Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Étude Unisys : Près d’un tiers des employés ne se sentent pas concernés par la sécurité des données

mai 2021 par Google Survey pour Unisys

Unisys annonce les résultats de son étude sur la responsabilité de la sécurité des données.

Avec la généralisation du télétravail, les collaborateurs ont fait face à une multiplication de cyberattaques. Bien que la majorité des entreprises aient mis en place des outils et processus pour limiter les risques, les résultats de ce sondage montre que tous les employés ne se sentent pas concernés par la sécurité des données utilisées dans le cadre de leur activité professionnelle. Parmi les résultats obtenus, figurent les points suivants :

• Près d’un tiers des personnes (31%) pensent que la sécurité des données est l’affaire de l’employeur et de l’entreprise uniquement.

Ce chiffre révèle un besoin encore très fort de formation des salariés sur la protection des données en entreprise. Il est d’autant plus éloquent dans le contexte où un grand nombre de collaborateurs a été amené à travailler à distance en 2020, avec un risque accru de cyberattaques. En travaillant depuis leur domicile, les salariés sont souvent moins bien protégés que depuis leur réseau d’entreprise car ils utilisent un Wifi ou une box connectée sur Internet. C’est ainsi qu’ils exposent l’ensemble de l’entreprise à des attaques diverses.

“Cela laisse à supposer que ces employés sont susceptibles de ne pas savoir se protéger et de ne pas réagir correctement aux différents types d’attaques qu’ils peuvent subir, pensant que c’est uniquement le rôle de l’entreprise. Or, aujourd’hui, les attaquants ont les moyens de déjouer les protections mises en place et ainsi d’aboutir à des campagnes d’hameçonnage efficaces pour infiltrer le réseau et placer un ransomware.” explique Francois Mazars, Business Development Senior Manager Security chez Unisys.

En effet, selon l’ANSSI, les attaques ont augmenté dans un rapport de 1 à 4 entre 2019 et 2020. Les cybercriminels ont exploité une plus forte vulnérabilité liée au télétravail et le manque de temps pour sensibiliser les employés aux risques inhérents à ce nouveau mode de travail à distance.

• 61% des salariés ont bien conscience que la sécurité est l’affaire de tous. Ce résultat est rassurant dans un contexte de cyberattaques omniprésentes quelles que soient les entreprises du secteur public - comme les hôpitaux, particulièrement sensibles et sous le feu d’attaques ces derniers temps - ou du secteur privé.

“Les cyberattaques de ces dernières années ont été progressivement couvertes par les médias à travers le monde. Ce résultat démontre une sensibilisation plus forte suite aux attaques dont ils se sont dernièrement fait l’écho (SolarWinds, les hôpitaux, CMA CGM, etc.). Les bonnes pratiques, qu’elles soient dans le cadre professionnel ou dans le cadre personnel, ont aussi été largement abordées et ont été intégrées par une majorité de salariés.” conclut François Mazars.

L’étude réalisée par Google Survey pour Unisys a sondé 2 000 personnes, hommes et femmes, de 25 à 64 ans en France durant le mois d’avril 2021.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants