Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Etude Bitglass “Remote Work”

juin 2020 par Bitglass

Plus de 4 entreprises sur 10 n’ont pas étendu l’accès sécurisé pour accompagner le télétravail de leurs collaborateur.trice.s.

Résultats de l’étude Remote Work 2020 qui analyse comment les entreprises se sont adaptées pour accompagner le travail à distance des collaborateur·trice·s face à la pandémie COVID-19. En partenariat avec une communauté spécialisée en cybersécurité,

Bitglass a mené une enquête sur un panel d’environ 500 professionnel·le·s pour savoir si leurs entreprises étaient préparées à ce changement soudain, connaître les mesures prises en termes de cybersécurité ainsi que leurs priorités pour l’avenir.

Beaucoup d’entreprises ont du mal à s’adapter à la nouvelle donne. 41% déclarent n’avoir pris aucune mesure pour étendre les accès sécurisés aux télétravailleur·ses et 50% citent le matériel approprié comme

principal obstacle. En conséquence, 65% des entreprises autorisent dorénavant des équipements personnels à accéder à des applications managées.

Pour 65% des personnes interrogées, la sécurisation de l’accès au réseau constitue la principale préoccupation lorsque les collaborateur.trice.s sont en télétravail. Viennent ensuite la sécurisation des accès aux applications SaaS telles que Slack (55%) et des équipements personnels (55%).

Au niveau des vecteurs de risques, les

malwares (72%) représentent le principal danger, suivi des accès non autorisés (59%).

« Cette étude montre qu’une grande partie des entreprises ne mettent pas en œuvre les mesures de sécurité nécessaires pour protéger leurs données au regard du nouvel environnement de travail », déclare Anurag Kahol, CTO de Bitglass. « Par exemple, alors que les personnes interrogées estiment que la pandémie a accéléré la migration des workflows utilisateurs et des applications vers le Cloud, la grande majorité n’utilisent pas de solutions de sécurité Cloud telles que l’authentification unique (SSO), la prévention des pertes de données, la notion de zéro confiance en matière d’accès au réseau (ZTNA), ou les solutions CASB. 84% des entreprises affirment qu’elles poursuivront le télétravail après le déconfinement. Pour y parvenir sans risques, elles doivent donner la priorité à la sécurisation des données de tout types d’applications et

de toutes sortes d’équipements, quel que soit le lieu ou le réseau d’où on se connecte à travers le monde. »

Résultats clés de l’étude :
● Les malwares représentent le principal vecteur de menace pour 72% des personnes interrogées.
● En télétravail, les entreprises cherchent à sécuriser en priorité le partage de fichiers (68%), les applications web (47%) et les solutions de vidéo conférence (45%)
● Pour 77% des personnes interrogées, une solution anti-malware reste l’outil le plus utilisé pour sécuriser le travail à distance. Des solutions d’authentification unique (SSO) (45%), de prévention de perte de données (18%) et d’analyse des comportements (11%) ne sont pas encore suffisamment déployées.
● 63% estiment que le travail à distance pourrait avoir un impact sur le respect des contraintes légales, en particulier le RGPD (50%)




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants