Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Frédéric Rousseau, Hiscox : l’assurance des cyber-risques à cet avantage : c’est un produit construit sur les besoins clients

janvier 2020 par Marc Jacob

A l’occasion de l’édition 2020 du FIC, Hiscox interviendra sur deux tables rondes « Comment faire du COMEX un acteur à part entière de la cyber sécurité ? » et « Cyber : Créer les conditions de la confiance ». Frédéric Rousseau, Responsable de marché Cyber chez Hiscox considère que l’assurance des cyber-risques à cet avantage : c’est un produit construit sur les besoins clients.

Global Security Mag : Quelle sera votre actualité lors du Forum International de la Cybersécurité 2020 ?

Frédéric Rousseau : Nous intervenons sur deux table-ronde, « Comment faire du COMEX un acteur à part entière de la cyber sécurité ? » pour laquelle intervient Astrid-Marie Pirson, Directrice Technique Hiscox France, et « Cyber : Créer les conditions de la confiance » dans laquelle j’interviens.

Global Security Mag : Selon-vous, comment l’humain peut-il être acteur de la cybersécurité, alors qu’il est essentiellement regardé aujourd’hui comme victime ou comme auteur ?

Frédéric Rousseau : La majorité des cyber-incidents relève d’une manière ou d’une autre de l’humain : un pièce-jointe contenant un logiciel malveillant n’est efficace que grâce à l’absence de vigilance ou la crédulité de l’utilisateur, il en va de même pour le phishing par exemple.

Nous pourrions effectivement voir en l’humain un élément du problème, mais nous pouvons de façon positive traiter le sujet comme un élément de la solution.

Hiscox propose ainsi des modules de formation à ses assurés à travers son programme Cyber Clear Academy. Il s’agit d’e learning permettant de sensibiliser et former les collaborateurs de nos assurés aux cyber-risques. Ces formations disposent des tests de connaissance afin de les valider. Ce service a donc de nombreux intérêts dont celui pour l’assureur de contribuer à améliorer la qualité des risques.

Global Security Mag : Quels conseils pourriez-vous donner aux organisations pour qu’elles parviennent à impliquer les décideurs et sensibiliser leurs utilisateurs ?

Frédéric Rousseau : Le meilleur remède est de constater ses propres failles. De nombreuses décisions sont prises suite à des audits ou des pentests, ces exercices permettent aux décideurs d’appréhender de façon plus concrète les conséquences d’un cyber-incident sur leur organisation. Et bien souvent, il devient alors évident que sensibiliser et former les utilisateurs devient une étape essentielle, dans les stratégies de sécurité à mettre en place.

Global Security Mag : Comment les technologies doivent-elles évoluer pour une sécurité au plus près de l’utilisateur ?

Frédéric Rousseau : Multiplier les seuils de sécurité peut à terme constituer des freins « métier », ainsi soit les utilisateurs ne se serviront pas des outils de sécurité, soit ils risquent d’avoir tendance à les contourner tant qu’ils le peuvent. Dans l’intérêt de tous, cet effet pervers doit être évité, les technologies de sécurité devront être aussi réactives, qu’elles semblent pratiques pour les utilisateurs.

Par ailleurs, il convient déjà d’utiliser les technologies disponibles à bon escient, en veillant au moins à restreindre l’accès au mode administrateur au strict minimum, et systématiser les accès avec des vérifications à double facteur. Nous sommes par ailleurs très sensibles à la qualité des sauvegardes et leur sécurisation, il s’agit en tant qu’assureur du minimum vital pour toute organisation, ainsi les délais de reprise d’activité sont quasiment multipliés par 10 entre une organisation disposant de sauvegardes efficaces et à l’inverse une n’en disposant pas.

Global Security Mag : Quelles actions les acteurs de la cybersécurité peuvent-ils mettre en place pour attirer de nouveaux talents ?

Frédéric Rousseau : La cybersécurité est l’un des secteurs les plus actifs et dynamiques. Les enjeux sont immenses, les problèmes et les solutions se posent et évoluent à une vitesse peu commune, ce qui est très stimulant. Il est vrai que l’ensemble des professionnels concernés peuvent actuellement rencontrer des difficultés de recrutement, toutefois nous constatons déjà l’intérêt des étudiants pour ce secteur. Nous pouvons par ailleurs déclarer avec confiance que nos missions sont faites pour durer vu les enjeux.

Global Security Mag : Selon vous, à quoi pouvons-nous nous attendre en termes d’attaques et de défense pour 2020 ?

Frédéric Rousseau : Le ransomware garde un bel avenir encore pour cette année.

Nous constatons par ailleurs notamment en Amérique du nord des montants de rançon en très nette augmentation.

Global Security Mag : Quel message souhaitez-vous transmettre aux RSSI ?

Frédéric Rousseau : En tant qu’assureur, nous constatons qu’une organisation est d’autant plus solide que le RSSI à voix au chapitre, du moins au board. Nous sommes par ailleurs, très intéressés par les demandes et retours des RSSI, l’assurance des cyber-risques à cet avantage : c’est un produit construit sur les besoins clients.

- Pour en savoir plus :

https://www.hiscox.fr/courtage/tout...


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants