Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Forrester : Malgré la pandémie, les salariés français veulent que leurs données soient supprimées le plus vite possible

janvier 2021 par Forrester

Forrester constate une préoccupation sous-jacente des employés concernant le niveau sans précédent de données personnelles et médicales collectées par les organisations à des fins de "gestion de la pandémie".

Son nouveau rapport révèle que les employés au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne ont des attitudes différentes à l’égard du partage des données personnelles avec leurs employeurs et le gouvernement, mais ils sont tous d’accord pour vouloir les supprimer - dès que possible.

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes :
• Les employés français font moins confiance à l’accès du gouvernement aux données personnelles
• Seulement 29% des salariés en France sont à l’aise avec la collecte de données personnelles et médicales par le gouvernement via une application de suivi et de traçabilité
• 43% des personnes interrogées font confiance à leur employeur pour traiter les données médicales de manière sûre et responsable, contre 53% en moyenne en Europe
• Les entreprises ont besoin d’un plan pour supprimer ces données
• Les salariés français sont les moins préparés en Europe à faire des compromis sur la confidentialité des données pour assurer la santé et la sécurité publiques pendant la pandémie
• Toutefois, le pays s’aligne sur ses voisins européens : 60 % des employés exigent que les données personnelles soient supprimées dès que possible




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants