Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Sungard AS : les services informatiques français en difficulté pour accompagner la transition numérique

août 2016 par SunGard Availability Services

Une étude menée par Sungard Availability Services® (Sungard AS), acteur de la disponibilité des systèmes d’information grâce à ses services managés, ses solutions cloud et son programme de reprise, révèle que les décideurs informatiques français peinent à répondre aux demandes numériques croissantes des employés et dirigeants[i].

L’adoption des outils numériques est plébiscitée aussi bien par les services informatiques que les employés

Les technologies du numérique ont contribué à changer les règles du jeu et constitue aujourd’hui un levier pour la croissance des entreprises. Ce postulat a encouragé leur adoption massive – des applications dans le cloud aux outils de collaboration en ligne – pour accroître la productivité, générer de nouvelles sources de revenus, et améliorer la communication tant interne qu’externe. Cette étude démontre une forte attente en faveur d’une transition vers le numérique. Ainsi, 89 % des services informatiques en France déclarent que l’adoption du numérique est cruciale pour demeurer compétitif dans leur secteur d’activité et 87 % d’entre eux que ce mouvement est vital pour améliorer la productivité. Parallèlement, les employés français réclament davantage de technologies numériques, affirmant qu’elles leur facilitent la tâche (65 %) et leur permettent d’acquérir de nouvelles compétences (60 %).

Des demandes numériques difficiles à satisfaire

Ces demandes ne sont pas toujours en phase avec la réalité du terrain, si bien qu’en France, 33 % des employés ont le sentiment que leur entreprise ne parvient pas à conduire sa transition numérique aussi rapidement que ses concurrents. De ce fait, la pression monte du côté des décideurs informatiques français : ils sont 39 % à penser que leur entreprise n’a pas les capacités de se transformer digitalement aussi rapidement que le souhaiterait la direction ; et 49 % à croire que le rythme de la transition numérique ne suit pas les attentes des employés.

De nouveaux défis sont posés aux départements informatiques qui éprouvent des difficultés à conduire la transition numérique ; avec des conséquences sur l’activité de l’entreprise. En France, 39 % des décideurs informatiques admettent que leur équipe n’a pas les compétences techniques requises pour intégrer les nouveaux systèmes à l’actuelle infrastructure et 31 % que leur équipe n’a pas les capacités pour maintenir une sécurité efficace sur l’ensemble du système informatique. Ainsi, 45 % des responsables informatiques français mentionnent le manque de compétences techniques comme premier frein vers la transition numérique. D’autre part, 27 % ont le sentiment de ne pas avoir suffisamment de temps à consacrer à la transformation numérique, estimant devoir se concentrer sur la gestion des défis informatiques existants (23 %).

L’étude réalisée au Royaume-Uni, aux États-Unis, en France, en Suède et en Irlande met également en lumière un clivage géographique intéressant quant aux principales compétences sociales faisant obstacle à l’adoption du numérique. Alors qu’au Royaume-Uni (46 %) et en France (40 %), la méconnaissance des avantages commerciaux du numérique a constitué le principal frein au déploiement de ces technologies, c’est la communication des avantages de la transformation numérique aux hauts dirigeants qui a le plus posé problème en Irlande (57 %) et en Suède (46 %).

« Il est essentiel d’adopter les toutes dernières technologies numériques pour demeurer compétitif. Si le service informatique ne suit pas, c’est toute l’entreprise qui en pâtit », souligne Keith Tilley, EVP Global Sales & Customer Services Management chez Sungard Availability Services. « Un service informatique bien organisé peut être un sérieux atout pour se démarquer de la concurrence, que ce soit en augmentant la productivité de l’entreprise et des employés, ou en fidélisant le personnel - sans parler de l’impact sur les résultats financiers de l’entreprise. »

« Le service informatique est comme un ours : fort au meilleur de sa forme, il peut être lent et imprévisible, voire ruer dans les brancards quand la pression est trop forte. Les efforts à fournir pour maîtriser cet ours sont d’autant plus importants que la pression monte dans l’entreprise et au sein du service informatique. Pour dompter cet ours, l’entreprise doit garder la maîtrise de son service informatique, en créant les conditions qui lui permettront d’être prévisible et productif. Pour l’instant, le service informatique est aux yeux de tous, celui qui doit mener à bien la transformation digitale. Il n’est pas pour autant obliger de faire cavalier seul. Un bon partenaire peut apporter le soutien nécessaire pour atteindre les objectifs fixés et avoir cet ours à l’œil. »


[i] Description de l’étude : sponsorisée par Sungard Availability Services, l’étude a été réalisée par le cabinet Vanson Bourne au cours des mois d’avril et mai 2016. Dans le cadre de cette étude, 150 décideurs informatiques ont été interrogés au Royaume-Uni et en France, 100 en Irlande et en Suède, et 200 aux États-Unis. L’enquête a également été menée auprès d’employés de bureau : 300 au Royaume-Uni et en France, 200 en Irlande et en Suède, et 400 aux États-Unis.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants