Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enterprise Cloud Index : 73 % des entreprises rapatrient leurs applications du cloud public vers le cloud privé

novembre 2019 par Nutanix

L’avenir du cloud hybride s’annonce prometteur. Le nouveau rapport Enterprise Cloud Index de Nutanix révèle que les entreprises prévoient de normaliser leur modèle de Cloud hybride pour répondre aux exigences de sécurité et de flexibilité.

Nutanix Inc présente les résultats de sa deuxième enquête annuelle mondiale Enterprise Cloud Index qui mesure les avancées des entreprises en matière de clouds privés, hybrides et publics.

La deuxième édition du rapport d’étude Enterprise Cloud Index de Nutanix indique que 85 % des participants à l’enquête ont choisi le cloud hybride comme mode de déploiement idéal. Selon le rapport, les entreprises interrogées prévoient de réorienter agressivement leurs investissements vers des architectures hybrides de cloud computing faisant état de plans concrets en la matière pour les cinq prochaines années. Dans cet environnement en constante évolution, la flexibilité est essentielle, et un cloud hybride apporte cette possibilité. Voici d’autres constatations clés du rapport :

Les applications sont en train de migrer du cloud public vers des infrastructures sur site. Près des trois quarts (73 %) des participants à l’étude ont indiqué qu’ils migraient certaines applications du cloud public vers une infrastructure on premise, et 22 % de ces utilisateurs rapatrient cinq applications ou plus. Ces évolutions soulignent, en partie, la nécessité pour les entreprises de disposer de la flexibilité du cloud hybride pour adapter leurs infrastructures en fonction de leurs besoins fluctuants.

La sécurité reste le principal facteur ayant un impact sur les stratégies futures des entreprises en matière de cloud computing. Plus de la moitié des personnes interrogées en 2019 (60 %) ont déclaré que l’état de sécurité des clouds aurait la plus grande influence sur leurs plans de déploiement à l’avenir. De même, la sécurité et la conformité des données représentent la principale variable (26 %) pour déterminer où une entreprise exécute une charge de travail donnée.

Les professionnels de l’informatique considèrent le cloud hybride comme le plus sûr de tous les modèles d’exploitation informatique. Plus d’un quart des répondants (28 %) ont choisi le modèle hybride comme étant le plus sûr — dépassant largement ceux qui ont opté pour un modèle entièrement on premise en cloud privé (21 %) et plus de deux fois plus nombreux que ceux qui ont choisi des datacenters traditionnels (non compatibles au cloud) (13 %). Cela s’explique en partie par le fait que les entreprises peuvent choisir le cloud qui convient à leurs besoins en matière de sécurité.

Près d’un quart (23,5 %) des répondants n’utilisent actuellement aucune technologie de cloud computing. De nombreuses entreprises accusent encore du retard en ce qui concerne l’adoption du Cloud Computing. Cependant, les projets rapportés par l’étude indiquent que dans un an, le nombre d’entreprises sans déploiement cloud devrait chuter à 6,5 % et dans deux ans, il chutera de plus de la moitié à 3 %. Au niveau régional, la région EMEA montre une utilisation exclusive des datacenters traditionnels plus forte (25 %) que les Amériques (21 %) et la région Asie-pacifique/APJ (24 %).

Les entreprises s’efforcent d’intégrer le cloud computing à leurs objectifs de transformation numérique. Près des trois quarts, des répondants (72 %) de l’édition 2019 de l’étude de Nutanix Enterprise Cloud Index ont déclaré que la transformation numérique était le moteur de la mise en œuvre du cloud et 64 % ont déclaré que la transformation numérique était la principale priorité commerciale de leur organisation.

Le nouveau rapport Enterprise Cloud Index de Nutanix montre que la création et l’exécution d’une stratégie de cloud computing sont devenues un défi multidimensionnel pour les entreprises. À une certaine époque, l’une des principales propositions de valeur associées au cloud public consistait à réaliser des économies substantielles sur les investissements initiaux. Aujourd’hui, les entreprises ont découvert qu’il y a d’autres considérations à prendre en compte lorsqu’elles choisissent un cloud pour répondre à leurs besoins, et qu’une la stratégie mono cloud ne convient pas à tous les cas d’utilisation. Par exemple, alors que pour des applications dont il est difficile d’anticiper les pics d’utilisation, les clouds publics offrant des ressources informatiques élastiques semblent mieux adaptés, les charges aux caractéristiques plus prévisibles peuvent souvent s’exécuter sur site à un coût inférieur à celui du cloud public. Les économies dépendent également de la capacité des entreprises à adapter chaque application au niveau de service et de tarification appropriée pour le cloud, et à rester vigilantes quant à la révision régulière des plans de service et des frais, qui changent fréquemment.

Méthodologie

C’est la deuxième année consécutive que le cabinet d’études Vanson Bourne conduit une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître l’état des déploiements et des projets d’adoption du Cloud dans les entreprises à travers le monde. Le cabinet d’études a interrogé 2 650 décideurs IT dans 24 pays à travers le monde sur les environnements utilisés actuellement pour faire tourner leurs applications métiers et où ils prévoient les exécuter dans l’avenir. Ils ont également été interrogés sur leurs défis autour du cloud et comment leurs initiatives dans le domaine s’intègrent aux côtés des autres projets et priorités de l’IT. La base de répondants de 2019 couvrait de multiples industries, tailles d’entreprises et régions géographiques : les Amériques, l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique (EMEA), et la région Asie-Pacifique (APAC).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants