Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

GlobalSign : Leçon de sécurité sur Internet, de quoi une entreprise a-t-elle besoin pour instaurer la confiance des utilisateurs ?

février 2015 par GlobalSign

Il n’est plus possible d’ignorer qu’aujourd’hui très peu de personnes peuvent vivre sans Internet. Accéder à ses comptes et faire du shopping en ligne, lire l’actualité ou ses e-mails, rester en contacts avec ses amis sur les réseaux sociaux, faire des recherches, etc. : la liste de ce que vous pouvez ou êtes obligés de faire sur Internet est longue. Cependant, seuls 19,4 % des Français pensent que leurs données sont suffisamment protégées sur le Web.*

Les internautes vous le confirmeront, notamment quand des informations privées et hautement confidentielles sont en jeu. Ils admettent qu’ils redoutent, avant tout, l’usurpation d’identité en ligne.

D’après notre enquête, presque tous les visiteurs d’un site web vérifient son niveau de sécurité au moins une fois lorsqu’ils commandent en ligne. 85 % des personnes interrogées ont même répondu qu’elles ne poursuivraient pas leurs achats si elles n’étaient pas complètement persuadées que le site est suffisamment sécurisé. Ces réponses montrent à quel point les précautions de sécurité sont importantes sur un site web. Cependant que recherchent vraiment les visiteurs ?

Le top 5 des signes qui instaurent la confiance CHEZ Les visiteurs d’un site web

N° 5 : avis et notes d’autres consommateurs

En cas de doute, la moitié des utilisateurs interrogés demanderaient à des connaissances, des proches, des amis ou d’autres consommateurs leur avis sur un site web, que ce soit à l’oral ou à l’écrit. Un client satisfait peut en amener beaucoup d’autres. En revanche, un client mécontent peut causer d’importants dégâts.

Conclusion : il est toujours recommandé d’obtenir des témoignages de clients satisfaits et des avis positifs sur Internet. Cependant, cela ne garantit en rien la sécurité d’un site.

N° 4 : sceaux de site et marques de confiance

Les sceaux et les marques de confiance renforcent la fiabilité d’un site web car ils prouvent que celui-ci a mérité ces symboles et a été approuvé par un partenaire externe. Cependant, les sceaux de site ont des significations différentes : ils peuvent afficher l’appartenance à un groupe selon des critères de sécurité spécifiques ou prouver le niveau de chiffrement SSL utilisé sur le site.

Conclusion : les sceaux et les marques de confiance sont de bons indicateurs qu’un site est sécurisé car ils ne sont distribués que si certains critères de sécurité sont respectés. Cependant, ces critères peuvent être très différents d’un sceau à un autre.

N° 3 : la réputation du site

Il semble que de nombreuses personnes fassent automatiquement confiance aux sites très populaires. Elles partent du principe que pour être si populaires, ces entreprises se doivent de garantir certains niveaux de sécurité. Les sites web en question sont sans aucun doute les leaders du secteur, tels qu’eBay, Amazon, Facebook, etc.

Conclusion : la plupart des sites les plus populaires intègrent des mécanismes de sécurité appropriés pour protéger leurs clients. Mais quels critères les consommateurs utilisent-ils pour estimer qu’un site est « populaire et donc fiable » ? Sans parler du fait que ceci ne garantit en rien la sécurité du site ! Il existe des solutions bien plus efficaces pour garantir aux visiteurs d’un site web que celui-ci est sécurisé.

N° 2 : HTTPS

Le protocole « HTTPS » est le meilleur indicateur qu’un site web est sécurisé. Et la bonne nouvelle, c’est qu’il a été désigné comme l’un des critères de confiance les plus importants par la majorité des personnes interrogées.

Conclusion : HTTPS est la meilleure technique à utiliser.

Mais en quoi consiste concrètement le protocole HTTPS ?

HTTPS est l’acronyme de Hypertext Transfer Protocol Secure (« protocole de transfert hypertexte sécurisé »). Il prouve que les données transmises entre un client et un serveur sont chiffrées et sécurisées. Il est nécessaire d’avoir un certificat numérique pour activer le protocole HTTPS. Il existe trois niveaux de certificats SSL : validation de domaine, validation de l’organisation et validation étendue.

N° 1 : le cadenas

Le cadenas est presque aussi important que le protocole HTTPS car il représente visuellement ce que le protocole effectue techniquement, et c’est pourquoi il constitue également un signe de confiance très important. L’utilisateur d’un site peut lire davantage d’informations sur le certificat en cliquant sur le cadenas qui se trouve dans la barre d’adresse, à côte de « HTTPS », telles que le niveau de confiance garanti, le niveau de chiffrement utilisé, le certificat racine, la période de validité et les informations de l’entreprise qui ont été vérifiées.

De plus, un certificat SSL à validation étendue (EV) active la barre d’adresse verte, ajoutant ainsi un niveau de reconnaissance visuelle supplémentaire.

Le nom de l’entreprise qui s’affiche dans la barre d’adresse indique également qu’un certificat EV SSL est utilisé et garantit que les paramètres de sécurité les plus élevés ont été appliqués. Les consommateurs font également plus confiance aux sites lorsqu’ils connaissent l’identité de leur propriétaire qui est indiqué dans le certificat.

La question cruciale est celle-ci : Internet est-il fiable tout court ?

A cette question, près de 40 % des personnes interrogées ont répondu qu’Internet était fiable si l’on sait ce que l’on cherche.

Les personnes interrogées ont donc une très bonne idée de la situation actuelle. Internet est sans danger si l’on sait reconnaître les signes de sécurité.


· L’enquête GlobalSign sur la connaissance globale de la sécurité sur Internet a été menée auprès de 1000 participants en France, en novembre 2014. Toutes les statistiques dans cet article sont tirées de cette enquête.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants