Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête nationale - Drag’n Survey : Les parents français et la protection et prévention des enfants face aux dangers d’internet

février 2021 par Drag

Drag’n Survey a questionné les parents français du 18 au 24 janvier pour comprendre l’impact de la crise du Covid sur les usages numériques de leurs enfants mais également sur la confiance portée au numérique.

Le Safer Internet France est le volet français du programme européen Better Internet For Kids, à l’initiative de la Commission européenne depuis 2008 et aujourd’hui déployé dans 31 pays. Pour sa 18ème édition, le Safer Internet Day aura lieu le 9 février 2021 et sera dédié à l’impact de la Covid-19 sur les usages numériques des jeunes. En effet, avec l’arrivée du coronavirus, puis les confinements et restrictions successifs, l’année 2020 a marqué un tournant important dans les usages numériques des enfants et des adolescents.

Cette enquête a porté sur plusieurs volets :
1. Le temps passé par les enfants sur Internet et son évolution
2. La protection des enfants contre les dangers numériques
3. Les Fake News
4. L’argent en ligne
5. L’usage des réseaux sociaux
6. La protection des données personnelles
7. La confiance des parents face à Internet

Les principaux résultats de l’enquête :

Notre étude a porté sur les enfants de 0 à 17 ans et nous avons découpé les tranches d’âge en 4 segments : moins de 5 ans / de 6 à 8 ans / de 9 à 14 ans et de 15 à 17 ans. Il est évident que l’adoption et donc le temps passé sur les outils numériques augmente naturellement en fonction de l’âge des enfants, cependant on note d’autres enseignements très intéressants :

• 42% des parents estiment que leurs enfants passent moins d’1 heure par jour sur Internet mais lorsque l’on zoom sur les 15 à 17 ans, ils sont plus de 35% à y passer plus de 4 heures.
• Près d’un parent sur 2 voit une augmentation du temps passé par jour par leurs enfants sur Internet. 48,3% moins d’une heure, 35,5 de 1 à 2h en plus et 16% y consacrent 2 heures et plus par jour depuis le début de la crise.
• Les parents sont majoritairement sereins quant à la protection de leurs enfants sur Internet. 64,4% des parents ont protégé les équipements numériques (contrôle parental, ad blocker, etc.) Ils sont 65,46% à estimer que leur enfant est protégé contre les dangers du numérique mais étrangement, ils sont partagés quant à la confiance envers leur enfant face à internet : seul 1 parent sur 2 se sent en confiance. Quant à la protection des données personnelles, ils sont plus de 52% à considérer que leur enfant est concerné par la protection de ses données personnelles.
• 70% des parents estiment que leurs enfants n’ont jamais vu des images choquantes de leur plein gré et 20% à remonter que leurs enfants ont consulté de leur plein gré des images choquantes.
• Concernant les Fake News, ils sont plus de 72% à ne jamais entendre de remontées de Fake News. Cependant 23,4% en entendent de la bouche de leurs enfants souvent ou assez souvent.
• Fait rassurant, 86,7% des parents n’ont pas été “victime” de dépense d’argent en ligne et en cachette.
• Si 40% des enfants en général sont présents sur les réseaux sociaux, ce chiffre grimpe à 89% pour les 15 et plus. Cependant 1 parent sur 2 n’a pas connaissance des échanges réalisés sur les plateformes sociales de leurs enfants.
• Si plus de 85% des enfants n’ont à priori jamais été contactés par des adultes inconnus ou se faisant passer pour des enfants ou des adolescents sur les réseaux sociaux, les enfants de 9 à 14 ans semblent être les plus grandes victimes de ce fléaux, puisqu’ils sont plus de 12% à l’avoir été.
• Concernant le harcèlement numérique, 90,5% des parents déclarent que leur enfant n’a jamais été victime de harcèlement numérique. Des chiffres à mettre en parallèle avec le fait de connaître un enfant dans l’entourage à l’avoir été : avec 11,7% des parents qui répondent par l’affirmative et 14% qui ne savent pas.

A travers cette enquête, on se rend compte que les résultats sont homogènes quelque soit la catégorie socio-professionnelle ou la taille de l’agglomération. La prévention et la protection des enfants vis-à-vis d’internet est donc similaire pour tous.


Méthodologie de l’enquête :
Enquête Web réalisée par Drag’n Survey du 18 au 24 janvier 2021 auprès d’un échantillon représentatif de 400 parents de plus de 800 enfants (couples avec enfants de moins de 18 ans) selon la méthodologie des quotas sur les variables : sexe, âge, CSP, zone d’habitation, France métropolitaine (niveau de confiance 95% - marge d’erreur 5%).




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants