Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude annuelle SafeNet : Un nombre croissant d’entreprises prévoient de renforcer la sécurité des accès avec un outil d’authentification multi-facteurs

mai 2014 par SafeNet

L’augmentation des risques de sécurité et la volonté d’accéder à des applications et services de manière transparente et sécurisée, à tout moment et à partir de n’importe quel appareil, ont contribué à l’adoption croissante des solutions d’authentification. Telle est la principale conclusion d’une nouvelle étude publiée sous le titre 2014 Global Annual Authentication Survey par SafeNet, Inc., un leader mondial de la protection des données. Cette enquête révèle que plus d’un tiers des entreprises ont à présent recours à la technologie d’authentification multi-facteurs pour assurer à leurs utilisateurs un accès transparent et sécurisé à partir d’un large éventail d’appareils et de lieux, ce qui représente une hausse par rapport à 2013.

Cette étude montre qu’un nombre croissant d’entreprises adoptent l’authentification multi-facteurs au bénéfice d’un nombre également croissant d’utilisateurs. Ses conclusions confirment les résultats d’une enquête récemment publiée par le cabinet 451 Research[1], selon laquelle le contrôle d’accès et l’authentification représentent actuellement les principaux soucis et priorités des DSI. Alors que 57 % de l’ensemble des vulnérabilités de données enregistrées en 2013 sont le fait d’initiés malveillants[2], l’authentification multi-facteurs réduit le risque que des utilisateurs non autorisés puissent consulter des informations sensibles, tout en permettant aux employés de l’entreprise d’accéder à leur guise aux ressources de leur société.

Principaux enseignements de l’enquête

· Augmentation sensible de l’adoption des solutions d’authentification multi-facteurs :

o 37 % des entreprises utilisent à présent l’authentification multi-facteurs pour une majorité de leurs employés, au lieu de 30 % l’année dernière ;

o 56 % des entreprises prévoient que d’ici à 2016, la majorité des utilisateurs utiliseront une solution d’authentification multi-facteurs.

· L’authentification dans le Cloud commence à s’imposer :

o 33 % des entreprises déclarent préférer l’authentification basée sur le Cloud, contre 21 % l’année dernière - soit une progression de 50 % ;

o 33 % des entreprises sont à présent ouvertes au Cloud pour déployer des solutions d’authentification.

· Authentification multi-facteurs et appareils mobiles :

o Plus de 53 % des personnes interrogées ont déclaré que les utilisateurs d’appareils mobiles disposent d’un accès restreint aux ressources de l’entreprise ;

o Le nombre d’entreprises ayant adopté l’authentification multi-facteurs pour les utilisateurs mobiles devrait atteindre 33 % en 2016 au lieu de 22 % actuellement, soit une augmentation de 30 %.

« Il apparaît clairement que certains services informatiques ont du mal à suivre la rapide évolution qu’induit l’apparition de nouvelles technologies. Le danger est que les entreprises ne puissent permettre à leurs collaborateurs d’accéder entièrement au système dont ils ont besoin pour effectuer leur travail car elles n’ont pas déployé une solution d’authentification sécurisée adaptée. Par ailleurs, il ne s’écoule pas une semaine sans qu’une entreprise soit victime d’un piratage avec vol de données à la clé. Les entreprises doivent par conséquent mener une lutte permanente pour suivre le rythme soutenu de l’évolution technologique, tout en essayant de se protéger et de minimiser les risques de sécurité », a déclaré Jason Hart, vice-président, Cloud Solutions, SafeNet.

Coût et priorités budgétaires

Le rapport publié par le cabinet 451 Research montre que l’authentification et la gestion des accès et des identités pointent en première ligne des projets liés à la sécurité[3]. Pourtant, il convient de signaler que selon l’enquête de SafeNet, près de 40 % des entreprises ne savent pas combien coûte leur solution d’authentification par utilisateur et par an, ce qui montre qu’elles ne se préoccupent guère de ce qui peut être le plus rentable pour leur fonctionnement. L’impression que les entreprises réalisent des économies en n’investissant pas dans des solutions d’authentification multi-facteurs pourrait être trompeuse pour les responsables des budgets informatiques. En fait, l’objectif des solutions d’authentification multi-facteurs est de réduire les coûts d’authentification et d’améliorer la facilité d’utilisation.

Authentification sur site ou dans le Cloud ?

Les entreprises ont répondu aux demandes croissantes des employés qui souhaitent se connecter au réseau avec leur propre appareil en augmentant les capacités d’authentification basée sur le Cloud. Cette année, 33 % des entreprises interrogées ont indiqué qu’elles privilégient l’authentification sur le Cloud, contre 20 % en 2013.

« Au bout du compte, les entreprises doivent accepter le fait que leurs employés trouveront toujours le moyen d’utiliser leurs appareils mobiles pour accéder aux données de l’entreprise - avec ou sans autorisation. Au lieu de leur interdire cet accès, les DSI doivent déployer une solution d’authentification multi-facteurs, ce qui permet de protéger les ressources de l’entreprise, tout en autorisant l’accès du personnel et en maintenant les plus hauts niveaux de productivité et de performances », a ajouté Jason Hart.

Authentification des appareils mobiles

En ce qui concerne l’utilisation de l’authentification forte pour les appareils mobiles avec accès aux ressources de l’entreprise, la majorité des réponses sont regroupées aux deux extrémités de l’échelle, faisant état de pratiques polarisées. Près de 40 % des entreprises ont déclaré que moins de 10 % des employés doivent utiliser l’authentification forte, tandis que plus de 20 % indiquent que 90 à 100 % des utilisateurs en ont actuellement besoin. Il est intéressant de souligner que ces chiffres devraient évoluer de façon sensible : 33 % des personnes interrogées prévoient en effet que 90 à 100 % des utilisateurs nécessiteront une authentification forte au cours des deux prochaines années, tandis que seulement 15 % suggèrent que cette proportion sera inférieure à 10 %, ce qui souligne l’importance croissante de l’authentification mobile.

L’évolution vers l’authentification mobile nourrit également la « dématérialisation » des tokens d’authentification. L’étude révèle en effet que l’utilisation de solutions d’authentification logicielles est passée de 27 % en 2013 à 40 % en 2014, un pourcentage qui devrait atteindre 50 % en 2016. A contrario, l’utilisation de solutions d’authentification matérielles a chuté de 60 % en 2013 à 41 % en 2014.

« Les entreprises du secteur informatique réagissent indubitablement à l’essor de la mobilité en jouant la carte de l’authentification à base logicielle. Il semble toutefois qu’il existe un écart entre la volonté de favoriser la mobilité et la difficulté à suivre son évolution tout en protégeant les ressources et les données contre les menaces extérieures. En outre, alors que l’adoption du Cloud computing se poursuit, une sécurité accrue devient indispensable. En effet, les environnements de Cloud présentent de nombreux avantages pour l’authentification et les applications, mais sans le niveau de sécurité requis, ils représentent une menace accrue », a conclu Jason Hart.


À propos de l’étude 2014 Global Annual Authentication Survey

Cette étude a été réalisée par SafeNet auprès de plus de 350 décideurs informatiques du monde entier à savoir environ 29 % de la région Asie-Pacifique, 42 % de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique) et 29 % d’Amérique du Nord. Les informations qu’elle contient ont été comparées aux données figurant dans l’étude publiée en 2013. Le document complet est disponible en cliquant ici.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants