Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Venafi : L’utilisation du chiffrement des données personnelles s’intensifie de façon spectaculaire

mai 2018 par Venafi

Venafi publie les résultats d’une enquête menée auprès de 512 professionnels de la sécurité informatique présents à l’édition 2018 de la conférence RSA.

64 % des participants à cette enquête estiment que les récents changements survenus dans le milieu géopolitique expliquent l’utilisation croissante du chiffrement des données personnelles. Ainsi, comparés à l’année passée, ces résultats attestent un renforcement considérable de la confiance dans le chiffrement. En effet, lorsque cette même question avait été posée lors de la conférence RSA 2017, seuls 45 % des participants avaient fourni une réponse identique.

« Nous vivons aujourd’hui dans un monde dans lequel les machines traitent et effectuent des transactions de manière autonome. », affirme Kevin Bocek, Vice-président stratégie de sécurité et veille chez Venafi. « De ce fait, la protection de la confidentialité des données à l’aide d’un chiffrement puissant sera à l’avenir un enjeu capital. En dépit des défis qui se présentent, il est très encourageant de constater que plus de la moitié des professionnels de la sécurité informatique utilisent le chiffrement pour protéger la confidentialité de leurs données personnelles. »

Par ailleurs, l’autre élément qui ressort de l’enquête de Venafi est la méfiance grandissante des professionnels de la sécurité informatique vis-à-vis des portes dérobées dans le chiffrement. En effet, 84 % des participants affirment que les portes dérobées suscitent davantage d’inquiétude en 2018 que l’année précédente, alors qu’ils étaient 73 % à exprimer les mêmes inquiétudes lors de la conférence RSA 2017.

Et Kevin Bocek d’ajouter : « L’étude montre bien que les portes dérobées dans le chiffrement sont une source d’inquiétude d’autant plus grandissante que nos ennemis se dotent de moyens toujours plus sophistiqués et plus efficaces pour exploiter nos vulnérabilités. Il est donc capital de garantir la sécurité des machines, y compris celle des containers Dockers, des clusters Kubernetes et des instances cloud — dont le temps de réponse se mesure en millisecondes. Ces machines seront le nouveau défi que la prochaine génération de participants à la conférence RSA devra relever. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants