Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Veritas : les entreprises françaises ont besoin d’améliorer leur protection des données et leurs protocoles de conformité

novembre 2018 par Veritas Technologies

Selon une nouvelle étude réalisée par Veritas technologies montre que la majorité des entreprises françaises reconnaissant avoir besoin d’améliorer la gestion de leurs données au quotidien.

Avec un contrôle de plus en plus accru des entreprises qui procèdent au traitement des données de leurs clients, les gros titres mondiaux illustrant les fuites de données auxquelles les entreprises sont confrontées et l’introduction de mandats plus stricts en matière de conformité des données, il devient plus important que jamais pour les entreprises de se doter d’une politique structurée de gestion des risques, quand il s’agit de protéger leurs données et d’acquérir les connaissances nécessaires pour faire prospérer leur business.

Pour cette nouvelle étude, Vanson Bourne a sondé pour Veritas près de 1500 décideurs et gestionnaires de données dans 15 pays, dont 100 en France. Il en est ressorti qu’une majorité écrasante (80%) des sondés français déclarent que leur entreprise a besoin d’améliorations pour assurer la conformité des données, quand 80% affirment que des améliorations doivent être apportées à la gestion de la sécurité des données et des risques. D’autre part, 78% des interrogés affirment que leur entreprise pourrait améliorer le niveau de visibilité et de contrôle des données et 71% des sondés en France considèrent que leur entreprise doit améliorer les processus de récupération des données en cas de perte ou d’attaque ransomware. Seulement un quart (26%) des professionnels de l’informatique estime que leur entreprise fait un usage efficace des données pour faire prospérer leur activité.

L’étude révèle également que plus du quart (29%) des professionnels de l’informatique français estiment que les données circulent de manière transparente au sein de leur entreprise avec visibilité, accessibilité et transférabilité entre les différents postes de travail et départements. Au contraire, plus des trois quarts (73%) des Français estiment que leur entreprise pourrait améliorer les méthodes de partage des données dans l’ensemble des fonctions de l’entreprise.

L’expansion des données, un réel défi pour la gestion

Les sondés français ont cité les facteurs organisationnels suivants comme étant complexes et qui font de la gestion des données un combat perpétuel :

• Trop de sources de données à comprendre (43%)
• De trop nombreux outils et systèmes différents sont utilisés pour pouvoir fonctionner efficacement (36%)
• Des coûts vertigineux qui rendent la gestion des données plus difficile (35%)
• L’absence d’une stratégie ou d’une approche centralisée de la gestion des données (31%)
• Ne pas savoir où toutes les données sont situées (23%)

Moins d’un professionnel et gestionnaire de données français sur 10 (6%) ont déclaré que leur entreprise n’était confrontée à aucune difficulté en termes de gestion de données.

« La croissance exponentielle des données non structurées a conduit les entreprises à stocker les informations dans différents environnements avec en moyenne, près de la moitié (48%) des données désormais stockées dans le cloud contre 37% sur site » déclare Jean Pierre Boushira, vice-président, Southern Europe chez Veritas. « Mais à mesure que les données sont de plus en plus cloisonnées et étendues, il est plus difficile de les voir, de les gérer, d’y accéder et de les protéger, ce qui créé d’importants défis ».

« A une époque où une gestion des données effective peut alimenter des nouveaux business models et aider les entreprises à prospérer, leur exposition peut également mettre ces dernières à genoux. C’est pourquoi les entreprises doivent bâtir une base solide pour la gestion des données afin non seulement de se protéger contre les cybercriminels ou de se conformer aux réglementations sur les données, mais aussi d’ouvrir la voie à l’innovation et au succès dans l’économie numérique actuelle. »

Vanson Bourne est un cabinet d’études indépendant spécialisé dans les nouvelles technologies. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site www.vansonbourne.com. L’étude a été réalisée durant les mois d’octobre et novembre 2018.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants