Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Francois Delepine Venafi : Le défi de la cybersécurité est de taille et nécessite des outils et 3 principes : visibilité, intelligence et automatisation

octobre 2019 par Marc Jacob

Venafi, spécialiste de la protection des identités Machine, pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité présentera toute sa gamme de solutions qui permet d’avoir la visibilité, l’intelligence et l’automatisation nécessaire pour protéger de manière globale les identités machines des sociétés soucieuses d’augmenter leur maitrise du risque cyber. Pour Francois Delepine, CFO de Venafi le défi de la cybersécurité est de taille et ne peut se faire que par des outils et 3 principes : visibilité, intelligence et automatisation.

Global Security Mag : François, Rappellez nous ce que fait Venafi ?

Francois Delepine : Venafi est le créateur et le leader de la catégorie de marché ‘’Protection des Identités Machines’’. Nous protégeons les Entreprises en protégeant les identités de leurs machines. Ce que nous faisons est très simple à comprendre. Il y a deux acteurs majeurs sur le réseau :
Les humains et les machines.
Les humains utilisent leurs identifiants et de mots de passe pour s’authentifier auprès des machines et ainsi accéder au réseau et aux informations.
Les machines, ont également besoin de s’identifier les unes aux autres, mais elles n’utilisent pas d’identifiants et mots de passe. Pour ce faire, elles utilisent des identités machine matérialisées par des certificats et clés.
Nous savons tous que le nombre de machines sur les réseaux augmente de manière exponentielle, en lien avec la transformation digitale qui elle-même dépend des machines et non des humains.
Plus de 8 milliards de dollars sont dépensés chaque année pour protéger les identités des personnes, mais presque rien pour protéger les identités des machines.
Les cyber criminels sont bien au fait de cela, et eux concentrent des ressources de plus en plus importantes pour voler des identités machines et accéder impunément aux réseaux des organisations.
Venafi a inventé la technologie qui permet d’avoir la visibilité, l’intelligence et l’automatisation nécessaire pour protéger de manière globale les identités machines des sociétés soucieuses d’augmenter leur maitrise du risque cyber.
Autrement dit, nous sommes au cœur des préoccupations des sociétés.

Global Security Mag : Dites-nous en plus sur l’année écoulée, sur l’évolution de votre marché (Protection de l’identité de la machine) et comment Venafi évolué sur ce marché ?

Francois Delepine : Comme vous le savez nous en sommes le créateur de cette catégorie de marché. Nous la dominons depuis plusieurs années. C’est en effet un marché en pleine croissance mais avec un niveau de maturité différent selon les régions. Les US sont très matures car la transformation digitale fait partie des stratégies des entreprises depuis plus d’une décennie maintenant et la cyber protection fait l’objet d’investissement de plus en plus importants de la part des entreprises américaines. Elles ont compris que le danger était réelle et notamment vis-à-vis de leurs machines. En Europe, nous voyons la maturité des entreprises s’accroitre globalement mais aussi un certain attentisme de la part des entreprises. La ou les entreprise américaines sont Proactives et vont cher à anticiper les attaques, les entreprises européennes sont réactives et elle réagissent après s’être faite attaquée. Les choses progressent, nous sommes toujours leader et un peu seul sur notre marché en raison du niveau d’expertise et d’intégration requis (investissement important pour entrer sur notre marché).

Global Security Mag : Et plus précisément en France ?

Francois Delepine : En France, nous avons progressé de manière significative avec plusieurs nouveaux clients et le déploiement accéléré de Venafi par de gros clients tel que Crédit Agricole, AF KLM, BPCE et bien d’autres. Notre progression montre que le marché s’accroit également, donc la maturité avec. Mais nous voyons toujours trop de RSSI et CISO qui considèrent que les machines et les identités de machine sont hors de leur scope. En France le RSSI est tourné vers l’utilisateur. Pas vers le second acteur du réseau qu’est la machine. Pour autant il dit également que sa mission est de sécuriser l’entreprise notamment au regard de la transformation digitale. On voit donc bien un problème de maturité des RSSI qui repoussent encore les identités machines vers les opérationnels IT. Donc, ils pensent qu’il n’y a aucun risque de sécurité liés au identités machines. Malheureusement les cas récent ont montrés que les identités machines étaient des cibles privilégiées des hackers. Cette ignorance a coûté cher à certains. Encore une fois, les choses progressent. Nous continuons à éduquer les RSSI et la plupart d’entre eux se remettent en question et comprennent qu’ils doivent se repositionner vis-à-vis des machines et prendre part de façon plus importante à leur gouvernance.

Global Security Mag : On parle d’innovation en cyber sécurité, c’est quoi l’innovation pour un acteur comme Venafi ?

Francois Delepine : En tant que leader de son marché, nous nous devons d’innover afin de continuer à proposer des solutions pour nos clients ; la menace évolue, notre solution doit anticiper ces évolutions. Plus concrètement, nous avons étendu notre solution à la signature de code, nous en industrialisons le processus et proposons à nos clients d’avoir une seule plateforme de gouvernance et d’automatisation pour ces identités ; certificats et clés SSH.
De plus nous souhaitons aider nos clients à mettre en place plus rapidement nos solutions, nous avons donc renforcé notre écosystème et de plus en plus d’éditeurs travaillent avec nous pour mettre à disposition des connecteurs sur étagère entre leurs technologies et notre solution. Les derniers connecteurs sont dans le domaine des Devops avec l’intégration des technologies Hashicorp.
Sur un autre point, nous aidons nos clients à obtenir rapidement et facilement une visibilité globale de leurs identités machines avant de se lancer dans l’automatisation. Cette étape leur permet de mieux défendre leur projet en interne en montrant la réelle exposition aux risques. Etape simple et peu couteuse qui permet aux RSSI de comprendre leurs problèmes d’identités machines et les risques associés.
Enfin nous avons une technologie éprouvée et une expertise unique sur le marché, nous avons donc proposé à nos clients une méthodologie d’implémentation de notre solution qui leur permet de garantir un Zéro Panne. Et ce n’est pas rien quand on sait que les pannes liées aux certificats sont de plus en plus nombreuses et coutent de plus en plus chères.

Global Security Mag : Comment voyez-vous l’évolution de votre marché et donc du risque lié à la non protection des identités machines ?

Francois Delepine : La transformation digitale reste un vecteur de croissance et de grands changements pour toutes les entreprises. Les hackers eux aussi évolue pour tirer profit de ces changements et identifier les faiblesses rapidement. Il faudra donc que le temps de réaction des entreprises soit maitrisé et que la capacité d’action soit à l’échelle de l’entreprise. Il faudra donc être de plus en plus véloce.
C’est un défi de taille que ne peut se faire que par des outils et par 3 principes ; VISIBILITE, INTELLIGENCE et AUTOMATISATION. De plus les machines vont continuer à se multiplier, chez les clients, dans les clouds, sous toutes les formes, et chez les clients de nos clients. Le nombre de connexions machine à machines va augmenter et il faudra être prêt à répondre simplement à cet accroissement. Enfin nous pensons que la maturité des entreprises les amènera à penser globalement la protection des identités machines (et pas seulement certains certificats), et ce afin de permettre d’analyser le risques et de faciliter la mise en place de gouvernance. La plateforme est déjà prête pour cela.

Pour en savoir plus :

Protection globale des identités machines
https://www.venafi.com/fr/platform/...

Prévention des interruptions de services (Zéro Panne)
https://www.venafi.com/fr/solutions...

Industrialisation du processus de signature de code
https://www.venafi.com/solutions/in...

Protection des clés SSH
https://www.venafi.com/fr/solutions...

Contact France
Stéphane Dorchin, Director Southern Europe
Mobile : +33 (0) 6 7696 4213|
stephane.dorchin@venafi.com


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants