Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Ivanti Research : 87 % des RSSI de la région EMEA affirment que les appareils mobiles sont devenus le point central de leurs stratégies de cybersécurité

février 2021 par Ivanti Research

Ivanti Inc. annonce les résultats d’une enquête, qui a révélé que l’émergence de « l’everywhere enterprise » a déplacé les priorités du RSSI vers l’atténuation des risques liés à la sécurité mobile. Par le passé, la lutte contre les menaces à la sécurité des réseaux prédominait. Près de neuf RSSI sur dix (87 %) interrogés conviennent que les appareils mobiles sont devenus le point central de leurs stratégies de cybersécurité, et quatre RSSI sur cinq (80 %) déclarent que les mots de passe ne sont plus un moyen efficace de protéger les données des entreprises, car les pirates informatiques ciblent de plus en plus les travailleurs à distance et les appareils mobiles.

L’étude, qui a interrogé 400 RSSI dans toute la région EMEA, révèle que 82 % des personnes sondées s’accordent à dire que le travail à distance a accéléré la disparition du périmètre réseau traditionnel, et a par la suite donné lieu à une foule de nouveaux défis en matière de sécurité informatique. Aujourd’hui, les principaux défis auxquels les RSSI sont confrontés consistent à s’assurer que seuls les utilisateurs, les appareils, les réseaux et les applications fiables peuvent accéder aux données de l’entreprise :

• Près de la moitié (45 %) des personnes interrogées indique que les employés utilisant un Wi-Fi non sécurisé pour accéder aux ressources de l’entreprise constituaient l’un des principaux défis en matière de sécurité informatique pendant la pandémie.
• Deux cinquièmes (40 %) des RSSI citent les employés utilisant leurs terminaux personnels pour accéder aux données de l’entreprise comme un des principaux défis en matière de sécurité informatique.
• Un tiers (33 %) des personnes interrogées indique que les employés utilisant des applications non autorisées pour accéder aux données de l’entreprise constituaient un des principaux défis en matière de sécurité informatique.

Alors que presque tous les RSSI (93 %) déclarent avoir mis en place des solutions efficaces pour permettre le passage inattendu au travail à distance au début de la pandémie, presque tous (92 %) déclarent également avoir besoin de mesures de sécurité informatique supplémentaires pour mieux permettre aux travailleurs à distance de faire face au nouveau paysage des menaces mobiles. Pour l’avenir, près des deux tiers (64 %) des RSSI prévoient d’investir dans des logiciels de détection des menaces mobiles. Et plus de la moitié (58 %) indique que l’amélioration de l’expérience des utilisateurs, l’amélioration de l’authentification des applications à distance (57 %) et le déplacement des applications professionnelles critiques vers le cloud (52 %) seront les principales priorités cette année.

« La pandémie a agi comme un catalyseur pour les RSSI afin de s’assurer que travailler de n’importe où, sur n’importe quel appareil, est tout aussi sûr que de travailler au bureau, sur un ordinateur portable appartenant à l’entreprise », déclare Nigel Seddon, VP of EMEA West chez Ivanti. « L’émergence de « l’everywhere enterprise » - où les infrastructures informatiques sont partout et où les employés distants ont besoin d’accéder aux données de l’entreprise partout - a radicalement changé le rôle du RSSI et a mis la sécurité des appareils mobiles sous le feu des projecteurs. Les RSSI doivent désormais mettre davantage l’accent sur l’habilitation, la sécurisation et l’optimisation des environnements de travail mobiles.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants