Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Sophos : les Etats-Unis restent le plus grand émetteur de spam au monde

février 2014 par Sophos

Le blog de Sophos, Naked Security, référence sur le marché de la sécurité, dévoile aujourd’hui le nom des douze principaux pays émetteurs de spams, en publiant notamment les vainqueurs de son Spampionnat 2013.

Une nouvelle fois, les Etats-Unis arrivent en tête du classement en totalisant 14,5% de l’ensemble des spams émis au trimestre dernier, soit un des chiffres les plus considérables. Cependant, l’écart entre le premier et le second de ce classement s’est réduit. La Chine redevient un des principaux pays émetteur de spam avec un pourcentage passé de 4,6 à 8,2%. En ce qui concerne les spams émis par la Russie, ils représentaient 3% au troisième trimestre et 5,5% au dernier.

Ce classement des douze principaux pays émetteurs de spams a été réalisé par les SophosLabs afin de démontrer quels endroits du monde avait émis le plus grand nombre de spams lors du dernier trimestre de l’année.

Pour Paul Ducklin, Senior Security Analyst chez Sophos : « Si l’on étudie les graphiques du classement, une chose saute aux yeux : les réseaux zombies de PC émettant du spam sont un problème d’envergure mondiale. A l’exception de l’Afrique, chaque région est sérieusement touchée. »

Car ce ne sont pas les spammeurs eux-mêmes qui envoient les spams : pour émettre ces courriers à leur place, ils bâtissent des réseaux d’ordinateurs infectés par des malwares, appelés botnets ou « armées de zombies », le tout à l’insu des propriétaires desdits ordinateurs.

Paul Ducklin poursuit : « La plupart du temps, les pays du classement sont arrivés là car bon nombre de leurs habitants mènent des activités en ligne via des ordinateurs infectés par des malwares contrôlés à distance. Ainsi, le spam émis n’est qu’un symptôme, la partie émergée de l’iceberg. Un réseau d’ordinateurs zombies signifie que le pirate est déjà présent à l’intérieur. Il ne tient qu’à vous de l’en déloger. »

Le classement du Spampionnat des pays émetteurs de spam par habitant indique les chiffres correspondant au taux moyen d’envoi de spam par personne, en comparaison avec les USA. Les chiffres sont à peu près stables : la Biélorussie conserve sa première place. Dans ce pays, un ordinateur standard est dix fois plus susceptible d’envoyer du spam qu’aux Etats-Unis. L’Urugay, Taiwan, le Luxembourg et la Macédoine continuent, eux, leur course pour se positionner parmi les douze premiers. Le seul changement majeur concerne le Koweit : les chiffres montrent un pourcentage d’augmentation à trois chiffres du nombre de spam envoyés par habitant, faisant ainsi passer le chiffre de 2,1 fois le nombre de spams émis par américain à 6,07. Le Koweit prend donc la deuxième place du classement.

Les différents classements du Spampionnat n’ont pas été conçus pour prouver que certains pays envoient davantage de spam illégalement que d’autres, mais pour sensibiliser à un phénomène essentiel : une quantité infinie d’ordinateurs est potentiellement infectée par des malwares servant à envoyer du spam.

« Votre pays n’apparaît pas dans le classement ? Vous en ressentez une certaine fierté ? C’est une bien mauvaise attitude. Si vous êtes un émetteur de spam à votre insu, classement ou pas, vous contribuez d’une façon ou d’une autre au développement de la cybercriminalité » conclut Paul Ducklin.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants