Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Étude Riverbed | Aternity Hybrid Work Global Survey 2021 : 88% des décideurs inquiets de la disparité numérique avec la démocratisation du travail hybride

novembre 2021 par Riverbed et Aternity

Riverbed et Aternity annoncent que leur étude mondiale Riverbed | Aternity Hybrid Work Global Survey 2021 révèle que 83 % de près de 1 500 décideurs commerciaux et informatiques pensent qu’au moins 25 % de leur personnel restera hybride après la pandémie, contre seulement 30 % dans l’enquête de Riverbed de 2020 ; et 42 % disent que plus de la moitié de leur personnel sera hybride.

Accélérés par la pandémie mondiale de COVID-19, les environnements de travail hybrides offrent de nombreux avantages : 94 % des répondants estiment que le travail hybride facilite le recrutement de talents et la compétitivité, et 84 % pensent que le travail hybride aura un impact durable et positif sur la société et le monde.

Alors que tous les indicateurs indiquent que les environnements de travail hybrides sont l’avenir, la plupart des entreprises ne sont pas entièrement préparées à offrir une expérience de travail hybride transparente. Seules 32 % d’entre elles pensent être totalement prêtes à soutenir le passage au travail hybride, et 88 % s’inquiètent de la disparité numérique entre les employés en poste et les employés à distance. Cependant, 89 % prévoient d’investir dans la technologie au cours des 12 à 18 prochains mois pour soutenir leur main-d’œuvre hybride.

« Nous sommes arrivés à un moment critique où les entreprises ont besoin d’un lieu de travail hybride très performant pour atteindre un niveau supérieur de satisfaction des employés et des clients, ainsi qu’un succès financier durable », a déclaré Dan Smoot, président et PDG de Riverbed | Aternity. « Ce qui est très clair, c’est que pour tirer le maximum d’avantages du travail hybride, les organisations doivent investir dans les technologies pour moderniser leurs environnements informatiques et le sous-investissement peut avoir de graves conséquences. Grâce aux solutions de Riverbed | Aternity, les entreprises peuvent maximiser leur visibilité et leurs performances sur les réseaux, les applications, les appareils et l’expérience de l’utilisateur final, afin de tirer pleinement parti de leurs investissements dans le numérique et le travail hybride. »

De la nécessité de s’attaquer aux obstacles humains et technologiques L’enquête révèle que pour créer un lieu de travail hybride durable et performant, les entreprises doivent s’attaquer aux obstacles d’ordre humain et technologique. Les cinq principaux obstacles à l’adoption d’un modèle de travail hybride sont les suivants :
1. Motivation et bien-être au travail (35%)
2. Disruptions technologiques (32%)
3. Mauvaises performances du réseau domestique/à distance (31%)
4. Collaboration et développement de relations virtuelles (31%)
5. Risques accrus en matière de sécurité (31%)

Quatre-vingts pour cents des décideurs d’entreprise estiment que les perturbations technologiques ont un impact négatif sur eux, leurs équipes et la satisfaction professionnelle des employés. Ils accusent le manque de technologies d’accélération (35 %), l’infrastructure informatique traditionnelle (33 %) et le manque de visibilité de bout en bout (32 %).

La visibilité de bout en bout et la cybersécurité deviennent encore plus cruciales Le besoin de visibilité de bout en bout et d’informations exploitables s’intensifie dans un environnement de travail hybride, 57 % des personnes interrogées estimant que l’obtention de cette visibilité sera encore plus difficile dans un environnement de travail hybride. Les risques de sécurité augmentent également, et 93 % des décideurs d’entreprise affirment qu’il est essentiel de disposer d’une visibilité complète de bout en bout pour mieux identifier les menaces de cybersécurité, y remédier et s’en protéger. Parmi les personnes interrogées, 64 % affirment que si leur entreprise subissait une violation de la cybersécurité en raison d’un sous-investissement dans la technologie de visibilité, cela perturberait gravement ou détruirait leur activité.

Soixante-quinze pour cent des personnes interrogées reconnaissent que leur entreprise a du mal à obtenir des informations exploitables à partir des données générées par leur infrastructure technologique. Les cinq principaux défis liés aux solutions actuelles de visibilité/surveillance identifiés par les décideurs informatiques sont les suivants :
1. Multiplicité des outils qui fournissent des données contradictoires, ce qui retarde l’analyse des causes profondes et la résolution des problèmes (42%)
2. Manque de visibilité sur la disponibilité, les performances et l’utilisation des ressources du cloud (37%)
3. Trop de données et pas assez de contexte ou d’informations exploitables (35%)
4. Manque de visibilité unifiée sur l’ensemble de l’infrastructure technologique (34%)
5. Inaccessibilité ou inutilité des données par tous ceux qui en ont besoin (33%)

« La visibilité de bout en bout et le vaste ensemble de données qu’elle fournit sont plus importants que jamais dans un lieu de travail hybride performant pour garantir la productivité, l’expérience de l’utilisateur final, des expériences numériques de haute qualité et la sécurité. Cependant, ce trésor de données a plus de valeur lorsqu’il est analysé en contexte pour fournir des informations exploitables à la multitude de parties prenantes qui pilotent les objectifs organisationnels - transformant les opérateurs informatiques en leaders technologiques qui relient les informations aux résultats commerciaux », a déclaré Jonaki Egenolf, directeur marketing de Riverbed | Aternity. « Chez Riverbed | Aternity, nous nous attachons à fournir des informations exploitables qui s’étendent de l’infrastructure technologique au client en passant par le réseau, afin de protéger et d’extraire la valeur qui se cache derrière chaque clic. »

Les décideurs d’entreprise révèlent que leurs principaux domaines d’investissement technologique au cours des 12 à 18 prochains mois sont les suivants :
1. Une meilleure visibilité des performances du réseau et des applications (38%).
2. Investir dans des technologies et des logiciels de cybersécurité (37 %).
3. Investir dans des solutions d’accélération des applications ou du réseau (37 %).
4. Mettre à jour les stratégies et politiques de lieu de travail hybride à l’échelle de l’entreprise (36 %).
5. Augmenter l’utilisation des services cloud et des applications de type logiciel en tant que service (36 %).
6. Investir dans des solutions de suivi de l’expérience de l’utilisateur final et de l’expérience numérique (35 %).

Les performances du réseau et des applications ont un impact sur les employés et la réussite de l’entreprise

Les résultats de l’enquête soulignent que lorsque les réseaux et les applications fonctionnent de manière optimale, il en va de même pour les employés et l’entreprise. Les personnes interrogées estiment que les performances contribuent à faire gagner du temps et de l’argent (38%), à améliorer la capacité à fournir des services essentiels aux employés et aux clients (35%), à permettre des modèles de travail hybrides (32%), à prévenir et à réduire les temps d’arrêt (31%), à stimuler l’innovation (29%) et à améliorer la collaboration (28%).

En revanche, le sous-investissement dans les technologies qui garantissent des services informatiques performants et sécurisés peut avoir de graves conséquences. Les décideurs d’entreprise citent les impacts suivants sur l’activité lorsqu’ils sous-investissent dans les technologies :
1. Difficulté accrue à engager des clients ou des consommateurs (40%)
2. Diminution des recettes (39 %).
3. Diminution de la qualité du service aux clients ou aux consommateurs (38 %).
4. Diminution de la productivité (33 %).
5. Diminution de la satisfaction des clients (30 %).

Les décideurs commerciaux et informatiques s’accordent à dire que le sous-investissement a un impact sur l’expérience des employés, citant l’augmentation du stress ou de la frustration (37 %), le manque de motivation au travail (33 %), la réduction de la productivité des employés (33 %), la réduction de la collaboration entre collègues (32 %) et la réduction de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (30 %).


Méthodologie
L’enquête Riverbed | Aternity Hybrid Work Global Survey 2021 a été menée par Sapio Research en septembre 2021. Près de 1 500 chefs d’entreprise ont répondu à l’enquête, dont 750 décideurs d’entreprise (BDM) et 738 décideurs informatiques (ITDM) d’organisations dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 500 millions de dollars US aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Australie, en Suisse, aux Émirats arabes unis et aux Pays-Bas. Les secteurs d’activité comprenaient la finance/assurance, le secteur public/gouvernement, la santé/pharmacie, la fabrication, le pétrole et le gaz, la vente au détail et les services professionnels.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants