Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête de Sophos : 95% des utilisateurs de Facebook sont opposés aux modifications des règles de confidentialité

avril 2010 par Sophos

Une enquête menée par Sophos révèle que les modifications controversées que Facebook prévoit d’appliquer à ses règles de confidentialité sont universellement rejetées par les utilisateurs du site.

Menée auprès de 680 visiteurs du site web et de la page Facebook de Sophos, l’étude montre que 95% des personnes interrogées estiment que ces changements sont « une mauvaise chose ».

Seuls 2% des réponses affirment approuver ces nouvelles règles, les 3% restant répondant qu’ils ne comprennent pas la nature des changements proposés par Facebook.

En mars 2010, Facebook a proposé un certain nombre de modifications de ses règles de confidentialité, préparant la possibilité de partager des informations personnelles avec des sites Web tiers « pré-approuvés ». Cela signifie que lorsque vous serez connecté à Facebook puis visiterez un de ces sites, celui-ci sera capable d’accéder aux informations suivantes vous concernant :

· nom

· profil photo

· sexe

· amis et relations

· identifiant d’utilisateur

· tout contenu de la page partagé selon le réglage de confidentialité ‘tout le monde’.

En conséquence, les utilisateurs pourront découvrir en visitant un site web que celui-ci sait déjà qui ils sont, quels sont leur date de naissance, leur lieu de résidence, leurs amis… le tout sans jamais avoir autorisé le site en question à accéder à ces informations. Selon Facebook, seul un petit nombre de sites pré-approuvés se verront offrir cette possibilité, et les utilisateurs auront la possibilité de désactiver cette fonction.

Confronté à une montée de la consternation du public devant ces modifications, Facebook a cherché à justifier sa position et à rassurer les utilisateurs en affirmant que l’entreprise ne proposerait ces informations personnelles qu’à des « partenaires soigneusement sélectionnés ». La déclaration souligne également que les partenaires « devraient fournir une méthode simple et visible » pour que les utilisateurs puissent se désinscrire directement depuis leurs sites web et effacer toute information personnelle déjà recueillie.

« Les résultats de cette enquête envoient un message extrêmement clair à Facebook : ses utilisateurs ne sont pas satisfaits. La plupart d’entre eux ne savent pas comment régler correctement les options de confidentialité, les trouvant confuses et verbeuses », commente Michel Lanaspèze, Directeur Communication et Marketing de Sophos Europe du Sud. « Ce n’est pas aux utilisateurs de se désinscrire de cette nouvelle fonctionnalité, mais plutôt de s’y inscrire volontairement, par un choix conscient. »

« Une fois de plus, on a le sentiment que la confidentialité des données personnelles en ligne est subrepticement érodée. De trop nombreux sites Web jouent ainsi avec la confidentialité et la sécurité de leurs membres, exposant potentiellement leurs données personnelles à des intervenants extérieurs qui n’étaient en rien prévus lorsqu’ils ont souscrit au service proposé, » poursuit Michel Lanaspèze. « Facebook rendrait un grand service à ses centaines de millions de membres en repensant ces nouvelles règles. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants