Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Facebook est-il devenu trop puissant ?

décembre 2020 par Harold Li, Vice-Président d’ExpressVPN

C’est en tout cas ce que déclare la Commission de la Concurrence (FTC) des États-Unis ainsi que 48 États Américains. Ces derniers demandent à ce que Facebook cède les applications Instagram et WhatsApp, afin de ne plus être un rempart pour la concurrence.

Harold Li, Vice-président d’ExpressVPN déclare à ce sujet :

« L’hégémonie technologique de Facebook dans le monde est indéniable. Il n’est aujourd’hui pas étonnant que l’Union Européenne, au même titre que les autorités américaines, se penche sur le pouvoir grandissant de certaines grandes entreprises technologiques à travers des textes comme les Digital Services Act et Digital Markets Act.

A travers ces textes, la concurrence déloyale des grandes entreprises technologiques est posée, mais il ne faut pas oublier que les consommateurs restent également fortement impactés, notamment concernant la confidentialité de leurs données. Beaucoup se concentrent sur le pouvoir grandissant de ces grandes entreprises technologiques, alors qu’il ne faut pas oublier que leur force provient essentiellement des utilisateurs et de leurs données personnelles. L’un des points importants concernant cette action en justice américaine concerne la manière agressive dont Facebook collecte les données des utilisateurs en dehors de leur plateforme, en poussant les utilisateurs à rendre publiques de plus en plus de leurs informations, et à mesure que leur position dominante sur le marché s’est renforcée. »

Il ajoute : « Étant donné que Facebook a créé un véritable monopole numérique grâce aux données personnelles de ses utilisateurs, il leur est possible de combiner des informations provenant de différentes applications comme Instagram, WhatsApp voire même Oculus. Aujourd’hui, les consommateurs doivent être informés sur les données partagées et récoltées par Facebook et son écosystème d’applications ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants