Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

« Fake news » : l’opinion publique manipulée grâce à de fausses informations monnayées sur le web underground

juin 2017 par Trend Micro

L’expression « fake news », désormais entrée dans le langage courant, recouvre plusieurs réalités : campagnes de désinformation, cyber-propagande, guerre de l’information… Pourtant, elle n’est que le révélateur d’un phénomène de plus grande ampleur : celui de la manipulation de l’opinion publique à grande échelle, dépassant largement les frontières d’Internet.

Une étude menée par Trend Micro révèle pour la première fois l’étendue et la maturité du commerce en ligne de « fake news », ces informations délibérément fausses ou truquées émanant d’un ou plusieurs médias, et se propageant comme une traînée de poudre.

Le rapport détaille les étapes clés qui marquent le processus de conception et d’utilisation des fake news, depuis l’identification du public visé à la préparation des fausses informations, jusqu’à leur diffusion et exploitation sur les médias sociaux, et leur pérennisation grâce à de nouvelles informations de propagande, répétant ainsi le cycle une nouvelle fois.

En effet, de nombreux sites clandestins proposent des services payants basés sur les fake news, pouvant être achetés de manière anonyme par tout individu ou organisation souhaitant influencer l’opinion publique. Parmi les exemples cités dans le document, on apprend notamment qu’il est possible d’influencer des résultats électoraux pour 400 000$ via une campagne d’une durée d’un an.

La marchandisation de ce type de services pose plus que jamais la question de l’impact de la prolifération des fake news sur notre quotidien, à l’heure où la manipulation technologique est facilitée par la démocratisation de l’accès à Internet à travers le monde et l’instantanéité accrue des échanges.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants