Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Eric Léal, Directeur d’Atchik : « Les mineurs courent de réels dangers sur les sites interactifs qui ne disposent pas d’un véritable service de modération. »

avril 2010 par Eric Léal, Directeur d’Atchik

L’actualité récente a révélé au grand jour l’enjeu de la modération sur Internet, c’est pourtant une question qui ne date pas d’hier. Depuis plus de 10 ans Atchik veille à la sécurité des internautes, et particulièrement des mineurs. Avec 40 millions de messages traités par mois, son sérieux en fait aujourd’hui l’un des leaders du marché français.

Une mission d’utilité publique : protéger et éduquer les internautes

Expert des communautés on-line, Atchik s’est spécialisé dans la modération des sites, forums, blogs et autres chats sur Internet et téléphone mobile. À l’ère du web 2.0 et face à l’essor des réseaux sociaux, cette activité de surveillance est devenue essentielle. La mission des modérateurs consiste avant tout à protéger les internautes. Ils filtrent les contenus (textes, sons, images et vidéos) inappropriés, c’est-à-dire les insultes, diffamations, incitations à la haine, contenus racistes, ultra-violents ou pédophiles,… Ceux-ci sont alors modifiés, voire supprimés, afin de garantir la sécurité des utilisateurs et de limiter les risques de poursuites judiciaires pour les éditeurs.

Toutefois la mission d’Atchik va au-delà du simple contrôle des contenus : la société participe à un véritable travail d’éducation aux usages d’Internet et des nouveaux médias. « Aujourd’hui, souligne Eric Léal, l’enjeu de la modération n’est pas seulement de réguler les échanges mais aussi de favoriser et développer de nouveaux comportements chez les internautes et mobinautes ». Face à un utilisateur dont le comportement est inapproprié, le modérateur lui explique en quoi sa conduite est inadéquate et le prévient des sanctions encourues (suppression du contenu, bannissement temporaire ou définitif du site,…).

Une responsabilité sociale : agir en cas de danger

La modération implique d’importantes responsabilités. En effet, si cette mission de surveillance peut parfois paraître anodine, elle permet néanmoins d’échanger et partager avec un minimum de confiance et de sécurité. Au-delà, elle implique dans certains cas d’agir en signalant aux autorités certains comportements alarmants (tendance suicidaire d’un internaute) ou inadéquats, voire dangereux.

C’est pourquoi Atchik a décidé de partager son expérience en proposant également des formations de modérateur et de consulting afin qu’un maximum d’éditeurs et de responsables de site soient conscients de la responsabilité qu’implique la mise en ligne d’un service interactif.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants