Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

État des lieux de la veille e-réputation en France avec le baromètre Digimind

septembre 2012 par Digimind

Digimind présente la première édition de son « Baromètre e-réputation » sur la veille e-réputation des entreprises en France. Cette enquête révèle que le marché de la veille e-réputation est encore loin d’avoir atteint sa maturité et que près d’un quart des cellules de veille e-réputation des répondants ont moins d’un an d’existence.

En 2007, la notion d’e-réputation émergeait et commençait à se populariser. Cinq ans plus tard, en 2012, l’e-réputation est au rang des thématiques couramment surveillées par les entreprises.

L’objectif de ce baromètre est d’apporter un éclairage sur ce qu’est aujourd’hui la veille e-réputation dans les entreprises, en dégageant notamment des tendances en termes de méthode, d’enjeux et de moyens affectés mais aussi en mettant en perspective veille e-réputation et autres activités de gestion de l’e-réputation, et autres thématiques de veille.

Voici quelques enseignements à retenir :

- Les entreprises qui pratiquent une veille e-réputation, tout comme celles dont ce n’est encore qu’un projet, cherchent à avoir une connaissance globale de ce qui se dit sur elles ou à anticiper et suivre les buzz négatifs les concernant.

- Elles sont moins nombreuses à faire usage de cette veille à des fins plus spécifiques, comme évaluer l’impact de leurs campagnes de communication.

- Le marché de la veille e-réputation est encore loin d’avoir atteint sa maturité : encore 33% des entreprises effectuent leur veille e-réputation sans outil spécifique ou à l’aide d’outils gratuits, près d’un quart des cellules de veille e-réputation ont moins d’un an d’existence et 20% des entreprises ont en projet la mise en place d’une cellule de veille e-réputation.

- Dans 84% des entreprises, les résultats de la veille e-réputation sont transmis à la Direction Générale.

- Les personnes chargées d’une veille e-réputation sont encore très peu nombreuses à occuper une fonction liée à la relation client.


La population cible de cette enquête Digimind comprend les directeurs, responsable et chargés de communication, les community managers, les chargés de communication digitale, les directeurs, responsables et chargés de marketing ainsi que les chargés d’études. Il convient de noter que seuls les annonceurs étaient ciblés pour cette enquête, cette étude se voulant être un reflet de la veille e-réputation telle qu’elle est pratiquée chez ces derniers. Le nombre de répondants exerçant dans une agence a pour cela été limité.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants