Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Internet se développe pour compter plus de 233 millions de noms de domaine au cours du premier trimestre de 2012

août 2012 par VeriSign

Plus de sept millions de noms de domaine ont été ajoutés à Internet au cours du premier trimestre de 2012. Cela, porte le nombre total de noms de domaine à plus de 233 millions à travers le monde, tous domaines confondus, selon le tout dernier Dossier de l’industrie relatif aux noms de domaine, publié par VeriSign, Inc. (NASDAQ : VRSN), le fournisseur de confiance de services d’infrastructure sur Internet pour le monde connecté en réseau.

Cette augmentation de 7,5 millions de noms de domaine équivaut à un taux de croissance de 3,3 % par rapport au quatrième trimestre de 2011. Elle marque le cinquième trimestre consécutif enregistrant une croissance supérieure à 2 %. On constate une augmentation de plus de 23 millions du nombre d’enregistrements, soit de 11 % par rapport au premier trimestre de 2011.

Au premier trimestre 2012, Verisign a commencé à suivre les ccTLD lancés par l’ICANN via l’IDN ccTLD Fast Track Process (processus accéléré). Les pays et les territoires qui utilisent des langues basées sur des scripts autres que latins, ont pu ainsi offrir des noms de domaine dans des caractères non latins aux utilisateurs. Ce suivi supplémentaire a permis de comptabiliser 808 967 noms de ccTLD supplémentaires au premier trimestre par rapport aux périodes précédentes. Pour tout complément d’information sur la méthodologie du Dossier de l’industrie relatif aux noms de domaine, veuillez consulter la page six du document.

Les domaines de premier niveau (TLD) .com et .net ont bénéficié d’une croissance cumulée au cours du premier trimestre, atteignant un total combiné d’environ 116,7 millions de noms de domaine actifs dans la zone ajustée pour le .com et le .net. Cela représente une hausse de 2,5 % de la base par rapport au quatrième trimestre de 2011 et de 8,1 % par rapport au premier trimestre de 2011. Par ailleurs, le registre du .com s’est développé pour compter plus de 100 millions de noms de domaine pendant ce trimestre.

Les nouveaux enregistrements de .com et .net ont atteint les 8,9 millions pendant ce trimestre. Cela représente d’une hausse de 7,7 % des nouveaux enregistrements en glissement annuel. Le taux de renouvellement .com/.net pour le premier trimestre de 2012 s’est élevé à 73,9 %, légère hausse par rapport aux 73,5 % du quatrième trimestre de 2011.

La charge de demandes quotidienne moyenne du Système de noms de domaine (DNS) de Verisign au cours du premier trimestre de 2012 s’est élevée à 66 milliards, avec un pic à 74 milliards. Par rapport au trimestre précédent, la moyenne quotidienne a augmenté de 4 % et le pic a baissé de 37 %.

IPv6 et sécurité La toute dernière publication du Dossier de l’industrie relatif aux noms de domaine souligne les principaux problèmes de sécurité que les parties prenantes d’Internet devraient prendre en compte pour soutenir une transition harmonieuse vers l’IPv6, et identifie les mesures que devraient prendre les organisations pour protéger leurs systèmes.

Les avantages de l’Ipv6 ont été largement démontrés. Comme la plupart des adresses IPv4 disponibles au sein du bloc de l’Internet Assigned Numbers Authority ont été assignées, et en étant conscient que les Registres Internet régionaux (RIR) vont commencer à épuiser leurs groupes d’adresses IPv4 à des rythmes fluctuants dans un proche avenir, cela devrait créer l’élan nécessaire pour une adoption plus étendue de l’IPv6. Associé au déploiement continu des extensions de sécurité du DNS (DNSSEC), l’IPv6 devrait finir par poser des bases stables et sûres pour la prochaine génération de l’évolution d’Internet.

Les parties prenantes d’Internet ont en charge la réalisation de ce projet. Pour permettre une transition harmonieuse vers l’IPv6, toutes les parties prenantes, des opérateurs d’infrastructure et fournisseurs de services aux utilisateurs et développeurs applications, devront travailler ensemble pour soutenir et développer les capacités de l’IPv6 en déboguant les problèmes associés aux nouveaux logiciels et aux applications uniquement compatibles avec l’IPv6, et en favorisant un fonctionnement intégré entre l’IPv6 et l’IPv4 et une coexistence transitoire avec l’IPv4. Mais, surtout, les parties prenantes d’Internet devraient se focaliser sur la sécurité.

L’IPv6 représente un paradoxe intéressant en termes de sécurité. Les capacités fournies par l’IPv6 amélioreront la sécurité en ligne, mais elles peuvent aussi présenter des risques si elles ne sont pas convenablement gérées.

Afin de garantir une transition harmonieuse vers l’IPv6 et éliminer les failles de sécurité, il y a plusieurs mesures que les organisations peuvent prendre pour protéger leurs systèmes, notamment :

· Commencer à surveiller le trafic de l’IPv6 sur les réseaux, en particulier s’il y a des appareils, des systèmes d’exploitation et des configurations transitoires compatibles avec l’IPv6 sur le réseau.

· Désactiver « IPv6 everywhere » (omniprésence de l’IPv6) pour s’assurer qu’il n’existe aucun chemin inconnu à travers le réseau.

· Mener un programme IPv6 pilote sur une petite partie du réseau, potentiellement en utilisant une technologie transitoire.

· Développer un plan pour faire la transition d’un réseau tout entier vers l’IPv6 progressivement.

Verisign publie le Dossier de l’industrie relatif aux noms de domaine pour fournir aux internautes du monde entier des études, statistiques et analyses sur le secteur des noms de domaine et d’Internet dans sa globalité. Des exemplaires du Dossier de l’industrie relatif aux noms de domaine pour le premier trimestre de 2012, ainsi que des dossiers précédents, sont disponibles à l’adresse : www.verisigninc.com/DNIB.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants