aux RV d’affaires EPS Connect et même visiter le salon puisqu’une équipe vidéo proposera une visite live aux visiteurs online.

GS Mag : Quels seront les moments forts du programme 2021 ?

Jean-François Sol Dourdin : Au-delà de la découverte d’Expoprotection Sécurité Online, cette édition sera le grand rendez-vous du marché attendu depuis deux ans. L’offre de 150 exposants experts sur les trois sujets (Sûreté – Sécurité / Feu / Cyberprévention) est sans équivalent en France cette année.

Dans le cadre de cette offre très riche, le programme de conférences proposera des thématiques diverses pour répondre aux enjeux de tous les acteurs impliqués : on peut citer des exemples de sujets comme « Sécurité et ROI », « Comment faire évoluer son Plan de Continuité d’Activité pour surmonter les crises de demain », « Les technologies de rupture au service de la sécurité globale », « La détection incendie par analyse d’image » ou encore « La réglementation post Lubrizol ». Le programme accueillera plusieurs personnalités comme Jean-Michel Mis, député de la Loire et rapporteur de la mission du premier ministre sur l’utilisation des nouvelles technologies, Ard Van der Steur, Président de l’Association Néerlandaise de Sécurité Privée ou Eduardo Cobas, Secrétaire général de la Fédération Espagnole de Sécurité Privée.

Parmi les espaces spécifiques, les visiteurs pourront découvrir les Villages « Gestion de Crise » et « Start-up » et le nouvel espace « Cyberprévention » sur lequel, à côté des offreurs de solutions techniques ou d’accompagnement et de formation pour les entreprises et leurs collaborateurs, la plupart des partenaires institutionnels seront mobilisés pour contribuer à développer une culture de prévention cyber devenue vitale. Parmi eux Cybermalveillance.gouv, le Clusif, Cybertaskforce, le Cybercercle, la Fédération Française de la Cybersécurité ou encore l’organisation européenne SPAC. Parmi les conférences dédiées à la Cyberprévention on peut citer « Sensibilisation et assistance aux victimes de cybermalveillance », « Les bonnes pratiques pour appréhender la menace cyber » ou encore « La convergence sûreté – cybersécurité, indispensable à la sécurité globale des organisations ».

Bien sûr le programme de rendez-vous d’affaires intégré, Expoprotection Sécurité Connect, est au programme et permettra la mise en relation directe des exposants avec des porteurs de projets.

Enfin, les Trophées récompenseront cette année des solutions innovantes dans quatre catégories : « Sûreté- Sécurité », « Feu », « Cyberprévention » et « Start-up » : une trentaine de solutions candidates sont déjà inscrites.

GS Mag : Combien de personnes attendez-vous cette année ?

Jean-François Sol Dourdin : Nous attendons environ 150 exposants et entre 6000 et 7000 visiteurs. C’est une offre sans équivalent cette année sur le thème sûreté – sécurité.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?

Jean-François Sol Dourdin : J’ai pu échanger avec plusieurs donneurs d’ordres ces dernières semaines, en particulier des directeurs et responsables sûreté – sécurité issus de secteurs divers puisqu’Expoprotection Sécurité s’adresse à toutes les organisations (entreprises, collectivités, administrations) : ils sont impatients de revenir au contact des offreurs et des solutions. En effet, ils ont énormément de travail devant eux, notamment en raison des développements technologiques qui impliquent de mettre à niveau leurs systèmes de sécurité. Mais aussi parce-que la crise sanitaire a agi souvent comme un accélérateur de la réorganisation des entreprises et du travail entrainant un nouveau cadre opérationnel et de nouveaux défis. C’est ce que va permettre Expoprotection Sécurité 2021, ce nouveau rendez-vous majeur à la fois physique et digital, qui leur est dédié.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants