Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête de Red Hat : près de la moitié des entreprises françaises travaillent à une automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise, tandis qu’à peine 12 % y sont parvenues

novembre 2023 par Red Hat

Red Hat, Inc. annonce une nouvelle étude révélant que seules 12 % des entreprises françaises interrogées sont parvenues à une automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise. Alors que près de la moitié (48 %) des participants à l’enquête en France possèdent une stratégie d’automatisation et travaillent à une automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise, deux sur quatre (40 %) n’ont pas entamé ce type d’automatisation voire n’ont pas de stratégie du tout dans ce domaine. En outre, plus d’un responsable informatique français sur quatre (27 %) pense que son entreprise va perdre des clients et ne pourra pas se conformer aux réglementations.

Cette étude – intitulée Thriving through change with enterprise-wide automation – a été réalisée auprès de 1200 responsables informatiques de grandes entreprises au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Espagne. Ceux-ci ont été interrogés sur le rôle de l’automatisation dans leur entreprise aujourd’hui et à l’avenir, ainsi que sur les obstacles éventuels à son succès.

Principaux résultats spécifiques à la France :

• 48 % des entreprises françaises interrogées possèdent une stratégie d’automatisation et travaillent à une automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise, tandis qu’à peine 12 % y sont parvenues.
• 34 % des participants français à l’enquête pensent que le bénéfice numéro un de l’automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise réside dans une meilleure collaboration et qu’à l’avenir, cette automatisation leur permettra d’être mieux armés face aux effets des changements climatiques (25 %).
• Si l’automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise n’était pas adoptée à l’avenir, les participants français à l’enquête pensent que leur entreprise perdra des clients et ne pourra pas se conformer aux réglementations (27 %).
• Les responsables informatiques français interrogés voient dans les cybermenaces (42 %) le principal défi pesant sur leur activité aujourd’hui et 27 % s’attendent à ce qu’une baisse du chiffre d’affaires et de la clientèle constitue un problème majeur à l’avenir.
• Le domaine précurseur de l’automatisation en France est celui des opérations de vente –par exemple les tâches de CRM, la gestion des contrats ou la négociation des accords avec les partenaires – (37 %), l’automatisation de l’informatique venant au deuxième rang à égalité avec celle des RH (36 %).

Les principaux défis pour les responsables informatiques en matière d’automatisation

100 % des responsables informatiques interrogés estiment que l’automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise a des retombées positives, citant notamment une amélioration du service ou de l’expérience client (33 %), une augmentation du chiffre d’affaires ou des ventes (30 %) et des gains de productivité des équipes (28 %).
Cependant, un quart des participants à l’enquête n’ont même pas mis en place une stratégie d’automatisation (25 %).
Parmi tous ceux indiquant qu’ils ne sont pas encore parvenus à une automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise (82 %), nombre d’entre eux invoquent par exemple les obstacles suivants :

• Manque de compétences des équipes pour la mise en œuvre de l’automatisation (29 %).
• Manque de maturité technique de l’entreprise pour l’adoption de l’automatisation (28 %).
• Préoccupations concernant les conséquences de l’automatisation sur le plan de la cybersécurité (28 %).

L’utilisation croissante d’outils d’IA générative (tels que Ansible Lightspeed with IBM watsonx Code Assistant) peut aider à relever ces défis à l’avenir. Ansible Lightspeed permet ainsi de générer des recommandations de code de haute qualité constante pour répondre aux défis de l’automatisation, tout en facilitant l’automatisation des tâches par des néophytes.

Surmonter les obstacles « humains »

Interrogés sur la réaction de leurs équipes à l’adoption de nouvelles technologies ou de nouveaux processus, 92 % des responsables informatiques pensent que celles-ci sont ou seraient réticentes au changement. Divers facteurs expliquent cette réticence, notamment le sentiment de manquer de temps pour mettre en œuvre l’automatisation (45 %), de crouler sous des changements jugés trop complexes ou trop techniques (40 %) ou encore une préférence de faire les choses à leur manière sans s’entendre dire quels processus ou technologies employer (39 %).
Selon les participants à l’enquête, une gestion efficace du changement passe par une présentation claire de ses avantages dès le départ puis tout au long du processus (32 %), par une formation appropriée des équipes leur dispensant les compétences nécessaires à la gestion du changement (31 %) et par l’implication des équipes à chaque étape du changement afin qu’elles aient voix au chapitre (29 %).

Un futur automatisé

Pour l’avenir, les responsables informatiques interrogés mettent en avant un certain nombre de défis dont ils pensent qu’ils auront un impact sur leur entreprise à l’avenir, en particulier une baisse du chiffre d’affaires et/ou de la clientèle (22 %), des restrictions budgétaires (22 %) ou encore la mise en conformité avec les réglementations (21 %).

Les participants à l’enquête qui ne sont pas encore parvenus à une automatisation à l’échelle de l’entreprise estiment que celle-ci, dans le domaine de l’informatique, peut les aider à se préparer à ces futurs défis :
• Faute d’automatiser l’ensemble de leur informatique, les entreprises ne seront pas en mesure d’adopter de nouvelles technologies – à l’exemple de l’IA générative – à l’avenir (28 %) ou de recruter et conserver des talents (26 %).
• L’automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise facilitera la collaboration au sein des équipes (22 %) et leur permettra de mieux faire face aux changements climatiques (22 %).
• Les entreprises sont vouées à l’échec si elles n’automatisent pas l’ensemble de leur informatique (21 %).

Red Hat Ansible Automation Platform assure la cohérence de la mise en œuvre, du partage et de la gestion de l’automatisation dans l’entreprise, ainsi que la sécurité et la conformité continuelles. Disposant d’une unique plateforme d’entreprise pour réaliser et exploiter l’automatisation à grande échelle, les responsables informatiques peuvent mieux relever les défis actuels, tout en poursuivant la croissance, l’innovation et la collaboration indispensables à l’entreprise. Cette année, Red Hat Ansible Automation Platform a été désignée leader par l’étude The Forrester Wave™ : Infrastructure Automation pour le premier trimestre 2023.

Richard Henshall, directeur produits Ansible chez Red Hat
« Les entreprises demandent aujourd’hui où trouver les bons collaborateurs, comment les faire monter en compétences et comment motiver l’ensemble de leurs équipes face au changement. L’automatisation doit être collaborative et agile : les collaborateurs doivent être accompagnés et mobilisés dès le départ, et leur engagement constant. Red Hat Ansible Automation Platform dote les équipes d’un langage d’automatisation simple qui facilite la montée en régime et génère des contenus sécurisés pour suivre le rythme de l’innovation dans leur secteur d’activité. En permettant aux collaborateurs d’exploiter l’IA, les Big Data et le cloud de manière pertinente, nous renforçons leur détermination et leur sentiment de fierté, alimentant ainsi un cercle vertueux. »

Belkacem Moussouni, responsable développement EMEA pour l’automatisation chez Red Hat
« Il est encourageant de constater dans cette enquête que de nombreuses entreprises sont non seulement conscientes des avantages de l’automatisation informatique mais aussi de l’intérêt d’une stratégie à l’échelle de l’entreprise qui transcende les silos et les domaines. C’est ce que nous voyons à l’œuvre chez nos clients qui déploient Red Hat Ansible Automation Platform en tant que socle unifié sur lequel peut s’appuyer l’ensemble de leur entreprise. Selon moi, l’aspect le plus passionnant de l’automatisation informatique à l’échelle de l’entreprise est qu’elle permettra d’utiliser des solutions d’automatisation plus intelligentes et autonomes. Cela réduira encore les tâches manuelles et les risques et facilitera les audits et la mise en conformité réglementaire. Chez Red Hat, notre passion consiste à aider les responsables informatiques et leurs équipes à favoriser le changement dans leur entreprise : l’humain et la culture doivent être au cœur de toute stratégie d’automatisation. »


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants