Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Equinix acquiert MainOne

décembre 2021 par Marc Jacob

Equinix, Inc. annonce son expansion en Afrique avec l’acquisition de MainOne, acteur de datacentres et de solutions de connectivité en Afrique de l’Ouest, présent au Nigeria, au Ghana et en Côte d’Ivoire. Ce rachat devrait être finalisé au premier trimestre 2022, sous réserve du respect des conditions habituelles de clôture, et notamment de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

La transaction, d’une valeur de 320 millions USD, devrait contribuer à la rentabilité d’Equinix (AFFO accretive) dès sa finalisation, hors coûts d’intégration. Elle marque la première étape de la stratégie à long terme d’Equinix visant à devenir un acteur indépendant et de premier plan des infrastructures numériques en Afrique. Fort de plus de 200 millions d’habitants, le Nigeria est le plus grand marché d’Afrique et, avec le Ghana, est devenu un pôle bien établi de datacentres, ce qui fait de cette acquisition un point d’entrée crucial sur le continent pour Equinix.

MainOne est une entreprise technologique de croissance parmi les plus dynamiques d’Afrique. Fondée par Funke Opeke en 2010, la société a apporté des solutions de connectivité aux entreprises du Nigeria et dispose désormais d’une infrastructure numérique robuste, comptant notamment trois datacentres opérationnels, ainsi qu’un site en construction qui ouvrira au premier trimestre 2022. Ces installations totalisent près de 6 000 m² d’espace supplémentaires pour Platform Equinix®, ainsi que 53 000 m² de terrain pour de futures extensions. MainOne exploite un câble sous-marin propriétaire reliant le Nigeria au Portugal, ainsi que 1 200 kilomètres de réseau terrestre en fibre optique couvrant le sud du Nigeria. Tous ces atouts améliorent considérablement la connectivité vers et depuis l’Europe, les pays d’Afrique occidentale et les principaux hubs d’affaires du Nigeria. Cette acquisition permettra à Platform Equinix de s’étendre sur l’Afrique de l’Ouest, donnant ainsi aux entreprises d’Afrique et d’ailleurs un accès à l’un des marchés les plus dynamiques du monde.

Selon les termes de la transaction, les dirigeants en place, y compris Funke Opeke, CEO de MainOne, continueront à assumer leurs fonctions respectives. Mme Opeke, titulaire d’un master en génie électrique de l’Université de Columbia, a été nommée parmi les 50 femmes les plus influentes de la Tech par Forbes en 2018 pour ses efforts visant à encourager l’adoption d’internet. Elle est également l’une des femmes du palmarès Top 10 Women to Watch in the Data Center Industry de Data Centre Magazine.

• Selon les termes de l’accord, Equinix va prochainement acquérir MainOne pour une valeur de 320 millions USD. Cette acquisition devrait contribuer à la rentabilité d’Equinix (AFFO accretive) dès l’opération finalisée, hors coûts d’intégration. L’acquisition devrait être finalisée au premier trimestre 2022, sous réserve du respect des conditions habituelles de clôture, et notamment de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires.

• Les actifs de MainOne portent sur :
o Trois datacentres opérationnels, avec un site supplémentaire en construction qui ouvrira au premier trimestre 2022. Ces installations totalisent près de 6 000m² bruts supplémentaires pour Platform Equinix, avec 53 000m² de terrain pour de futures extensions.
o Un câble sous-marin de 7 000 kilomètres, s’étendant du Portugal vers Lagos, Accra et le long de la côte ouest africaine, avec des hubs d’interconnexion au Nigeria, au Ghana et en Côte d’Ivoire.
o Un réseau fibre optique terrestre de plus de 1 200 kilomètres, couvrant les états de Lagos, Edo et Ogun. La connectivité aux sites terrestres est assurée par 65 PoP (points de présence) dans des villes du Portugal, du Nigeria, du Ghana et de la Côte d’Ivoire.
o Un accès aux principaux hubs d’échange Internet permettant une faible latence vers les principaux réseaux mondiaux, notamment ceux d’Amazon, Microsoft, Apple, Google et Facebook.
o Plus de 800 clients BtoB, dont des multinationales de la technologie, des réseaux sociaux, des opérateurs télécoms, des sociétés de services financiers et des fournisseurs de services cloud.
o Près de 500 collaborateurs et une équipe de direction ayant une connaissance approfondie des marchés locaux et internationaux.
o Les infrastructures ont généré des revenus annuels d’environ 60 millions USD (CA de T2 21 annualisé). Le multiple EBITDA est d’environ 14 pour ce rachat.
o À l’échelle mondiale, Platform Equinix compte 237 datacentres répartis sur 65 métropoles et 27 pays, fournissant des services de données et d’interconnexion à plus de 10 000 entreprises, dont plus de 50 % figurent au palmarès Fortune 500.

Pour John Dinsdale, Chief Analyst et Research Director, Synergy Research Group : "L’Afrique a été la pièce manquante du puzzle d’Equinix, et cette acquisition de MainOne sera un grand premier pas sur le continent. La demande de services de centres de données en Afrique est forte, le Nigeria étant l’épicentre d’une croissance économique exponentielle en Afrique de l’Ouest. Le Nigeria est le plus grand pays d’Afrique en termes de population et d’économie, et ses moteurs de croissance comprennent l’adoption rapide du mobile, une consommation accrue de données de sa population jeune, une bonne connectivité sous-marine et terrestre et un marché des entreprises solide. Cela fait avancer la région vers une économie plus numérisée et stimule la croissance et l’expansion des centres de données pour fournir l’infrastructure numérique indispensable."




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants